Ligne à haute tension à Saint-Adolphe-d’Howard

Ligne à haute tension à Saint-Adolphe-d’Howard
Valérie Maynard
Actualité

Un écart de 12 millions de dollars à combler

Un écart de 12 millions, voilà où en sont présentement les discussions entre Hydro-Québec et la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard en lien avec le dossier de Ligne à haute tension (120 kV) du Grand-Brûlé – Dérivation Saint-Sauveur. «Nous sommes en train de finaliser une ultime tentative avec les ingénieurs d’Hydro-Québec et les nôtres», a fait savoir la mairesse Lisette Lapointe, lors de la séance municipale du 23 mai.

Or le projet présenté par Hydro-Québec s’élève, sur une durée de 40 ans, à 65,3 millions de dollars, alors que celui privilégié par la municipalité, c’est à dire l’utilisation des emprises existantes, se chiffre plutôt à 77,9 millions de dollars, soit 12,6 millions de plus.

Deux rencontres ont eu lieu au cours des dernières semaines, le 17 avril et le 8 mai. Pour l’heure, les ingénieurs d’Hydro-Québec sont à valider la faisabilité sur le plan technique du projet proposé par la municipalité. Restera ensuite à finaliser l’aspect économique du projet, pour tenter de réduire cet écart de 12 millions de dollars. «On travaille encore. Ce n’est pas fini. Mais on fait tout pour que Saint-Adolphe-d’Howard ne se retrouve pas avec une ligne électrique dans son village», a conclu la mairesse.

Rappelons que la proposition élaborée par l’ingénieur mandaté par la municipalité, Paul Paquin vise essentiellement l’utilisation de l’emprise existante, sans nouvelle construction, ni déboisement.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X