L’égalité pour toutes les femmes, atteinte en 2021 ?

Sans budget qui l’accompagne pour sa réalisation, la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes pourrait bien demeurer un vœu pieux.
L’égalité pour toutes les femmes, atteinte en 2021 ?
Thomas Gallenne
À la une

Réseau des femmes des Laurentides

Après deux ans d’absence de plan d’action en matière d’égalité pour les femmes au Québec, cette importante stratégie vient dresser les orientations gouvernementales permettant de définir l’égalité pour les femmes au Québec. L’annonce d’un projet de loi-cadre visant l’égalité de fait semble aussi être une volonté de reconnaître que l’égalité entre les femmes et les hommes doit être une priorité, au-delà du gouvernement en place.

Femmes au cœur des régions

Pour que cette Stratégie puisse se concrétiser, le RFL juge essentiel que les actions soient ancrées dans toutes les régions du Québec. « Il est souhaité que l’expertise des groupes de femmes soit reconnue comme incontournable au moment où se tiendront les consultations et qu’éventuellement, cette expertise soit financièrement appuyée », a déclaré Vicky Langlais, coordonnatrice du RFL.

Selon cette dernière, le principe directeur visant à régionaliser la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes semble intéressant. « Mais nous attendons de voir comment, concrètement, le gouvernement s’enrichira des connaissances et des analyses auxquelles contribuent les femmes qui vivent dans les différentes régions », a poursuivi Mme Langlais.

Analyse différenciée selon les sexes (ADS)

Pour s’assurer de la réduction des inégalités systémiques persistantes à l’encontre des femmes, l’ADS demeure un outil essentiel. « Cette analyse était au cœur de la dernière politique d’égalité, mais force est de constater que sans budget significatif et sans outils d’application concrets à la disposition des différents ministères et partenaires, l’ADS est encore loin d’être une pratique bien intégrée, pense Vicky Langlais. Le gouvernement ira-t-il plus loin avec cette Stratégie pour l’implantation de l’ADS ? La question semble être restée en suspens. »

« Bien que le gouvernement désire inclure une diversité de partenaires pour l’atteinte de l’égalité pour les femmes, il doit s’appuyer d’abord et avant tout sur le mouvement féministe du Québec et sur l’expertise des groupes de femmes », pointe quant à elle Marie-Andrée Gauthier du Réseau des Tables. Le gouvernement est donc sous haute surveillance !

Réseau des Tables régionales de groupes de femmes

Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes regroupe les dix-sept Tables régionales de groupes de femmes. En tant qu’organisme féministe de défense collective des droits des femmes, il porte auprès des instances nationales les réalités régionales et prend position dans une perspective d’égalité entre les sexes et de plus grande justice sociale.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans À la une

  • La force de l’union

    Marche silencieuse à Saint-Adolphe-d’Howard Samedi, le chef Black Feather Larmand de la communauté Hochelaga de l’Iroquoisie, une...

  • Un mille dans les souliers de Denis

    Mettre un visage à l’itinérance Vous avez peut-être déjà aperçu Denis dans les rues de Saint-Sauveur. Son...

  • Les « invisibles »

    Travail de rue dans les Laurentides Souvent invisibles aux yeux de la population, les personnes qui bénéficient du...

  • Résultats des Élections municipales – MRC des Laurentides

    À Sainte-Agathe-des-Monts La mairie est remportée par Denis Chalifoux (Équipe Denis Chalifoux) avec 2 334 votes. (56,80 %)...

X