Jacques Gariépy renonce à la préfecture

Jacques Gariépy renonce à la préfecture
Thomas Gallenne
Actualité

Coup de théâtre à la MRC des Pays-d’en-Haut

La nouvelle est tombée vendredi dernier : le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy, a décidé de retirer sa candidature au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, candidature qu’il avait annoncée en novembre dernier. Du même coup, il revient sur sa décision initiale et annonce officiellement qu’il se présentera pour un second mandat à la mairie de Saint-Sauveur en novembre prochain.

En novembre dernier, M. Gariépy annonçait son intention de briguer le poste de préfet à la MRC des Pays-d’en-Haut. On le voyait ici entouré de trois conseillers municipaux, Caroline Vinet, Luc Leblanc et Rosa Borreggine, et de sa petite-fille. (Photo: Michel Kieffer)

 

 

Décision précipitée

M. Gariépy reconnaît s’être précipité dans l’annonce de sa candidature à la préfecture : « Je ne dis pas qu’elle n’était pas songée. Je n’avais pas à l’annoncer aussi rapidement. Mais j’étais sous pression, de la part des médias, de la part des autres maires de la MRC. Mais ensuite, la pression s’est étendue à mon caucus, aux employés de la ville. »
Il se souvient que suite à l’annonce, il a reçu de plus en plus de commentaires de citoyens qui ne comprenaient pas sa décision. S’en est suivie une période de réflexion durant Noël. « Je réalisais que les gens les plus heureux de ma décision étaient à l’extérieur de Saint-Sauveur et que les plus déçus étaient les citoyens de Saint-Sauveur. Avais-je pris une décision trop rapidement? Oui. Avais-je pris la bonne décision? Non. Qu’est-ce que je fais avec ça? »

Jacques Gariépy a décidé de retirer sa candidature au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut. Il se représentera au poste de maire de Saint-Sauveur.

Jacques Gariépy a annoncé qu’il retirait sa candidature au poste de préfet et qu’il se représentera à celui de maire de Saint-Sauveur.
(Photo: Michel Kieffer)

Dissension à prévoir?

Dans la foulée, le conseiller municipal à Saint-Sauveur et membre de l’équipe Gariépy, Luc Leblanc, avait annoncé ses intentions de se présenter à titre de maire pour les élections municipales du 5 novembre prochain. Récemment, il annonçait avoir déjà quatre personnes qui se joindraient à son équipe, plus quatre autres plus récemment. (Voir autre texte ici)
Le maire Gariépy dit avoir pris du recul durant des vacances à l’étranger. « Je ne me sentais pas bien dans le ventre. Aussi, j’ai décidé d’assumer et de changer d’idée. À mon retour, la première personne que j’ai rencontrée a été Luc [Leblanc], pour l’informer en toute transparence », confirme-t-il. Il a rencontré ensuite chacun des membres du conseil municipal, sauf Diane Dufour Flynn qu’il a contactée par téléphone, cette dernière étant en vacances en dehors du pays. « J’ai dit aux membres de mon équipe que ceux qui voulaient me suivre étaient les bienvenus. Il y en a quelques-uns qui ont décidé de ne pas venir, je pense à Julie Gratton, par exemple, qui a d’autres aspirations. »
Jacques Gariépy n’a toutefois pas souhaité dévoiler le nom des conseillers qui l’appuyaient. « Il reste qu’il faut administrer la ville et je ne veux pas créer de dissension au sein de la ville », a pointé le maire.
Toutefois, force est d’admettre que la situation soulève des questions en matière d’unité. Un maire et un membre de son équipe qui se présentent au même poste : n’y a-t-il pas là un jeu de pouvoir qui se prépare, aucun des candidats ne souhaitant perdre la face… « J’ai laissé la porte ouverte à Luc pour qu’il ait un rôle important à jouer dans un prochain cabinet. »
M. Gariépy insiste sur le fait que sa décision est loin d’être un désaveu envers le poste de préfet. « Ce poste offre de beaux défis; je crois beaucoup à la régionalisation et qu’on a la plus belle région du Québec », conclut-il.

 

Voir les commentaires (3)

3 Comments

  1. ALAIN DAVIAULT

    4 février 2017 à 10 h 00 min

    Un maire,qui abaisse son drapeau politique tout en ayant anéanti notre subvention DE 3.3 MILLIONS DE 2014. Son agenda politique a été démasqué par bon nombre de maires de la MRC.Je suis convaincu ,que M.Gariépy n’ayant plus le support de la majorité des maires utilisent encore des stratégies de contournement pour justifier son retour !
    Monsieur le Maire pourquoi avoir anéanti notre subvention tout en nous disqualifiant comme population.
    Maintenant, que vous allez essayer d’effacer M.Leblanc de la photo rappelez-vous que celui qui vous a accueilli c’est lui il y a 4 ans. Vous lui avez donné votre parole publique tout en manifestant votre désir de ne pas renouveler un autre mandat à la mairie de St-Sauveur. L’authenticité n’est pas l’une de vos valeurs et vertu et seul votre image et agenda politique semble important << tel que dit personnellement suite à votre demande pour me rencontrer le 28 décembre 2016 .

  2. Yannick Pelletier

    8 février 2017 à 10 h 42 min

    Le manque d’intégrité et le manque de transparence de Jacques Gariepy le suivra jusqu’au bout de son aventure politique. Pourtant simple d’avouer à la population qu’il a changé d’idée puisqu’il n’avait pas l’appuie de plusieurs autres Maires de la M.R.C. Maintenant, a quand j’aurai la chance de lire ce que Luc Leblanc et Jacques Gariepy ont fait en 4 ans. Les augmentations de taxe que nous avons reçus, les augmentations ridicule des postes budgétaire de la ville, les 7-8 cadres qui se sont succéder au travaux publics, les promesses non tenus en se qui touche le chemin Jean-Adam, les vols d’idée d’un autre candidat pour faire de la petite politique sans envergure… En tant que lecteur, j’espère avoir la chance de lire un bilan complet de ces 2 candidats qui ont pris les décisions main dans la main.

  3. Le Sauverois

    8 février 2017 à 17 h 50 min

    Quand l’opportunisme rejoint son adepte….Enfin on connaît l’homme. Quand on va en politique, c’est pour servir non pour les honneurs et la reconnaissance publique.
    On ne gere pas une ville sans avoir a l’esprit que le citoyen payeur, est le centre
    des objectifs décisionnels.
    Espérons quand novembre la population fera un choix en fonction de ses besoins ,non
    relatifs aux promesses non tenues ou a venir.
    Quels sont nos besoins????
    Centre sportif pour la santé des citoyens..et l’épanouissement des jeunes…
    entreprises créatrices d’emplois rénumérateurs pour attirer des jeune familles.
    ect. ect..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité