Le Club optimiste de Saint-Sauveur sème des graines auprès des jeunes

Les élèves posent fièrement avec leurs certificats d’horticulteurs en herbe en compagnie de l’enseignante Martine L’Heureux, ainsi qu’Albert Corbeil et Chantal Leprohon du Club optimiste. PHOTO
Le Club optimiste de Saint-Sauveur sème des graines auprès des jeunes
Sandra Mathieu
À la une

Dans la classe de Mme Martine, une dizaine de bénévoles et autant d’élèves, s’activent les mains dans la terre afin de finaliser la confection des pots de fleurs et de fines herbes qu’ils vendront lors de la quatrième édition de la vente de garage collective au Parc John-H.-Molson au profit de l’école. PHOTO : Courtoisie

Ateliers d’horticulture

Dans le cadre de leurs activités auprès des jeunes, le Club optimiste de la Vallée de Saint-Sauveur a chapeauté et financé un cours d’horticulture dans une classe ressource de l’école de la Vallée. J’ai eu la chance d’assister au dernier atelier au début juin et d’être le témoin privilégié de la belle complicité développée entre ces jeunes tous plus attachants les uns que les autres et ces bénévoles généreux et inspirants.

Dans la classe de Mme Martine, une dizaine d’élèves en difficulté d’apprentissage âgés de 10 à 12 ans, et autant de bénévoles, s’activent les mains dans la terre afin de finaliser la confection des pots de fleurs et de fines herbes qui depuis, ont été vendus le 3 juin dernier, lors de la quatrième édition de la vente de garage collective au parc John-H.-Molson au profit de l’école.

Autour d’eux, des dizaines de pots colorés décorés lors d’un précédent atelier sont prêts pour la mise en marché. Aujourd’hui, sous la supervision des bénévoles, les élèves s’efforcent de mettre en pratique ce qu’ils ont appris.

Depuis la fin avril, tous les vendredis avant-midi, Albert Corbeil, président du Club optimiste, et ses collègues accompagnent la classe de Martine L’Heureux dans une série d’ateliers horticoles.

« Je profite de ce projet pour intégrer toutes les matières : français, mathématiques, sciences, souligne Martine L’Heureux, enseignante à la commission scolaire depuis plus de 25 ans.
C’est très stimulant, valorisant et positif pour eux, et très bénéfique pour leur développement personnel et académique. »

Comment ça pousse?

« Ce projet, que j’ai appelé cette année Comment ça pousse?, est pour moi une façon de donner au suivant, confie M. Corbeil, horticulteur diplômé depuis plusieurs années et qui donne des ateliers à l’école de la Vallée depuis 2015.

On leur transmet non seulement des connaissances techniques et pratiques sur l’horticulture, mais aussi les notions de respect, le vivre ensemble, la coopération, le dépassement et l’estime de soi, la passion et l’importance d’avoir des rêves. »

Dans l’humour et la simplicité, M. Corbeil partage avec les jeunes les concepts et principes de base de la reproduction des plantes et les étapes de leur croissance, mais également sa grande expérience de vie. Il est très fier que le projet Fleurir et jardiner ait été le lauréat local du Concours québécois en entrepreneuriat en 2015.

Un projet qui se termine en beauté

Malgré le temps gris et frisquet lors de la vente de garage, le kiosque d’horticulture a été l’un de ceux qui a le mieux performé avec plus de 500 $ de ventes. « Plusieurs élèves de la classe d’horticulture sont venus durant la journée avec leurs parents et, pour nous les Optimistes, c’était intéressant de voir tous ces parents émerveillés par le travail des enfants », raconte André Roy, publiciste du Club optimiste.

À surveiller : le Club optimiste a dans la mire un projet de serre communautaire et éducative pour 2018.

Infos : www.facebook.com/cluboptimistevss/

Le projet en vidéo

Les jeunes ont eu la chance d’accueillir le maire Jacques Gariepy le 19 mai dernier : m.youtube.com/watch?v=1hz4g1mhmn8&t=7s
Deuxième cours d’horticulture donné par le président du Club Optimiste de Saint-Sauveur, Albert Corbeil :

Ils ont dit

Les jeunes ont pour leur part exprimé leur appartenance au projet par de simples mots qui en disent long : « J’ai appris beaucoup de choses sur les fleurs, même des mots savants », « J’ai vraiment aimé travailler avec Albert, il est super gentil », « Mes parents étaient contents que je rapporte une belle jardinière à la maison », « C’est cool de regarder les plantes pousser si vite ».

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans À la une

  • La force de l’union

    Marche silencieuse à Saint-Adolphe-d’Howard Samedi, le chef Black Feather Larmand de la communauté Hochelaga de l’Iroquoisie, une...

  • Un mille dans les souliers de Denis

    Mettre un visage à l’itinérance Vous avez peut-être déjà aperçu Denis dans les rues de Saint-Sauveur. Son...

  • Les « invisibles »

    Travail de rue dans les Laurentides Souvent invisibles aux yeux de la population, les personnes qui bénéficient du...

  • Résultats des Élections municipales – MRC des Laurentides

    À Sainte-Agathe-des-Monts La mairie est remportée par Denis Chalifoux (Équipe Denis Chalifoux) avec 2 334 votes. (56,80 %)...

X