Guy Vandenhove veut soutenir les organismes des Laurentides

Guy Vandenhove veut soutenir les organismes des Laurentides.
Guy Vandenhove veut soutenir les organismes des Laurentides
Journal Accès
Actualité

Course à la préfecture

Guy Vandenhove, candidat à la préfecture de la MRC des Pays-d’en-Haut, a fait savoir qu’il souhaite créer un poste d’agent de liaison qui travaillera avec les organismes bénévoles des Laurentides à l’obtention de subventions.

La région compte près de 250 organismes et associations qui assurent un support de qualité dans des domaines comme la santé physique et mentale des citoyens, l’emploi, les soins aux aînés, la protection de la jeunesse, les loisirs, les associations de propriétaires, la culture et l’environnement.
« Bien qu’ils soient un instrument vital de notre MRC, les organismes sont trop occupés à remplir leur objectif social pour chercher de nouvelles ressources, déplore M. Vandenhove. Il m’apparaît impératif qu’ils puissent désormais compter sur un agent qui leur permettra de maximiser leur travail et d’élargir leur territoire d’intervention. »

Cet agent de liaison s’occuperait de répertorier les programmes de subventions qui s’appliquent à ces organismes. Il mènerait par la suite une grande consultation pour déterminer quel programme de subventions est le mieux adapté aux besoins de chacun.
Accompagnement
Une fois ce travail de fond complété, M. Vandenhove propose que l’agent aide les organismes à remplir les dossiers et formulaires pour obtenir des subventions, et leur tendre la main pour qu’ils puissent en faire profiter leur clientèle.

« La générosité de nos bénévoles est essentielle pour le bien-être des résidents de la MRC, poursuit M. Vandenhove. La qualité de vie qui caractérise notre région dépend en grande partie de leur implication. »

Précision

En lien avec l’article intitulé : «Où ira le complexe sportif?», publié en pages 6 et 7 de l’édition du Journal du 11 octobre dernier au sujet du complexe sportif et le conflit des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut, la mairesse sortante de Saint-Adolphe-d’Howard Lisette Lapointe a tenu à remettre ses propos en contexte.

En effet, dans ledit article, elle précise qu’elle a voulu expliquer, au nom des autres maires appuyant sa position et en son nom propre, pourquoi elle refusait d’accepter le règlement de la facture de Me Yvon Duplessis, avocat expert en accès à l’information dans le dossier du complexe sportif.

Il a effectivement été mentionné durant la réunion du conseil des maires que le refus de payer la facture de Me Duplessis se justifiait en lien avec des allégations d’harcèlement et d’intimidation envers la directrice générale de la MRC des Pays-d’en-Haut Jackline Williams. « Jamais je n’aurais fait cette intervention pour que les gens comprennent mieux notre position si j’avais su que le nom de Mme la directrice serait mentionné par la suite. Je ne veux pas lancer d’accusations contre qui que ce soit », soutient Mme Lapointe.

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Ronald Sauvé

    18 octobre 2017 à 16 h 37 min

    Si madame Williams est ¨¨victime¨¨de quelque chose qu elle porte officiellement plainte a la police.harcelement et intimidation c est pas rien……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X