Transfert d’élèves de Piedmont

La mobilisation des parents et citoyens de Piedmont se poursuit pour renverser la décision de la CSL de transférer leurs enfants de l’école primaire de Saint-Sauveur vers celle de Sainte-Adèle. Photo : Stéphane Poulin
Transfert d’élèves de Piedmont
Thomas Gallenne
Actualité

L’Association des parents et des citoyens de Piedmont continue de se mobiliser

Les parents et citoyens de la communauté de Piedmont poursuivent leurs actions tout au long de l’été afin de faire renverser la décision de la Commission scolaire des Laurentides (CSL) de transférer leurs enfants de l’école primaire de Saint-Sauveur vers celle de Sainte-Adèle.

Depuis le 6 août, l’Association a également recueilli plusieurs centaines de signatures de citoyens en appui à ses démarches. La pétition pourra d’ailleurs être signée jusqu’à la fin août et sera remise au Conseil municipal de Piedmont, au Conseil des maires des MRC du territoire de la CSL, aux députés provincial et fédéral, au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ainsi qu’au Conseil de la Commission scolaire des Laurentides.

Un appui de taille

L’indignation des citoyens et des commerçants s’est aussi traduite par la générosité des dons qui ont été versés à l’Association des parents et des citoyens qui a réussi à amasser près de 10 000 $, en plus de l’aide très significative de la Municipalité, impliquée dans le dossier. « La Municipalité nous a versé un montant de 11 500 $. On est proches de notre objectif de 25 000 $ », précise Simon Lachance, porte-parole de l’Association. Une première somme de 4000 $ leur avait été versée en février, « pour couvrir une partie des frais légaux », a précisé le directeur général de Piedmont, Gilbert Aubin.

Selon l’Association, cette somme devra servir à couvrir notamment les honoraires d’une firme en stratégies et affaires publiques. « On est en train de développer une stratégie de communication. Notre pari est de porter le débat au niveau national, pour interpeller l’opinion publique et le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, avec un point culminant à la rentrée, tout en restant dans la légalité bien sûr », souligne M. Lachance.

Coup dur

Les enfants de la petite municipalité de Piedmont fréquentent la même école primaire depuis plus de 100 ans. Les parents vivent ce transfert comme un déracinement.

« De nombreuses solutions ont pourtant été présentées à la Commission scolaire. Du développement d’un projet spécial attrayant à Sainte-Adèle pour l’ensemble des élèves du territoire, en passant par le maintien du local modulaire de Saint-Sauveur pour accueillir les enfants. Mais la CSL ne semble pas vouloir entendre raison », ajoute M. Lachance. À noter que le module a été retiré la semaine dernière.

Rappelons aussi que les parents qui ont obtenu une dérogation de la CSL pour continuer d’envoyer leurs enfants à l’école de Saint-Sauveur en septembre ont eu la mauvaise surprise de devoir payer 650 $ pour faire prendre à leur rejeton le même autobus, gratuit pour les autres enfants de Piedmont.

Les citoyens et parents de Piedmont souhaitent en arriver à une entente avec la Commission scolaire pour garder les enfants piedmontais à Saint-Sauveur cette année et se donner le temps de trouver une solution socialement acceptable à long terme.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X