Projet de ligne à haute tension du Grand-Brûlé

Projet de ligne à haute tension du Grand-Brûlé
Valérie Maynard
Actualité

Lueur d’espoir pour Saint-Adolphe-d’Howard

Une mince lueur d’espoir brille pour la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard dans le dossier du projet du Grand-Brûlé, alors qu’Hydro-Québec TransÉnergie a accepté de revoir le scénario proposé par les ingénieurs mandatés par la municipalité. «Une première solution a déjà été proposée puis rejetée par Hydro-Québec. Nos ingénieurs mandatés l’ont donc revue et améliorée. C’est cette nouvelle version qui vient d’être présentée aux ingénieurs d’Hydro-Québec», a fait savoir Catherine Berbery, adjointe à la direction générale et responsable des communications à la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard.

La rencontre s’est déroulée vendredi dernier, en présence notamment de trois ingénieurs d’Hydro-Québec, des deux ingénieurs mandatés par la municipalité, Paul Paquin et Jean-Claude Deslauriers, de la mairesse et des représentants du comité aviseur.

Sitôt la rencontre terminée, la municipalité a émis un communiqué par lequel elle confirme qu’Hydro-Québec analysera le nouveau scénario en le comparant avec le projet actuel Grand-Brûlé dérivation Saint-Sauveur sur le plan technique et qu’une analyse économique sera effectuée pour les deux projets, selon les mêmes critères et pour un même horizon de temps.

«Ce que nous souhaitons, c’est qu’Hydro-Québec en vienne à une solution de moindre impact pour la région et nous croyons qu’ils sont en mesure d’utiliser les emprises existantes pour le faire.

D’ailleurs, leur ouverture face à cette solution me laisse croire que ce scénario ne présente pas d’inconvénient majeur d’un point de vue technique, a déclaré la mairesse Lisette Lapointe. Suite à la rencontre d’aujourd’hui, je suis confiante qu’ils pourront arriver à une solution viable sur les plans technique et environnemental,  et qui aura à la fois l’acceptabilité sociale. C’est ce que nous souhaitons tous.»

Lorsque cette ultime tentative sur le plan technique sera complétée, Hydro-Québec s’est engagé à présenter ses conclusions à la municipalité.

Emprise existante

Rappelons que le tracé d’Hydro-Québec prévoit la construction d’une toute nouvelle emprise qui traverserait la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard sur une distance de 13 km et dont la largeur varierait entre 48 et 60 mètres. Cette construction impliquerait au passage une vaste opération de déboisement et l’installation de pylônes sur les sommets des montagnes. «Les gens sont très inquiets et ne souhaitent pas voir Saint-Adolphe-d’Howard dénaturé de la sorte», a indiqué Mme Berbery.

La proposition élaborée par l’ingénieur Paul Paquin vise essentiellement l’utilisation de l’emprise existante, sans nouvelle construction, ni déboisement. Reste à déterminer si cette option sera suffisamment durable, en termes de quantité d’électricité, pour répondre aux besoins de la population.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X