Participer à la Journée des aînés?

Participer à la Journée des aînés?
Journal Accès
Actualité

CHRONIQUE POUR LES 55+

Suzanne St-Michel, collaboration spéciale – En janvier, j’ai pris entente avec le rédacteur en chef sur le calendrier des sujets que j’aborderais au cours des prochains mois. J’avais choisi pour avril – la Journée des aînés – puisqu’elle a lieu le 8 mai au Mont Gabriel. L’an passé, j’y suis allée et en suis sortie surprise et ravie! J’étais certaine que j’y retournerais en 2017.

Cette journée pourrait être n’importe quoi… mais dès notre arrivée, l’accueil est chaleureux et avenant. Je sentais qu’elle était faite pour nous et qu’il ne restait qu’à s’informer et en profiter. L’occasion est propice aux rencontres et à connaître les services qui nous permettent de continuer à avoir du plaisir et à vivre chez soi. Cette année encore, nous retrouvons nos offres de services pour soins à domicile et beaucoup de nouveautés. En parcourant le programme de cette année, je comprends pourquoi les vêtements décontractés sont recommandés. En effet, nous pourrons préparer nos propres smoothies à la saveur désirée tout en pédalant sur un vélo; je suis impatiente de l’essayer. Après cet effort et cette dégustation, nous nous récompenserons en nous faisant masser le dos sur une chaise, et le tout, gratuitement. Cette expérience nous permettra de retrouver le sens du toucher, ce sens qui nous rassure, qui permet de nous détendre et de redécouvrir des muscles oubliés.

Je me demande si l’ambassadrice de la journée, Josée Lavigueur, ne fera que parler, mais je gage que nous ne resterons pas assis très longtemps.

Que dire du buffet : il est savoureux, diversifié et d’une grande qualité. Cette année, je trouve que les sujets d’atelier sont très différents et divertissants; ça change des cartes et des quilles.
Comme vous voyez, la Journée des Aînés fête son 5e anniversaire en grand. Nous allons explorer et découvrir ce que chaque kiosque a à nous offrir; on apprend en tout temps et à tout âge. C’est aussi le moment de se reconnaître comme un groupe de personnes vivantes et actives. Enfin sortir de l’Internet et du virtuel nous permet de nous faire des nouveaux amis en chair et en os, de partager le même repas et, qui sait, d’échanger nos numéros de téléphone. Voir du vrai monde et partager, ça n’a pas de prix.

Cette journée reconnaît notre contribution à la société d’aujourd’hui, et elle est faite et préparée pour nous. Un coup de chapeau aux huit municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut et au comité organisateur composé de quatre personnes qui ont consacré l’année à préparer cette fête avec le support de généreux commanditaires. Finalement, je voudrais remercier Mélanie de la Grave, responsable du Service des loisirs et de la culture de l’Estérel et membre du comité organisateur sans qui cette chronique n’aurait pas été possible.

Personnellement, je vais profiter de cette journée pour renouveler mon inscription au Club de l’âge d’or et à la FADOQ. Je compte également ramasser le maximum d’informations pour mettre à jour le Répertoire des ressources pour les 55+.
Si vous êtes curieux et voulez y participer, vous devez acheter votre billet (17 $) à l’avance à votre hôtel de ville.

Suzanne St-Michel est membre de la Table des Aînés et de son comité de communications, membre du C.A. de Prévoyance envers les aînés et du C.A. de la Rencontre de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X