Ambulanciers au coude-à-coude

Ambulanciers au coude-à-coude
Actualité

Mercredi dernier, des centaines d’employés des services ambulanciers de la province ont fait front commun pour interpeller les Agences de santé régionales et dénoncer la violence en milieu de travail.

La manifestation visait d’abord et avant tout à livrer aux administrateurs une déclaration revendiquant une politique de tolérance zéro face à la violence. Une démarche qui fait référence à une sordide histoire survenue sur la Côte-Nord en 2005 entre un ambulancier-paramédic et son patron. L’alter­cation entre les deux hommes était survenue durant les heures de travail, laissant la victime avec des blessures physiques et psychologiques importantes. Dans le jugement rendu le 4 avril dernier, on apprend que l’agresseur, Réjean Hovington, possédait déjà des antécédents judiciaires pour vol qualifié, introduction par effraction et fabrication de fausse monnaie. Malgré le fait que celui-ci ait été reconnu coupable par la cour, il est maintenu dans ses fonctions d’employeur et de paramédic. «Non seulement l’employé, victime de l’assaut, en conserve-t-il des séquelles physiques et psychologiques mais en plus, il a été congédié par la compagnie dont l’un des trois gestionnaires est nul autre que son agresseur!», dénonce le Rassemblement des employés techniciens ambulanciers-paramédics du Québec (RETAQ), regroupement affilié à la CSN.
«La loi interdit d’avoir un casier judiciaire en rapport avec le travail, souligne le conseiller syndical Pierre Morabito. Il faut lancer un message clair au ministère de la Santé comme quoi cette situation est inacceptable.» «Nous ne lâcherons pas tant que les agences et le ministère n’auront pas pris un engagement ferme à combattre toute violence en milieu de travail», promet le porte-parole régional du RETAQ-CSN, Claude Ratté. En signe de protestation, les ambulanciers-paramédics et les répartiteurs médicaux d’urgence de tout le Québec ne portent plus leur chemise de travail depuis près de deux semaines.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X