La Municipalité reçoit un prix « Coup de cœur SOS intégration »

Entourant Marie-Christine Lespérance, coordonnatrice des Loisirs et responsable du camp de jour à la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard, le maire Claude Charbonneau et Bernard Oligny, directeur général de l’Association Régionale de Loisirs pour Personnes Handicapées des Laurentides. PHOTO: courtoisie
La Municipalité reçoit un prix « Coup de cœur SOS intégration »
Thomas Gallenne
À la une

Saint-Adolphe-d’Howard

La question de l’intégration des personnes présentant un handicap est brûlante d’actualité depuis la décision des magasins Walmart de ne pas renouveller son programme la semaine dernière et qui a semé la controverse et la consternation dans toute la province. Heureusement, d’autres mesures d’ouverture viennent contrebalancer ce genre de décision.

C’est le cas pour la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard qui a reçu le prix « Coup de cœur SOS intégration, volet camp de jour municipal » décerné par l’Association Régionale de Loisirs pour Personnes Handicapées des Laurentides. Ce prix souligne les efforts et les mesures mises en place pour accueillir les enfants présentant un handicap à son camp de jour estival 2017.

Le prix a été remis au maire Claude Charbonneau par Bernard Oligny, directeur général de l’Association Régionale de Loisirs pour Personnes Handicapées des Laurentides (ARLPHL) lors de la séance du conseil municipal, le 16 mars dernier.

Intégrer les jeunes, tous les jeunes…
« Le comité de sélection a applaudi la décision des élus de Saint-Adolphe- d’Howard qui ont voté en 2017, un budget dédié pour soutenir et mettre en place les conditions gagnantes facilitant l’intégration et le maintien des jeunes en situation de handicap », a souligné M. Oligny. Ces situations présentes chez les jeunes du camp de jour consistaient notamment en trouble du spectre de l’autisme, troubles anxieux, TDAH avec hyperactivité, trouble d’opposition, trouble de la gestion des émotions, etc.

Entre autres mesures pour faciliter l’intégration, l’ensemble des jeunes moniteurs du camp de jour a bénéficié d’une formation nationale en accompagnement en loisir des personnes handicapées (FACC). Des outils d’intervention, tels pictogrammes, routines et systèmes d’émulation ont aussi été utilisés tandis que les moniteurs du camp d’été ont aussi eu accès à un accompagnement dispensé par l’équipe d’intervention spécialisée SOS Intégration.

Prix remis à l’équipe du Camp de jour
Le maire Charbonneau a voulu que ce prix revienne à Marie-Christine Lespérance et son équipe, qui ont initié et mis en œuvre les mesures d’intégration du camp de jour estival félicitées par l’ARLPHL. « La priorité de l’équipe du camp de jour d’été, ça demeure les enfants. Notre mission est centrée sur les enfants et nous souhaitons que chacun d’entre eux puisse vivre une expérience enrichissante », a rappelé Mme Lespérance.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans À la une

  • Périple immunitaire

    Une « enfant de Tchernobyl » dans les Laurentides Le 26 avril 1986, le réacteur numéro quatre...

  • Raymond Lévesque l’homme de fer laurentien!

    Triathlon et fibromyalgie Le résident de Saint-Hippolyte, Raymond Lévesque, s’apprête à relever encore une fois un défi...

  • Des tournages qui rapportent gros!

    Bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides Véronique Piché, collaboration spéciale Le Bureau du cinéma...

  • Dakota, un animateur allumé!

    Skatepark de Saint-Sauveur Françoise Le Guen Il suffit de regarder les étoiles dans ses yeux pour comprendre...

X