Un exemple de réussite!

Un exemple de réussite!
Journal Accès
Actualité

Pré-maternelle à Sainte-Agathe-des-Monts

Le 17 juin dernier au pavillon de la Place Lagny à Sainte-Agathe-des-Monts, Isabelle Sauvé, enseignante à la barre du bateau et de son petit équipage, a fait accoster le programme de pré-maternelle de l’école Fleur-des-Neiges, sur les grèves de l’accomplissement. Le vernissage du travail final des élèves a suscité la fierté de tous.  -Par Bénérice Jetté

Sur fond de diapos illustrant les différentes étapes du projet, 22 bustes moulés en plâtre et finement décorés par des élèves de quatre ans et leurs parents, ainsi que huit œuvres sur papier, étaient à l’honneur. Servant à clore l’année scolaire partagée avec la trentaine d’enfants inscrits à la pré-maternelle, le projet donné par l’enseignante baptisée «Isabelle la coccinelle», a été l’occasion de confirmer le lien entre l’école et la maison, une priorité du programme mis en place, et aussi d’en reconnaître le bien-fondé. «Isabelle est le capitaine de son bateau, et elle fait un travail plus que remarquable», a souligné Stéphane Pipon directeur de l’école Fleur-des-Neiges.

 

Un  programme d’intervention précoce

Le programme d’intervention précoce pour la pré-maternelle quatre ans, implanté depuis plus de cinq ans, fait partie du programme stratégique de la Commission scolaire des Laurentides. Une école par secteur a été choisie pour donner le programme, donc trois écoles dans les Laurentides desservent présentement certaines municipalités dites défavorisées. L’école Fleur-des-Neiges propose deux classes de 30 élèves de quatre ans, fréquentant la pré-maternelle à raison de quatre demi-journées par semaines. «Ce qui nous caractérise est le lien constant avec les parents. Ils sont les bienvenus à participer aux différentes activités ou ateliers, et nous nous faisons un devoir de les guider dès la rentrée, et toute l’année, dans les méandres des services sociaux disponibles. Nous collaborons étroitement avec le CSSS, avec lequel nous avons une rencontre tous les mois», explique Stéphane Pipon.

 

Aider l’enfant à se développer

Le programme vise à stimuler les différentes motricités de l’enfant en âge préscolaire, telle la motricité physique, fine, sociale, langagière et globale, toujours en interaction avec les pairs. Le vernissage, marquant la fin d’un atelier, complétait le parcours de la petite cohorte 2012-2013 du programme, d’abord dédié aux élèves en difficulté, en retard de langage ou de développement. Reposant sur l’estime de soi des enfants, le projet des bustes aura aussi servi à mettre en valeur la compétence des parents, dans l’accompagnement de leur enfant.

«Le programme a fait grandir mon enfant, qui a appris les règles de l’école, à fonctionner en groupe, à développer et reconnaître ses aptitudes à travers plusieurs activités. Cela lui a permis de renforcer des éléments difficiles à transmettre à la maison. Il est maintenant bien outillé pour entrer à l’école en septembre prochain», résume une maman satisfaite du programme.

L’objectif du vernissage –  la fierté commune et le sentiment d’appartenance – aura été atteint. Deux immenses gâteaux servis après le dévoilement, ont su faire le bonheur des 30 petits artistes très excités. Une centaine de personnes sont venues admirer les œuvres et applaudir les différents acteurs du programme.

«Cette soirée est spéciale pour moi et fait la boucle de notre année scolaire. Vous, parents, êtes les partenaires les plus importants de la réussite de vos enfants, et je suis heureuse d’avoir vécue en partenariat avec vous tout au long de l’année», a conclus Isabelle Sauvé.

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X