Le complexe multisport demeurera à Sainte-Adèle

La subvention de 21,6 M$ a été confirmée en juillet par les députés Yves St-Denis et David Graham. PHOTO: Courtoisie
Le complexe multisport demeurera à Sainte-Adèle
Valérie Maynard
Actualité

Décision finale

Le conseil des maires a statué : le complexe multisport de la MRC des Pays-d’en-Haut sera bel et bien construit à Sainte-Adèle, sur le terrain adjacent à l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin. « Nous n’avions aucun motif suffisant pour changer d’endroit, donc ça reste à l’école », a confirmé le préfet suppléant, Gilles Boucher.

De tous les sites analysés, les terrains de l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin demeurent le lieu privilégié pour ce type d’infrastructure. La décision a été prise par l’ensemble des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut, le 8 août dernier, quelques jours après réception de l’étude visant à identifier le meilleur site pour recevoir l’infrastructure. « Il y avait plusieurs sites intéressants, a convenu M. Boucher, mais la MRC a décidé et tout le monde a accepté la décision. »

Le 13 juillet dernier, le conseil des maires adoptait une résolution par laquelle la MRC se déclarait prête « à recevoir la subvention pour le projet de complexe sportif, tel que déposé », tout en se gardant un droit de réserve quant au choix du site si des « motifs suffisants » commandaient d’en modifier l’emplacement.

Quelques jours plus tard, la subvention était confirmée : 21,6 M$ (10,8 M$ du fédéral et 10,8 M$ du provincial). À ceci s’ajoute la part de la MRC, également 10,8 M$, pour un projet totalisant 32,4 M$. Selon l’entente, les travaux devront être achevés à l’intérieur d’une période de cinq ans.

Bail emphytéotique

Le 24 août, une rencontre est prévue entre la MRC et la Commission scolaire des Laurentides afin de discuter de l’entente à survenir entre les deux parties au sujet du terrain. On sait qu’un bail emphytéotique d’une durée de 20 ans est envisagé, ce qui ne plaît pas au conseil des maires. Le préfet suppléant souhaite plutôt que la commission scolaire cède le terrain à la MRC, à tout le moins qu’elle modifie les modalités d’occupation du terrain. « La cession de terrain réglerait beaucoup de choses. Sinon, on pourrait par exemple envisager de prolonger la durée du bail à 99 ans », avance M. Boucher.

Responsabilités de la Ville de Sainte-Adèle

Par ailleurs, la Ville de Sainte-Adèle sera mise à contribution, puisque c’est à elle qu’incombera la responsabilité, notamment d’acheminer les conduites d’aqueduc et d’égout jusqu’au site, des travaux estimés, selon le maire Robert Milot, à 200 000 $. L’aménagement routier du lieu relèvera également de la compétence de la ville. « On doit prévoir l’accès routier au complexe et au terrain synthétique. On va aussi englober dans ces travaux la construction d’un trottoir de la polyvalente à la rue Valiquette », a précisé le maire. La facture de ces travaux est estimée à environ 1 M$. Selon le maire, des subventions pourraient s’appliquer, ce qui, à ce stade-ci, demeure hypothétique. Le ministère des Transports devra quant à lui revoir les bretelles d’accès à l’autoroute 15. Aucune décision n’a toutefois encore été prise.

Le complexe abritera notamment une piscine semi-olympique, un bassin récréatif, deux glaces, des chambres de joueurs ainsi que des mezzanines. L’ouverture du nouveau complexe est souhaitée pour la fin de l’année 2019.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X