Les skieurs devront payer en $ US

Photo : Nathalie Royer
Les skieurs devront payer en $ US
Isabelle Houle
À la une

Passe de ski annuelle à Tremblant

C’est la compagnie détentrice de Trembant, Alterra Mountain Company, qui a lancé les passes Ikon et Ikon Base en février dernier. Ces passes permettent de skier de façon illimitée, en plus de donner accès à 25 autres destinations en Amérique du Nord. « C’est un grand vent de changement, nous en sommes conscients. Oui, ça crée des réactions, mais nous sommes très contents de cette offre de services », soutient Annique Aird, vice-présidente marketing, ventes et communications à Tremblant.

Photo : Nathalie Royer

Permettant de skier à Tremblant à partir àde 193,36 $ (149 $ US) redevance et taxes incluses pour les enfants et 777,32 $ (599 $ US) redevance et taxes incluses pour les adultes, cette passe offre l’accès à de grandes destinations de ski reconnues telles que Aspen Snowmass, Winter Park Resort, Copper Mountain et Eldora au Colorado. « L’idée était d’unifier un programme permettant de favoriser les skieurs. C’est beaucoup moins cher pour eux comme ça », ajoute-t-elle.

Photo : Nathalie Royer

Encore payer en $ CA?

D’autres passes encore existantes à Tremblant peuvent être achetées en argent canadien. En revanche, les passes Ikon et Ikon Base sont les seules qui offrent un tel accès. « C’est clair que quelqu’un qui voudrait une passe avec ces offres en argent canadien ne s’y retrouve pas, mais il faut savoir que c’est un produit très avantageux », poursuit Mme Aird.

La nouvelle passe Tonik, quant à elle, offre l’accès à 118 jours à la montagne, dont 28 la fin de semaine, soit 12 samedis et 16 dimanches, selon un calendrier déterminé. La passe Tonik est offerte à partir de 79 $ pour les enfants et 449 $ pour les adultes, redevance et taxes en sus, et ce, en dollars canadiens.

Sa première phase de vente se termine le 9 avril. Afin d’accompagner les détenteurs de passe actuels et futurs dans leur choix parmi les nouvelles options offertes, un outil de comparaison est disponible à tremblant.ca.

Identité brimée?

De son côté, le chroniqueur de ski reconnu Guy Thibodeau se dit en total désaccord avec cette nouvelle formule. « Je crois que c’est un faux pas. La passe annuelle est la plus identitaire pour Tremblant et elle sera vendue en argent américain? Si on veut offrir un produit plus avantageux, pourquoi ne pas simplement baisser le prix en argent canadien? En plus, je ne suis pas intéressé d’aller skier aux 25 autres stations! », affirme-t-il.

Ce dernier croit qu’il s’agit d’une « atteinte à notre identité » que de vendre le produit en dollars américains. « Les Américains n’ont pas bonne presse actuellement; cette idée ne passera pas. On est au Canada, facturez-moi en argent canadien! Je me demande même s’il n’y aurait pas une raison économique qui avantagerait Alterra Mountain Company derrière cette décision. »

Gilles Dazé, ex-président du Musée du ski des Laurentides, abonde dans le même sens. « Je ne crois pas que ce service accommode le client. Même si on a tous ces accès, ça ne veut pas dire qu’on va les utiliser. J’ai l’impression que les gens seront très partagés là-dessus. Beaucoup ne verront pas ces passes d’un bon œil. Plusieurs personnes ont adopté Tremblant et ne veulent pas nécessairement aller ailleurs. »

Photo : Nathalie Royer

Photo : Nathalie Royer

Photo : Nathalie Royer

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Marc Ménard

    26 mars 2018 à 11 h 10 min

    J’ai beau comprendre que la compagnie est américaine, mais Mont-Tremblant est au Québec, est-ce que de charger en dollars US n’est pas illégal?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans À la une

X