Relais pour la vie de la SCC

Les personnes qui sont intervenues lors de la conférence de presse : Stéphane Paradis, survivant; Isabelle Miller, SCC; Benoit Lorrain, Camp Bon Départ; Normand Lord, président d’honneur; André Genest, maire; Patrick Marsolais, porte-parole; et Maryse Caron, présidente du comité organisateur. Photo : Thomas Gallenne
Relais pour la vie de la SCC
Thomas Gallenne
Actualité

Une marche d’amour

C’est lors d’une conférence empreinte d’émotion que Maryse Caron, survivante du cancer et présidente du comité organisateur du Relais pour la vie, a tenu à présenter les différentes personnes impliquées dans la tenue du Relais de Wentworth-Nord.

On a tous une raison d’agir
« Nous sommes très heureux d’accueillir la première édition du Relais au sein de notre municipalité. C’est une occasion de faire découvrir notre belle communauté à tous ceux qui prendront part à cette activité mobilisatrice. De près ou de loin, nous sommes tous touchés par le cancer. Aussi, nous profiterons de cet événement pour rendre hommage à Philippe Alary, un conseiller de la municipalité, qui est décédé au mois de février dernier des suites de cette maladie », a mentionné André Genest, maire de Wentworth-Nord. Ce dernier a délaissé ses notes officielles pour raconter aux personnes présentes combien cette maladie peut toucher tous les Québécois de manière intime, en emportant nos proches. « Ce n’est pas parce que les gens ne seront pas là physiquement qu’ils ne nous accompagneront pas. Ils seront avec nous cette nuit-là. »

Tour à tour, le président d’honneur, Normand Lord, et le porte-parole de l’événement, Patrick Marsolais, sont venus expliquer pourquoi ils avaient accepté l’invitation.

« J’ai accroché tout de suite, car Maryse est déterminée au bout et elle a un grand cœur… Et c’est moi qui suis honoré. Moi, je suis un gars heureux, mais je ne voudrais pas être le gars qui n’a rien fait alors qu’autour de moi, il y en a qui sont partis », a lancé, la gorge serrée, le président et chef de la direction de STACE, basée à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Patrick Marsolais, animateur chevronné de Rythme FM, fut très émotif au moment d’expliquer la cause de son engagement. « En tant que résident villégiateur de Wentworth-Nord, c’est un grand honneur d’être le porte-parole de cette première édition du Relais pour la vie dans la région. Pour moi, c’est bien important. C’est l’idée de rendre hommage à mon père qui est décédé du cancer il y a cinq ans et qui m’a tout montré dans le bois ici. Et ce lieu, plutôt que de devenir une prison à souvenirs, est devenu un lieu pour reprendre vie et de la force. »

L’objectif du Relais pour la vie de Wentworth-Nord est d’amasser 25 000 $ grâce à la contribution des fonds récoltés par les équipes et la vente des 1000 luminaires. Le comité organisateur souhaite aussi recruter 20 équipes et 30 survivants dans la région.

Le Relais pour la vie est une marche qui dure 12 heures. C’est une nuit pour célébrer la vie malgré le cancer, pour rendre hommage aux personnes touchées par la maladie, pour lutter ensemble et pour sauver encore plus de vies. Chaque année, plus de 40 000 Québécois participent au Relais pour la vie de la SCC. Au total, 88 Relais pour la vie auront lieu partout en province entre le 12 mai et le 17 juin 2017.

Pour constituer une équipe ou obtenir plus d’informations sur le Relais pour la vie, on contacte Maryse Caron au 514 293-9421 ou à marysecaron111@gmail.com. C’est au magnifique domaine de la Base de plein air Bon départ à Wentworth-Nord que le coup d’envoi officiel a été donné la semaine dernière par la Société canadienne du cancer pour le premier Relais pour la vie de cette municipalité. Cette marche durera toute la nuit du vendredi 12 mai, sur la base même.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X