Nouvelle circonscription dans les Laurentides

Nouvelle circonscription dans les Laurentides
Valérie Maynard
Actualité

L’ajout de Prévost salué par les acteurs locaux

La décision finale, rendue le 2 mars dernier, de la Commission de la représentation électorale d’ajouter, entre autres, la nouvelle circonscription de Prévost, a été saluée par plusieurs élus des Laurentides. Parmi eux, le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, qui voit dans l’ajout de cette circonscription une décision « nécessaire et incontournable ».

Nécessaire, dit-il, parce que la carte électorale du Québec doit tenir compte de l’évolution de la population et de ses mouvements sur le territoire québécois.

Et incontournable, parce que la présence des Laurentides à l’Assemblée nationale doit être plus représentative de son poids électoral. « Sans cet ajout, les écarts de représentation déjà existants de notre région auraient été accentués et le nombre de circonscriptions dérogeant au critère numérique de la Loi électorale aurait augmenté rapidement au cours des prochaines années », a-t-il fait savoir par voie de communiqué.

Le caucus des Laurentides de la CAQ salue aussi cet ajout

La nouvelle était aussi très attendue du côté du caucus des Laurentides de la CAQ, composé des députés Benoit Charette (Deux-Montagnes), Sylvie D’Amours (Mirabel) et Mario Laframboise (Blainville) qui s’étaient d’ailleurs prononcés en faveur de cette décision.

« À ce jour, le nombre de circonscriptions incluses dans les Laurentides est inférieur au poids que cette région devrait avoir dans la province, dû à l’importante croissance qu’elle a connue depuis les dernières années », a précisé le député de Deux-Montagnes et président du caucus, Benoit Charette.

« Depuis trop longtemps, les électeurs de nos circonscriptions étaient nettement sous-représentés à l’Assemblée nationale », a renchéri la députée de Mirabel, Sylvie D’Amours.

Outre la circonscription de Prévost qui sera composée des municipalités de Prévost, Saint-Sauveur, Piedmont et la paroisse de Sainte-Anne-des-Lacs à l’ouest et des municipalités de Saint-Hippolyte et Sainte-Sophie à l’est, une seconde circonscription s’ajoutera dans la région. Un peu plus au sud, la circonscription Les Plaines inclura la partie du territoire de la Ville de Mirabel (Saint-Janvier) située à l’est de l’autoroute 15, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines ainsi qu’une partie de la Ville de Terrebonne (secteur La Plaine).

Le nouveau découpage de la carte électorale entrera en vigueur à la fin de la présente législature, donc pour les prochaines élections générales au Québec, prévues en 2018.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité