La Fondation médicale remet 100 000 $ au Centre de pédiatrie sociale

Ghyslain Valade, président du conseil d’administration, Émilie Godin, directrice générale du Centre de pédiatrie sociale de Sainte-Agathe-des-Monts et Daniel Desjardins directeur général de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-haut. PHOTO: Courtoisie
La Fondation médicale remet 100 000 $ au Centre de pédiatrie sociale
Journal Accès
Actualité

Sainte-Agathe-des-Monts

Danielle Cloutier, COLLABORATION SPÉCIALE

Le Centre de pédiatrie sociale en communauté – Cœur des Laurentides à Sainte-Agathe-des-Monts touchera une aide de 100 000 $ de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut.

Cette collaboration ponctuelle permettra notamment aux administrateurs et aux intervenants de cette importante et vitale ressource de se pourvoir de jeux éducatifs et d’outillage de développement, d’équipements médicaux et de mobilier.

« C’est un service important pour notre communauté. Nous nous sommes sentis interpellés, souligne Daniel Desjardins, directeur de la Fondation. Les enfants, c’est notre avenir. Il faut s’en occuper maintenant. »

Ce coup de pouce demeure en totale harmonie avec la philosophie et les objectifs de la Fondation. Ajoutons à cela que tous les achats (sauf l’équipement médical spécialisé) ont été effectués, ici, sur le territoire desservi par la Fondation médicale.

Mission du Centre de pédiatrie

La pédiatrie sociale pointe les enfants qui vivent, ou tentent de vivre, dans un contexte d’insécurité alimentaire et d’instabilité familiale. La résultante est souvent très difficile : négligence, violence et isolement.

Déjà, au Centre de pédiatrie sociale, les services d’une intervenante sociale du CISSS des Laurentides, d’une responsable à l’accueil, d’un médecin et d’une psychoéducatrice ont été retenus. L’objectif en cette première année est d’encadrer et accompagner une centaines d’enfants âgés de 0 à 16 ans.

Les 100 000 $ accordés par la Fondation médicale des Laurentides deviennent donc un cadeau inespéré pour des jeunes qui, sans le Centre de pédiatrie de Sainte-Agathe-des-Monts, risqueraient d’avoir malle à partir dans la vie.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X