Un vent de nouveauté souffle sur la Maison de la famille des Pays-d’en-Haut

Lors du lancement de la campagne: Isabelle Valiquette, adjointe à la Maison de la famille; Luc Leblanc, conseiller municipal à la Ville de Saint-Sauveur; Marc-André Gendron, artiste; Johanne Lavoie, organisatrice communautaire au CISSSL; Alison Drylie, chargée de projet à la MRC; Clément Cardin, maire de Piedmont, Gilles Boucher, maire de Ste-Marguerite-du-Lac-Masson; André Genest, maire de Wentworth-Nord; Manon Chalifoux, Doulas au Centre Pleine Lune; Peggy Blomme, intervenante à la Maison de la famille; Chloé Alarie adjointe au député David Graham; Stéphanie Glaveen, coordonnatrice au comité 0-5- ans; Stéphanie Barns, membre du c.a. à la Maison de la famille; Alain Trépanier, organisateur communautaire Centraide Laurentides. En avant : Geneviève Mercure, artiste; Amélie Monette, intervenante à la Maison de la famille; Mélinda Raymond, éducatrice à la Maison de la famille; Christine Nantel, coordonnatrice à la Maison de la famille; Brigitte Robert, membre du c.a. à la Maison de la famille; François-Akio Côté de Pastille Rose; Mylène Joncas, membre du c.a. En avant complètement trois enfants présents lors de l’événement. PHOTO: Courtoisie
Un vent de nouveauté souffle sur la Maison de la famille des Pays-d’en-Haut
Sandra Mathieu
Actualité

Sainte-Adèle

Dans sa volonté de diversifier ses sources de financement et de faire la promotion de ses services auprès de toute la communauté, la Maison de la famille lance une campagne de financement et de visibilité dans le milieu.

En plus de l’aide octroyée par le ministère de la Famille de l’ordre de 65 125 $ sur deux ans pour permettre d’offrir plus d’activités de soutien aux parents et d’encourager l’éveil à la lecture, ainsi que 7 435 $ sur deux ans pour le service de halte-garderie, l’objectif de la campagne est de 50 000 $.

« Bien que nos services seront bonifiés par cette enveloppe, il ne faut pas penser que ces montants viendront substituer le financement octroyé par la communauté, car la cible de leur dépense n’est pas la même », explique la présidente de l’organisme Marie-Andrée Cyr.

Christine Nantel, coordonnatrice de l’organisme, va dans le même sens en nuançant que cette campagne, permettra entre autre la réfection du bâtiment qui, à la suite d’un rapport d’inspection, dénote une mise à niveau importante à exécuter. Aussi, ces sommes visent à établir un équilibre financier permettant une offre de services adaptée aux besoins et des conditions de travail adéquates.

Redorer l’image de la Maison de la famille

« L’idée c’est aussi de créer un sentiment d’appartenance et un engouement, et de rejoindre toute la population, explique Mme Nantel. Il n’y a pas qu’un seul type de famille qui a droit à nos services. Tous les pères, les mères et les enfants (de 0 à 12 ans) sont accueillis. »

Avec son nouveau logo, la Maison de la famille veut démontrer l’importance de la communauté pour s’entraider et briser l’isolement. « Dans cette société très souvent individualiste, c’est important de prendre conscience que les défis familiaux, ça se vit ensemble », ajoute Mme Nantel.

Médiation culturelle

Parmi les activités annoncées, un événement de médiation culturelle est au programme le 10 juin prochain.
Animé par les artistes professionnels Geneviève Mercure et Marc-André Gendron, l’atelier permettra de créer une œuvre conjointement avec les enfants et les parents du territoire.

À noter que l’assemblée générale aura lieu le 6 juin à 13h30 dans les locaux de l’organisme.

Pour connaître tous les services, suivre la programmation de la Maison de la famille et contribuer à la campagne de financement : www.maisondelafamille.com.

www.facebook.com/maisondelafamillepdh/?fref=ts

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X