Département des élus municipaux

Département des élus municipaux
Journal Accès
Actualité

CIEL – INFO

Communiqué Pour diffusion immédiate — Sauvegarde du Parc linéaire: De l’au-delà, un ancien préfet se prononce.

Le Paradis, 17 juillet 2038 — Mon nom est Charles Garnier et j’aurais aujourd’hui 97 ans, si j’étais encore parmi vous. Certains se souviendront peut-être de moi, pour avoir été maire de Saint-Sauveur et préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.

Durant mes années en poste, j’ai vécu la vague montante pro-écologique et pro-environnementale en opposition au développement économique et il me vient en mémoire un dossier en particulier, soit celui des amateurs de plein air et de leurs disciplines sportives de toutes sortes (ski de fond, cyclisme, vélo de montagne, marche à pied, escalade, jogging, motoneige, quad, etc.), qui voulaient s’approprier le parc linéaire Le P’tit Train-du-Nord, pour la pratique de leur sport et en protéger l’intégralité.

 

Je me souviens… des démarches du front commun des quatre (4) MRC, de Saint-Jérôme à Mont-Laurier, pour finalement obtenir du Gouvernement l’autorisation nous permettant d’utiliser cette emprise ferroviaire désaffectée et de l’aménager en parc linéaire.

 

Je me souviens… des millions de dollars investis pour obtenir ce bail de location de 60 ans, l’aménager et en assurer l’entretien, pour enfin réaliser cette infrastructure sportive et touristique qu’est devenue le Parc linéaire Le P’tit Train-du-Nord.

 

Je me souviens… de la rénovation et/ou de la reconstruction de gares… des mes démarches auprès de Gaz Metro et de mon rêve jamais réalisé d’éclairer le parc linéaire avec des lampadaires au gaz, pour en permettre l’utilisation en soirée.

 

Je me souviens… du tollé soulevé en octobre 2009, en pleine campagne électorale, suite à l’appui de mon conseil des maires à la ville de Sainte-Adèle, d’autoriser une traverse au km 28,5 du Parc linéaire.

 

Je me souviens… des incidents de 2011 (inondation) et 2013 (glissement de terrain), provocant la fermeture du circuit et de la mobilisation collective qui s’en suivirent pour une réouverture dans les plus brefs délais possibles.

 

Je me souviens… combien il était difficile de concilier les exigences des utilisateurs du Parc linéaire avec les droits des propriétaires terriens.

 

Alors voilà qu’aujourd’hui, 25 années ont passé, le Gouvernement veut reprendre son ancienne voie ferroviaire pour le prolongement du train de Saint-Jérôme à Tremblant… et je vous vois d’en-haut, tous en ligne, prêts pour une nouvelle confrontation, mais cette fois les propriétaires terriens n’ont pas droit au chapitre.

Ça se passe entre écologistes, environnementalistes et amateurs de plein air; les uns en faveur du transport collectif, les autres pour le maintien de leurs activités sportives sur le Parc linéaire.

 

Une autorisation spéciale m’a donc été accordée, pour me permettre d’adresser aux usagers du Parc linéaire ma suggestion.

 

Si à mon époque la solution aux traverses passait par la construction de viaducs ou de tunnels, aujourd’hui le maintien de vos activités sportives sur le Parc linéaire passe par la construction d’un train sur monorail … voilà ma solution, le transport des passagers au dessus des amateurs de ski de fond et/ou de vélo. L’idée n’est pas nouvelle, déjà début des années 2000 j’en avais avancé l’hypothèse et ce, pour conserver l’intégralité du Parc linéaire.

 

Avec cette relance en direct de l’au-delà, on dira après ça que les élus n’ont pas de vision.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X