parc régional Val-David/Val-Morin : On roulera finalement en fatbike

parc régional Val-David/Val-Morin : On roulera finalement en fatbike
Jean-Patrice Desjardins
Actualité

Le 8 février dernier, Accès LE Journal des Pays-d’en-Haut faisait sa couverture sur le sujet. Les pressions effectuées par le groupe de cyclistes valadavidois ont finalement porté fruit.

Les adeptes du vélo sur neige ou fatbike ont gain de cause et auront accès à un sentier balisé dans le parc régional Val-David/Val-Morin pour le restant de l’hiver. Le projet-pilote demandé par un groupe pratiquant ce sport à Val-David a été accepté par le conseil municipal et les cyclistes pourront accéder au parc dès le lundi 6 mars.

Pressé par la sortie du groupe de cyclistes dans Accès LE Journal des Pays-d’en-Haut, le conseil municipal a adopté le projet, le 14 février dernier, puis des cyclistes, des employés municipaux et du parc régional se sont réunis pour mettre en branle le projet.

Une boucle entièrement balisée permettra aux adeptes du vélo à « l’embonpoint pneumatique » de faire des randonnées en empruntant La Rustique, une piste utilisée en été, puis un trajet actuel pour la raquette, les pistes D et E.

La boucle débute et se termine au chalet d’accueil Anne-Piché. La moitié du trajet demandera un effort de cohabitation entre les cyclistes et les raquetteurs.

Déjà, samedi dernier, une dizaine de bénévoles ont préparé le sentier en le sillonnant en raquette, pour taper la neige. L’accès se fera uniquement durant le jour, en semaine, et selon les conditions de neige.

Les réactions

Responsable du parc régional au sein du conseil municipal à Val-David, Kathy Poulin se réjouit de l’entente « parce que la demande provient des citoyens et qu’il y a création d’un comité qui étudiera la question de la présence de ces vélos, en regard des observations faites durant le projet-pilote ».

Représentant le groupe des cyclistes, Éric Martineau s’est dit heureux de ce premier dénouement. « La rencontre avec la municipalité a été très bonne. On sent que la direction générale est de notre bord, mais qu’il y a encore de la réticence du côté des employés du parc. »

Éric Martineau confirme que le groupe de pression sera présent à la table du comité de réflexion, un mandat confié à la firme Communagir, qui étudiera l’impact et la compatibilité du fatbike avec la réserve naturelle qu’est le parc régional.

« Ce sera l’occasion de faire la démonstration de ce qu’on pense depuis le début : la cohabitation entre le fatbike et la raquette est possible dans un même sentier », poursuit Éric Martineau.

À Val-David, ces cyclistes font pression depuis le début de l’hiver pour accéder au parc régional, se rabattant sur les sentiers aménagés à Sainte-Adèle, Mont-Tremblant, Mirabel ou Oka, ou encore plus loin en Estrie ou au Vermont.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X