La plus grande salle de spectacle des Laurentides se prépare à ouvrir ses portes

Tout en grâce et en élégance, l’infrastructure magistrale du Théâtre Gilles-Vigneault en impose de part son caractère moderne et audacieux. PHOTO: Courtoisie
La plus grande salle de spectacle des Laurentides se prépare à ouvrir ses portes
Valérie Maynard
À la une

David Laferrière, directeur général adjoint et directeur de la programmation; Manon Asselin, architecte de l’Atelier TAG qui a entre autres conçu le Pavillon pour la paix Michal et Renata Hornstein du Musée des Beaux-Arts de Montréal; et Gaétane Léveillé, directrice générale de Diffusion En Scène. PHOTO: Thomas Gallenne

« L’exploitation de l’aluminium comme matériau donne au Théâtre Gilles-Vigneault un caractère éthéré et contribue à fondre son architecture dans le paysage en créant des références avec son environnement. L’utilisation du bois dans sa structure célèbre le patrimoine naturel de la région par la mise en valeur de l’imposante forêt des Laurentides, un important matériau identitaire du Québec. Son intégration fort réussie se constate à la vue de l’impressionnant dais de bois qui surplombe le parvis du Théâtre Gilles-Vigneault. » Manon Asselin. PHOTO: Courtoisie

Avec 860 sièges répartis au parterre, à la mezzanine et au balcon, la salle de spectacles offrira une véritable expérience intime aux spectateurs. PHOTO: Courtoisie

Théâtre Gilles-Vigneault à Saint-Jérôme

La plus grande salle de spectacle des Laurentides se prépare à ouvrir ses portes. « Et c’est magnifique! », a répété plusieurs fois au cours de l’entrevue Gaétane Léveillé, directrice générale de Diffusion En Scène, maître d’œuvre du théâtre. Rencontre sympathique avec celle qui tirera sa révérence en février et celui qui s’apprête à prendre le relais, David Laferrière.

À moins de trois mois de son ouverture officielle, le théâtre Gilles-Vigneault, projet majeur de près de 25 M$, appuyé par les trois paliers de gouvernement, s’élève majestueusement à proximité de la Place de la Gare, à Saint-Jérôme. Devant la bâtisse, Gaétane Léveillé et David Laferrière, admiratifs, peinent à en détacher leurs yeux. « Pendant longtemps, le théâtre n’était que des bases de ciment, du béton et des structures d’acier », relate David Laferrière, directeur de la programmation. En février, quand Gaétane Léveillé quittera définitivement la direction générale, après presque trois décennies de carrière, dont les quatre dernières années presque totalement consacrées à la concrétisation du théâtre, c’est lui qui prendra les rênes de ce nouveau lieu de diffusion, avec tous les défis que ça implique. « Avant, En Scène était un simple diffuseur. Maintenant, nous avons un nouvel équipement qui s’implante dans notre milieu. Il faut donc s’investir dans ce lieu et faire en sorte que les gens s’approprient ce nouvel espace culturel. »

De Petula Clarke à Julien Clerc en passant par le Cirque Eloize

Parmi les changements majeurs qu’implique ce nouveau lieu de diffusion, celui d’une programmation désormais étendue sur 12 mois par année et la venue de nouveaux artistes. « Avec ce nouveau lieu de diffusion, on est désormais en mesure d’accueillir des comédies musicales, des spectacles de danse, de plus grosses productions théâtrales et du cirque, fait valoir M. Laferrière. On passe de 100 à 180 spectacles par année. On peut donc se permettre de prendre plus de risques avec certaines productions parce que le volume est plus gros. »

Au cours des prochains mois, préparez-vous à voir débarquer sur la scène jérômienne les Pétula Clarke, Julien Clerc et le Cirque Éloize! Les Barr Brothers sont également prévus à la programmation. « C’est un groupe de Montréal anglophone et connu internationalement. Avant, on ne les aurait pas invités. Ici, on peut se permettre de le faire », se réjouit M. Laferrière.

Portes ouvertes et inauguration officielle

Le théâtre accueillera ses premiers visiteurs les 25 et 26 novembre prochains, lors de journées portes ouvertes.

Puis, le 29 novembre, Claude Dubois deviendra le premier artiste chanteur à se produire sur la nouvelle scène.

Suivra, en janvier, l’inauguration officielle du théâtre. « Ce sera un spectacle magnifique. On planche présentement sur le concept », avance M. Laferrière. On sait d’ores et déjà que le grand Gilles Vigneault sera de la partie.

Avec 860 sièges répartis au parterre, à la mezzanine et au balcon, la salle de spectacle offrira une véritable expérience intime aux spectateurs. Munie d’une vaste cage de scène dont l’aire de jeu est de 42 pieds de largeur par 40 pieds de profondeur, la salle de spectacle permettra d’accueillir des productions à grand déploiement allant des comédies musicales, au cirque et à la tenue de concerts symphoniques.

Pour illustrer la diversité des arts de la scène, Diffusion En Scène a mis de l’avant une idée originale pour refléter l’évolution des travaux grâce à la réalisation de capsules vidéo. La sixième et dernière capsule sera tournée en septembre et fera honneur à la discipline de l’humour.

Le public est invité à visionner les capsules à l’adresse lc.cx/cBHp.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans À la une

X