Complexe Éco-Sports de Piedmont

Le Complexe Éco-Sports se situera dans le Parc des Sablières sur le bord de la route 117 à Piedmont. PHOTO: Thomas Gallenne
Complexe Éco-Sports de Piedmont
Thomas Gallenne
Actualité

Brian Malcom, Flex Court; Clément Cardin, maire de Piedmont; Daniele Oppizzi, président d’I-Land; Céline Oppizzi et Robert Sirois, promoteurs et André Laberge, président de Flex Court Canada. PHOTO: Thomas Gallenne

Bientôt près de chez vous

Si le centre multisports attendu depuis longtemps tarde à se concrétiser, il en va tout autrement du Complexe Éco-Sports qui devrait voir le jour au début de juin, ici même à Piedmont. Certes, on ne parle pas du même niveau d’investissement, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un projet enthousiasmant, à l’image de ses promoteurs, Robert Sirois en tête.

Oui, on parle bien de Robert « Bob » Sirois, ex-joueur de la LNH des Capitals de Washington. Ce dernier a présenté, en tant que directeur général, son projet, entouré de ses partenaires d’affaires. Ce dernier, qui habite Sainte-Adèle depuis longtemps, constatait l’absence d’infrastructures sportives pour les jeunes et moins jeunes.

« Depuis une dizaine d’années, la popularité du hockey-balle (dek-hockey) ne cesse de croître parmi la population. On compte 150 000 jeunes qui le pratiquent au Québec. Mais au nord de Saint-Jérôme, il n’y a rien! », avance-t-il. La direction du complexe sollicitera les entreprises locales pour commanditer des jeunes issus de milieux défavorisés.

Fontaine de jouvence

Un autre sport qui connaît une croissance importante est le pickleball. Ce sport de raquette emprunte au tennis ses mouvements, les dimensions du terrain au badminton, la raquette au tennis de table. Il se joue en simple et en double avec une balle en plastique trouée. Ce sport a l’avantage d’être facile d’approche et d’être moins exigent sur les muscles et les articulations que le tennis par exemple. Il est donc accessible à un large éventail de personnes.

Un complexe sportif écologique

Situé dans le Parc des Sablières sur le bord de la route 117 à Piedmont, le complexe comptera deux deks extérieurs multisports, deux terrains de pickleball, un resto-bar et une boutique d’équipements sportifs.

« C’est le premier complexe sportif qui propose une vision écologique, explique Céline Fischer Oppizzi, administratrice du projet. L’énergie consommée dans le bâtiment sera produite par des panneaux solaires flexibles. »

Les promoteurs ajoutent que le module du bâtiment sera construit dans la région, avec du bois du Québec. Également, les surfaces multijeux Flex Court ont été développées au Québec, et acceptent une multitude de sports. « Elles sont conçues pour minimiser l’impact des chocs et réduire les blessures au dos, aux genoux et aux chevilles », précise M. Sirois.

En outre, ce type de surface perméable à l’eau facilite l’écoulement de l’eau de pluie et réduit d’autant le temps d’inactivité en raison des intempéries et de l’entretien.

Ce complexe, qui a nécessité 400 000 $ d’investissements entièrement privés, devrait ouvrir ses portes début juin et sera ouvert jusqu’en novembre, tous les jours, de 9 h à 21 h. La saison suivante débutera dès la mi-avril. Ce projet devrait créer deux emplois à temps plein et cinq ou six à temps partiel.

Pour des informations telles que l’inscription en ligne et les tarifs, on peut se rendre au www.ecosportspiedmont.com.
514 224-7906.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité