Gisèle Dicaire propose un virage à 180 degrés

L’équipe du Renouveau Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson est composée de Gisèle Dicaire, candidate à la mairie, Lisiane Monette, conseillère municipale actuelle, Maxime Bélanger, Raymond St-Aubin, Yanick Robert, Brigitte Provost et Marie-Claude Déziel. PHOTO: Courtoisie
Gisèle Dicaire propose un virage à 180 degrés
Valérie Maynard
Actualité

Élections à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson

Pour illustrer l’intention de son parti de travailler à augmenter et à diversifier l’offre commerciale à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, la candidate à la mairie et chef du Parti du Renouveau, Gisèle Dicaire, a officialisé le lancement de son équipe dans un commerce du village. « C’est vraiment ça qu’on veut faire : mettre en valeur nos commerces! »

C’est donc au Coco’s, un nouveau bed & breakfast situé à Sainte-Marguerite, que le dévoilement de l’équipe du Renouveau s’est déroulé, samedi après-midi. « Au cours des quatre dernières années, aucune des promesses électorales de l’équipe Boucher n’a été réalisée. Au contraire, les taxes ont augmenté plus que dans le mandat précédent et les charges administratives ont augmenté avec l’ajout de trois nouveaux postes », a déclaré d’entrée de jeu Mme Dicaire, déterminée, dit-elle, à effectuer un virage à 180 degrés de la gouvernance municipale.

Plusieurs dossiers demeurent non réglés, comme le Centre culturel, dont le prolongement du délai supplémentaire accordé en 2016 se terminera le 17 octobre prochain, sans compter la poursuite de 1,2 M$ contre la Ville qui est toujours en vigueur et le procès contre HBO, fixé en janvier 2018. « La location et l’achat contesté et sans consultation de l’édifice de l’hôtel de ville nous ont coûté et nous coûteront quelques centaines de milliers de dollars supplémentaires; mais ce qui est le plus néfaste, c’est ce sentiment, largement perçu auprès des citoyens, de vivre dans une ville où un climat d’hypercontrôle, de suspicion, de chantage, de manipulation de l’information voire de délation s’est installé, et ce, tant pour les relations avec les citoyens qu’au sein même de l’administration municipale; ce qui affecte grandement la qualité de vie des citoyens, leur volonté de participation, leurs initiatives et le sens communautaire. À preuve, le coûteux passage de trois directeurs généraux et de trois directeurs de départements en moins de quatre ans », a-t-elle poursuivi.

Équipe

Pour ce faire, Mme Dicaire s’est entourée d’une équipe « mixte en genre, en âge et en expérience ». Cette équipe est formée de Lisiane Monette, conseillère municipale actuelle, Maxime Bélanger, un électricien, Marie-Claude Déziel, très impliquée dans le milieu communautaire et sportif, Yanick Robert, jeune père de famille impliqué dans le service d’incendie, Brigitte Provost, mère de famille très impliquée dans le milieu scolaire, de la sécurité et de la santé, et Raymond Saint-Aubin, père de famille impliqué dans le milieu communautaire.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X