Hugues Néron réalise un grand rêve!

La Station Shawbridge Microbrasserie et charcuterie se décline en quatre volets : une brasserie artisanale, un restaurant de produits frais et régionaux, une boutique de produits alimentaires faits maison et dérivés, et une mini-usine agroalimentaire. PHOTO: courtoisie
Hugues Néron réalise un grand rêve!
Sandra Mathieu
Actualité

Le propriétaire du St-Sau Pub Gourmand Hughes Néron, lance son nouveau projet : la Station Shawbridge Microbrasserie et charcuterie à Prévost. PHOTO: courtoisie

Station Shawbridge Microbrasserie et charcuterie

L’homme d’affaires prévostois Hugues Néron revient tout juste de France où il a finalisé des ententes avec des partenaires financiers et a recruté des chefs renommés pour son tout nouveau projet pour lequel il vient de remporter le Défi OSEntreprendre volet bioalimentaire : la Station Shawbridge Microbrasserie et charcuterie à Prévost. Discussion avec un passionné infatigable et visionnaire qui réalise un grand rêve!

« Grâce à ce projet agrotouristique issu d’un savoir-faire québécois, français et italien, je veux revitaliser l’activité économique de mon village et en faire un pôle touristique, lance d’emblée l’homme en affaires depuis plus de deux décennies. C’est un projet qui me tient à cœur puisque la famille de ma mère est native de Prévost et j’y ai grandi. Mon grand-père a d’ailleurs construit le bâtiment de l’ancien BoniChoix que l’on rénove présentement en face de la gare. »

Avec un emplacement de choix à proximité du parc linéaire, la Station Shawbridge proposera quatre volets distincts, soit une brasserie artisanale, un restaurant de produits frais et régionaux, une boutique de produits alimentaires faits maison et dérivés, et une mini usine agroalimentaire. Les travaux de rénovation ont débuté le 6 avril et l’ouverture de la première phase est prévue pour la mi-juin.

Cette première phase permettra de créer une cinquantaine d’emplois, et une centaine en cinq ans avec la phase 2 qui consistera en l’agrandissement de l’usine brassicole pour faire face à la demande et aux exportations futures.

Design chaleureux, concept unique

« L’endroit sera chaleureux, avec un design fait pour durer, composé de bois, de pierre et d’inox, précise M. Néron. Le four à bois sera un élément principal du décor du restaurant de 130 places. Il permettra de proposer non seulement des pizzas à croûte mince, mais aussi de faire cuire un tas d’autres plats de type tapas tournant autour de la bière. »

Un frigo vitré à charcuteries, où seront mis en évidence les prosciuttos et les saucissons, séparera le restaurant et la boutique, et une vitre permettra de voir les brasseurs travailler afin de mettre en valeur la passion de l’équipe pour la bière.

Six bières permanentes, trois bières saisonnières et trois brassins spéciaux ou invités seront proposés à la clientèle.

Une expertise internationale et régionale

« J’aime travailler avec les Européens, ça nous permet de joindre nos forces et de continuellement apprendre », précise celui qui a passé près de 10 ans en France à parfaire son métier de restaurateur. Il ajoute qu’il tient également à encourager les producteurs locaux et que c’est avec grande fierté qu’il travaillera avec des brasseurs québécois. Bien qu’il tienne à garder quelques surprises quant au maître brasseur, au chef cuisinier et au charcutier, il confie qu’il s’est entouré des meilleurs talents, des sommités dans leur domaine, pour offrir un endroit exceptionnel, unique et de grande qualité.

Des ententes de distribution des produits sont déjà confirmées avec Bourassa et les IGA de la région.

Les contacts de l’équipe en France laissent également entrevoir un développement sur l’Europe.

Gageons que ce projet de près de 3 M$ n’a pas fini de faire jaser!

Voir les commentaires (5)

5 Comments

  1. LISE GIGUÈRE

    18 avril 2018 à 10 h 12 min

    Bonjour et félicitations pour ce projet d’envergure. Votre resto sera t-il accessible au fauteuil roulant motorisé?
    Merci de penser à une autre clientèle.

  2. Leroux Loyola

    18 avril 2018 à 11 h 41 min

    Bravo pour cet effort pour revitaliser le vieux Shawbridge. Pourquoi ne pas acheter l’ancienne quincallerie Monette en face.

  3. Ginette

    18 avril 2018 à 11 h 59 min

    Bravo Hughes! Tu te lances dans une belle aventure pleine de belles opportunités. Tu n’a pas froid aux yeux. Le Québec a besoin d’entrepreneurs tel que toi. Bravo! Nous avons hâte d’aller t’encourager.

  4. Chantal Thibert

    18 avril 2018 à 13 h 47 min

    Enfin! Enfin! Auriez-vous un petit quelque chose pour vos amis végés!? Hâte de voir votre projet!
    Une fière Prévotoise 😉

  5. alain

    19 avril 2018 à 14 h 03 min

    Enfin des gens qui ont une vision large! Bravo! Je suis déja un client!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Chef de pupitre par interim/journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. Normalement journaliste indépendante, je pose mes valises jusqu’à l’automne pour jouer le rôle de chef de pupitre et ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. J’ai la chance de travailler avec des collaborateurs qui ont à coeur l’accès à l’information de qualité. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis plus de deux ans.

[+] Plus dans Actualité

X