Période critique pour la grippe et la gastro

Période critique pour la grippe et la gastro
Isabelle Houle
Actualité

Débordement dans les urgences

Chaque année, la période après les Fêtes est synonyme de grippe ou de gastro-entérite. Les salles d’urgence reçoivent des tas de personnes souffrant de ces deux virus. Le 15 janvier, l’Hôpital Laurentien était occupé à 150 %.

Cette année particulièrement, deux souches de grippes attaquent simultanément les personnes vulnérables. Il est tout de même important de se faire vacciner pour éviter de les contracter. Il est encore trop tôt, selon le personnel du Centre de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSS), pour connaître l’efficacité du vaccin.

Au niveau des salles d’urgence, c’est clair, ce sont les cas de gastro et de grippe qui les engorgent. Même si 150 % d’occupation à Sainte-Agathe et 141 % à Saint-Jérôme semblent critiques, le CISSS soutient que la situation s’est tout de même améliorée. « Entre 2012-2013 et 2016-2017, les urgences de notre région ont absorbé une augmentation de la clientèle de 4,5 %. Malgré cette augmentation, il y a eu diminution de la durée moyenne de séjour sur civière (DMS) à l’urgence dans les Laurentides. En effet, la DMS sur civière est passée de 20,9 heures en 2012-2013 à 19,2 heures en 2016-2017 », explique Thaïs Dubé, agente d’information pivot au CISSS des Laurentides.

Celle-ci justifie cette légère diminution du temps d’attente notamment par la prise en charge des patients par les médecins de famille et les GMF, les investissements pour le maintien à domicile et le développement de place en hébergement.

Investissements

Le gouvernement vient justement d’annoncer l’injection de fonds dans le domaine de la santé pour améliorer les choses. En effet, dans le cadre du financement supplémentaire de 23,25 M$ annoncé par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, afin de désengorger les urgences, la ministre Christine St-Pierre se réjouit que les établissements de la région bénéficieront de ces mesures permettant d’optimiser l’utilisation des lits de courte durée dans les hôpitaux. Dans les Laurentides, ce sont environ 25 places extrahospitalières supplémentaires pour favoriser l’utilisation optimale des lits de courte durée qui seront développées.

« Nous vivons actuellement une période d’achalandage particulière en raison de la faible efficacité présumée du vaccin de la grippe, une situation que nous ne pouvons pas contrôler. C’est pour faire face à cette situation, tout en continuant à diminuer l’attente dans nos urgences, que nous procédons aujourd’hui à cette annonce. Il y aura des effets positifs notables sur l’attente, tout en améliorant la fluidité des soins et des services pour la population », soutient Gaétan Barrette.

L’investissement annoncé permettra la création de 350 places supplémentaires dans différentes régions du Québec.

En décembre 2016, un investissement global de 100 M$ avait été annoncé afin de désengorger les urgences et de diminuer le temps d’attente dans les hôpitaux.

Par ailleurs, la population est aussi invitée à utiliser, en tout temps, le service gratuit Info-Santé 811 pour obtenir des conseils pour des conditions mineures et ainsi éviter de se déplacer dans les urgences.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X