12 élèves s’envoleront pour un voyage humanitaire en Inde

Le groupe s’envolera pour l’Inde. PHOTO: courtoisie
12 élèves s’envoleront pour un voyage humanitaire en Inde
Sandra Mathieu
Actualité

École Saint-Stanislas

Transformé par un voyage de trois mois en Inde en 2016 en compagnie de sa conjointe et de ses trois enfants, l’enseignant adélois Sébastien Larente n’a pas eu besoin de beaucoup d’arguments pour convaincre son collègue Fabrice Bouly et la direction de l’école secondaire Saint-Stanislas à Saint-Jérôme d’embarquer dans son projet fou !

À la fin de mars 2018, 12 jeunes de secondaire 1 à 5 partiront à la découverte de l’Inde pour deux semaines. « Le projet cherche à développer l’ouverture sur le monde de façon concrète, explique Sébastien. Nous serons jumelés avec des jeunes Indiens de leur âge et nous ferons du yoga, du rafting sur le Gange, de la randonnée dans la jungle et du camping. Nous irons à Rishikesh, capitale du yoga, séjourner dans un camp de réfugiés tibétains (monastère de Menri) pour partager nos journées avec des jeunes orphelins et les élèves des écoles secondaire et primaire du village et finirons par un séjour au temple d’or dans le Punjab. »

Processus de sélection

Tous les élèves de l’école ont été invités à poser leur candidature en octobre à la suite de la présentation du projet. Leur lettre de motivation a permis de déterminer s’ils accéderaient à la deuxième étape : l’entrevue. En plus d’une graphologue qui a analysé leur personnalité à partir de leur calligraphie, l’équipe est complétée par deux enseignants et une ostéopathe qui ont appuyé Sébastien et Fabrice dans la sélection et qui poursuivront le travail pour la préparation du groupe et dans le suivi sur le terrain. Sur les 750 élèves de l’école, 50 ont posé leur candidature. Parmi les critères, notons l’autonomie, la capacité de reprendre les semaines d’école et le soutien des parents.

« On leur a demandé de répondre à deux questions : pourquoi ce voyage les intéressait et pour quelles raisons on devrait retenir leur candidature, explique Fabrice. Les réponses très différentes les unes des autres nous ont parfois étonnés et surtout touchés. »

Loin des organisateurs l’idée de choisir exclusivement des premiers de classe. Ils ont voulu un groupe de jeunes qui pourront bénéficier de tous les aspects de ce voyage et aussi aller y chercher de la motivation et pourquoi pas découvrir une passion du voyage et du dépaysement?

L’agence de voyages Les routes du monde a été retenue pour l’organisation et fournira les guides locaux que Sébastien connaît déjà très bien.

« Je suis tombé en amour avec l’Inde et j’ai envie de partager les beautés et les contradictions de ce pays avec les jeunes, confie Sébastien. Nous voulons faire de ce projet quelque chose de plus grand que nous, stimuler l’écriture et les échanges, et organiser au retour des conférences dans les classes. »

Financement

« Nous avons rencontré les élèves sélectionnés en compagnie de leurs parents la semaine dernière, raconte Sébastien. Ils sont tous sérieusement emballés et chacun s’impliquera dans les activités de financement. »

Le groupe sera au Maxi des Galeries Saint-Antoine les 9 au 10 décembre pour amasser des fonds en faisant de l’emballage. Une campagne de sociofinancement s’enclenchera dès la deuxième semaine de décembre, un souper indien sera organisé en janvier et un spectacle-bénéfice d’humour, combiné à une conférence sur la culture et les traditions indiennes, sera présenté à l’auditorium de la Polyvalente Saint-Jérôme au début février.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X