Un événement très attendu qui fait consensus

Jean-Sébastien Thibault, DG du Parc Linéaire; Suzanne Nicholson, conseillère de Piedmont; Nicole Davidson, mairesse de Val-David; Germain Richer, Maire de Prévost; Jacqueline Gareau, olympienne; Alain Bordeleau, président fondateur du Marathon du P’tit Train du Nord; Marcel Jobin, olympien et Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.
Un événement très attendu qui fait consensus
Sandra Mathieu
Actualité

Marathon du P’tit Train du Nord

 Réunis autour d’un projet unique qui a connu un succès instantané dès son annonce en décembre 2016, les organisateurs, maires de plusieurs municipalités des Laurentides, commanditaires, partenaires et ambassadeurs se sont réunis en conférence de presse la semaine dernière pour encenser de façon unanime ce premier Marathon du P’tit Train du Nord qui se tiendra le 22 octobre entre Val-David et Saint-Jérôme.

« Ça fait déjà 12 ans que je rêve de cet événement et, depuis deux ans, on a travaillé fort pour le mettre sur pied en collaboration avec tout ce beau monde, se réjouit Alain Bordeleau, père du Marathon du P’tit Train du Nord, qui a entre autres marqué l’histoire de la course au Québec avec son record québécois au marathon, encore imbattu, de 2 h 14 min 19 sec, obtenu aux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Un consensus dans la communauté

« Quand je suis arrivé en poste, la pile d’événements à autoriser sur Le P’tit Train du Nord était énorme, se souvient Jean-Sébastien Thibault, directeur du parc linéaire.

Ce fut un oui instantané de toute l’équipe pour le marathon et nous sommes convaincus que ce sera un succès! »

« Nous sommes fiers de pouvoir collaborer à un événement de pointe qui invite les gens à bouger, a souligné Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme. Nous avons bien hâte d’accueillir les athlètes qui termineront le parcours à la Place des festivités au cœur du Quartier des arts et du savoir. »

« Comme le coup d’envoi sera donné à Val-David, nous avons bien l’intention de transmettre l’énergie de notre village qui sera à coup sûr bénéfique aux coureurs et de partager avec eux notre nouvelle place publique, a fait mention Nicole Davidson, mairesse de Val-David. Je tiens également à souligner la belle idée d’impliquer les clubs sportifs et communautaires en leur remettant une redevance pour leurs heures de bénévolat. »

« Chaque année, je reçois d’innombrables demandes de commandites, mais dès que j’ai rencontré Alain, ça a été un fit naturel grâce à nos valeurs communes priorisant l’exercice, la saine alimentation et le respect de l’environnement », a confié Daniel Dubé, propriétaire de l’épicerie Rachelle-Béry Saint-Sauveur, partenaire de l’événement et commanditaire du lunch des coureurs.

Les municipalités de Sainte-Adèle et de Piedmont soutiennent également l’événement en termes de ressources humaines, de matériel et de logistique.

Tout un chacun confirme les retombées importantes pour toute la région.

Une première édition prometteuse

Ce premier Marathon du P’tit Train du Nord peut compter sur l’implication de 400 bénévoles et de plusieurs participants de marque, dont Jacqueline Gareau, Marcel Jobin, Patrice et Sylviane Puntous et Isabelle Ledroit.

« Dans notre plan de départ, nous souhaitions principalement promouvoir le marathon au niveau régional et provincial pour une première année, mais grâce aux médias sociaux, nous avons été surpris et enchantés de constater qu’en moins de 140 jours, 2000 athlètes en provenance de cinq pays ont répondu à l’appel : le Canada bien sûr avec des athlètes de sept provinces canadiennes, les États-Unis, la France, les Pays-Bas et le Mexique. » M. Bordeleau ajoute que déjà 500 personnes ou clubs de course sont sur la liste de pré-inscriptions pour la deuxième édition!

Sachant que le parc linéaire est constitué d’un dénivelé descendant de 220 mètres en pente douce, le marathon (42,2 km) et le demi-marathon (21,1 km) seront les parcours les plus rapides en Amérique du Nord.

Infos : www.marathondupetittraindunord.com
Facebook : fr-ca.facebook.com/Marathon-du-Ptit-Train-du-Nord-571110153065202/

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Chef de pupitre par interim/journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. Normalement journaliste indépendante, je pose mes valises jusqu’à l’automne pour jouer le rôle de chef de pupitre et ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. J’ai la chance de travailler avec des collaborateurs qui ont à coeur l’accès à l’information de qualité. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis plus de deux ans.

[+] Plus dans Actualité

  • Le ton monte à Val-David

    Des citoyens demandent la démission de la mairesse Attaquée par un groupe de citoyens anonymes, la mairesse...

  • Tour CIBC

    De passage à Saint-Sauveur Le Tour CIBC Charles-Bruneau était de passage à la scène McGarrigle pour son...

  • Hommage à un homme engagé

    Maison des jeunes de Sainte-Adèle De nombreux jeunes, parents et partenaires se sont déplacés pour saluer la...

  • La Maison de la famille des PDH dévoile sa nouvelle enseigne

    œuvre d’art collective La Maison de la famille des Pays-d’en-Haut boucle la boucle de sa restructuration en...

X