Un programme pour guider les jeunes

Claudia Juteau, Marie-Hélène Ouellette, Chantal Ruel et Judith Thibault-Deschamps de l’organisme l’Élan-CALACS. PHOTO : courtoisie
Un programme pour guider les jeunes
Isabelle Houle
Actualité

Savoir dénoncer

À la suite des récents scandales sexuels, une vague de témoignages a envahi les réseaux sociaux. L’Élan-CALACS des Hautes-Laurentides veut ainsi mettre en lumière son nouveau programme national de prévention Empreinte, agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, lequel s’adresse aux jeunes de secondaire 2 à 4, leurs parents et le personnel scolaire.

Il s’agit d’un nouveau projet sur lequel les membres de cet organisme travaillent depuis près de deux ans. « C’est un programme qui vise à mieux définir ce qu’est la violence sexuelle. On veut toucher les jeunes pour apporter le changement », explique Marie-Hélène Ouellette, intervenante au Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS).

Elle soutient que « si tous les élèves avaient accès à ce programme de prévention, on verrait un changement social ».
Elle ajoute que l’Élan-CALACS est « submergé de demandes d’aide ».

Détails du programme

Le programme Empreinte, agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel propose six ateliers destinés aux élèves de niveau secondaire, élaborés conjointement par les CALACS et des chercheuses du département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal.

« D’abord, on vise à mieux définir ce qu’est une agression et élargir la compréhension des jeunes par rapport à ça. Puis, on identifie le consentement. Ensuite, on aborde les façons d’agir lorsqu’on reçoit une confidence, lorsqu’on réalise qu’une personne proche est une victime. On définit ensuite les actions possibles. Finalement, on aborde l’impact des médias sociaux sur la culture de la sexualité et l’exploitation sexuelle », résume Mme Ouellette.

Des vidéos interactives sont présentées aux étudiants pour démystifier tous ces thèmes. « Les jeunes apprécient notre approche et on réalise que souvent, pour eux, la notion de consentement n’est pas claire », ajoute-t-elle.

La tournée se poursuit jusqu’au printemps. L’Élan-CALACS se rendra à la Polyvalente des Monts à Sainte-Agathe, à la Polyvalente Saint-Joseph à Mont-Laurier, à la Polyvalente Curé-Mercure à Mont-Tremblant et probablement à l’école du Méandre à Rivière-Rouge.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X