Mobilisation pour le maintien des élèves de 6e année à Val-David

Des dizaines de parents se mobilisent pour le maintien des élèves de 6e année à Val-David. PHOTO : Sandra Mathieu
Mobilisation pour le maintien des élèves de 6e année à Val-David
Sandra Mathieu
À la une

Isabelle Doyon, vice-présidente du conseil d’établissement. PHOTO : Sandra Mathieu

Des dizaines de parents sont inquiets et se mobilisent à la suite de la séance extraordinaire du conseil de la Commission scolaire des Laurentides (CSL) du 17 janvier dernier, où les commissaires ont entériné le lancement de consultations concernant la modification des services éducatifs dispensés à l’école Saint-Jean-Baptiste/Sainte-Marie.

Rappelons que le projet soumis à la consultation propose l’hypothèse d’un déplacement des élèves de 6e année vers la Polyvalente des Monts à Sainte-Agathe en raison d’une insuffisance anticipée de locaux dès la rentrée 2018. Isabelle Doyon, vice-présidente du conseil d’établissement, se dit troublée par la façon dont les parents et les professeurs ont été mis au courant de la situation et déplore le manque d’informations et le fait qu’un seul scénario ait été proposé.

« Nous souhaitons être écoutés, sensibiliser les commissaires à nos réalités et travailler en collaboration avec la commission scolaire pour trouver une solution qui vise avant tout le bien-être et l’intérêt des enfants, explique Mme Doyon. Nous démontrerons la faisabilité d’une solution alternative qui permettrait de maintenir nos élèves du primaire à Val-David, à proximité de leur école de quartier. L’ancien bâtiment de l’école Imagine sur La Sapinière est l’un des scénarios apportés. »

Les raisons de proposer une autre solution sont nombreuses selon le groupe de parents : la proximité, soit la distance à pied ou à vélo de l’école actuelle (le Trottibus est très populaire à Val-David), le projet éducatif du plein air, dont les accès à la patinoire, ski de fond et parc régional, le manque de maturité des jeunes de 6e année pour le secondaire, les projets organisés par les 6e année pour toute l’école, le service de garde disponible, les installations aménagées dans la cour, le sentiment d’appartenance à son école et à sa communauté, l’entraide entre les élèves des différents cycles, etc.

Mme Doyon ajoute que si le scénario du déplacement des élèves à Sainte-Agathe est choisi, l’acte d’établissement sera modifié et l’impact en est un à long terme, c’est-à-dire qu’il pourrait se poursuivre jusqu’à la construction d’une nouvelle école qui, selon cette dernière, peut prendre plusieurs années.

Consultation publique

Les divers scénarios de transition et d’optimisation des infrastructures existantes feront l’objet d’une consultation publique qui se tiendra le 19 février à 19 h dans le gymnase de l’école Saint-Jean-Baptiste à Val-David.

Parmi les dates à retenir d’ici le 19 février, notons le 5 février à 19 h, date à laquelle se tiendra une séance d’information pour présenter le mémoire collectif suivi d’une période d’échanges dans la salle communautaire de Val-David. Le plan d’action du groupe est rendu public sur le web* et un formulaire peut être rempli en ligne* dans le but de compiler tous les arguments pour la rédaction du mémoire collectif. (*Hyperliens dans le présent article sur www.journalacces.ca)

Les parents pourront signer le mémoire du 10 au 17 février. Des copies de la version finale seront disponibles à plusieurs endroits dans la municipalité. Les municipalités de Val-Morin et Val-David déposeront également un mémoire commun sur cet enjeu.

Le 12 février aura lieu la rencontre du Comité de parents à la CSL, où se tiendra une période de questions, et le 14 février se tiendra le Conseil des commissaires à la CSL à 19 h où les parents sont invités à prendre la parole.

Nouvel établissement scolaire

Parallèlement, la CSL a adopté le lancement des procédures pour la construction d’une nouvelle école dans le secteur. « C’est avec enthousiasme que nos deux municipalités accueillent ce projet de construction. À cet effet, nos professionnels sont déjà au travail pour offrir divers scénarios à la CSL. Nous travaillons en ce moment avec la commission scolaire pour identifier les meilleures mesures transitoires pour les élèves, et nous comptons poursuivre cette bonne collaboration », a déclaré Kathy Poulin, mairesse de Val-David. « Ce dossier est une priorité pour les conseils des municipalités de Val-David et de Val-Morin et nous voulons nous assurer que les intérêts des élèves et des parents soient au cœur des décisions qui seront prises », a ajouté le maire de Val-Morin, Benoit Perreault.

Il est possible de consulter le projet de modification au www.cslaurentides.qc.ca sous l’onglet « Communauté » ou en faire la demande à infoconseil@cslaurentides.qc.ca.

Rappelons que le projet soumis à la consultation propose l’hypothèse d’un déplacement des élèves de 6e année vers la Polyvalente des Monts à Sainte-Agathe en raison d’une insuffisance anticipée de locaux dès la rentrée 2018. Isabelle Doyon, vice-présidente du conseil d’établissement, se dit troublée par la façon dont les parents et les professeurs ont été mis au courant de la situation et déplore le manque d’informations et le fait qu’un seul scénario ait été proposé.

« Nous souhaitons être écoutés, sensibiliser les commissaires à nos réalités et travailler en collaboration avec la commission scolaire pour trouver une solution qui vise avant tout le bien-être et l’intérêt des enfants, explique Mme Doyon. Nous démontrerons la faisabilité d’une solution alternative qui permettrait de maintenir nos élèves du primaire à Val-David, à proximité de leur école de quartier. L’ancien bâtiment de l’école Imagine sur La Sapinière est l’un des scénarios apportés. »

Les raisons de proposer une autre solution sont nombreuses selon le groupe de parents : la proximité, soit la distance à pied ou à vélo de l’école actuelle (le Trottibus est très populaire à Val-David), le projet éducatif du plein air, dont les accès à la patinoire, ski de fond et parc régional, le manque de maturité des jeunes de 6e année pour le secondaire, les projets organisés par les 6e année pour toute l’école, le service de garde disponible, les installations aménagées dans la cour, le sentiment d’appartenance à son école et à sa communauté, l’entraide entre les élèves des différents cycles, etc.

Mme Doyon ajoute que si le scénario du déplacement des élèves à Sainte-Agathe est choisi, l’acte d’établissement sera modifié et l’impact en est un à long terme, c’est-à-dire qu’il pourrait se poursuivre jusqu’à la construction d’une nouvelle école qui, selon cette dernière, peut prendre plusieurs années.

Consultation publique

Les divers scénarios de transition et d’optimisation des infrastructures existantes feront l’objet d’une consultation publique qui se tiendra le 19 février à 19 h dans le gymnase de l’école Saint-Jean-Baptiste à Val-David.

Parmi les dates à retenir d’ici le 19 février, notons le 5 février à 19 h, date à laquelle se tiendra une séance d’information pour présenter le mémoire collectif suivi d’une période d’échanges dans la salle communautaire de Val-David. Le plan d’action du groupe est rendu public (sur ce lien : https://docs.google.com/document/d/1AMjyNtXKVNuwApANYsuiApf_2zwI4JIzHQpeZHeuCRc/edit) et un formulaire peut être rempli dans le but de compiler tous les arguments pour la rédaction du mémoire collectif. (Sur ce lien: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSexW9n2m2gkgzkDwT1hyn8zgdsy3IYjS5rDng0EqdsrEbAJLw/viewform)

Les parents pourront signer le mémoire du 10 au 17 février. Des copies de la version finale seront disponibles à plusieurs endroits dans la municipalité. Les municipalités de Val-Morin et Val-David déposeront également un mémoire commun sur cet enjeu.

Le 12 février aura lieu la rencontre du Comité de parents à la CSL, où se tiendra une période de questions, et le 14 février se tiendra le Conseil des commissaires à la CSL à 19 h où les parents sont invités à prendre la parole.

Nouvel établissement scolaire

Parallèlement, la CSL a adopté le lancement des procédures pour la construction d’une nouvelle école dans le secteur. « C’est avec enthousiasme que nos deux municipalités accueillent ce projet de construction. À cet effet, nos professionnels sont déjà au travail pour offrir divers scénarios à la CSL. Nous travaillons en ce moment avec la commission scolaire pour identifier les meilleures mesures transitoires pour les élèves, et nous comptons poursuivre cette bonne collaboration », a déclaré Kathy Poulin, mairesse de Val-David. « Ce dossier est une priorité pour les conseils des municipalités de Val-David et de Val-Morin et nous voulons nous assurer que les intérêts des élèves et des parents soient au cœur des décisions qui seront prises », a ajouté le maire de Val-Morin, Benoit Perreault.

Il est possible de consulter le projet de modification au www.cslaurentides.qc.ca sous l’onglet « Communauté » ou en faire la demande à infoconseil@cslaurentides.qc.ca.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Chef de pupitre par interim/journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. Normalement journaliste indépendante, je pose mes valises jusqu’à l’automne pour jouer le rôle de chef de pupitre et ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. J’ai la chance de travailler avec des collaborateurs qui ont à coeur l’accès à l’information de qualité. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis plus de deux ans.

[+] Plus dans À la une

  • Périple immunitaire

    Une « enfant de Tchernobyl » dans les Laurentides Le 26 avril 1986, le réacteur numéro quatre...

  • Raymond Lévesque l’homme de fer laurentien!

    Triathlon et fibromyalgie Le résident de Saint-Hippolyte, Raymond Lévesque, s’apprête à relever encore une fois un défi...

  • Des tournages qui rapportent gros!

    Bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides Véronique Piché, collaboration spéciale Le Bureau du cinéma...

  • Dakota, un animateur allumé!

    Skatepark de Saint-Sauveur Françoise Le Guen Il suffit de regarder les étoiles dans ses yeux pour comprendre...

X