Opposition toujours soutenue des citoyens

Opposition toujours soutenue des citoyens
Thomas Gallenne
Actualité

Projet du Grand-Brûlé à St-Adolphe-d’Howard

Près de 300 personnes ont levé la main, samedi dernier, pour exprimer leur opposition face au projet de ligne à 120 kV Grand-Brûlé – dérivation Saint-Sauveur, tel que proposé par Hydro-Québec. C’était la troisième rencontre publique organisée dans le cadre de ce projet, par la municipalité de Saint-Adolphe, en collaboration avec le comité aviseur. L’église du village était de nouveau bondée. Rappelons que près de 600 personnes avaient également participé à la Marche du respect en janvier dernier.

La municipalité représentée par la mairesse Lisette Lapointe, le directeur général, des conseillers municipaux et des membres du comité aviseur, a aussi pu compter sur la présence remarquée du préfet adjoint de la MRC des Pays-d’en-Haut, André Genest, de l’ingénieur expert Jean-Claude Deslauriers ainsi que d’un avocat du Centre québécois du droit de l’environnement, Alexandre Desjardins

«Le comité aviseur a fait beaucoup de travail mais c’est à votre tour de vous faire entendre, a lancé Guy St-Jacques du comité aviseur. Diverses actions sont donc envisagées afin de démontrer que ce projet n’est pas acceptable sur le plan social.»

Sarah Perreault, membre du comité aviseur, a renchéri. «Un projet très similaire a été refusé par le gouvernement en 2001, après être passé par le Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE). Ce n’est pas pour rien si Hydro fait tout pour éviter la tenue d’une audience sur le projet du Grand-Brûlé», a-t-elle expliqué.

Pas de consensus

Mme Perreault, qui représentait Saint-Adolphe au comité technique régional, a rappelé que ce comité avait terminé ses travaux le 15 octobre dernier, sans avoir eu l’occasion de formuler de recommandations quant à un tracé de ligne ou à une solution de moindre impact. «Il n’y avait pas consensus et la municipalité de Saint-Adolphe – rapport à l’appui – conteste la validité de la carte des paysages sur laquelle Hydro s’est basée pour élaborer ce tracé.»

Les citoyens se sont donnés rendez-vous vendredi le 5 décembre, à 18h30, devant le chalet du mont Avalanche, avec pancartes, casseroles et sifflets. Ceux-ci ont décidé de se faire entendre avant la tenue de la séance d’information d’Hydro à 19h.

«Samedi le 6 décembre, les citoyens sont invités à se rassembler devant l’église à 9h30 pour marcher ensuite jusqu’au mont Avalanche où se tiendra la seconde séance d’information d’Hydro à 10h», conclut Sarah Perreault.

On sait d’ores et déjà qu’en janvier prochain, la contestation de citoyens Adolphinois se déplacera à Montréal. Une manifestation est prévue le 11 janvier 2015, à 14h, devant l’édifice d’Hydro-Québec.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X