La Ville de Sainte-Adèle dévoile son projet aux citoyens

La Ville de Sainte-Adèle a le projet d’acquérir plus de 200 hectares dans le secteur du Mont Loup-Garou. PHOTO: courtoisie
La Ville de Sainte-Adèle dévoile son projet aux citoyens
Sandra Mathieu
À la une

Acquisition de plus de 200 hectares dans le secteur du Mont Loup-Garou

La Ville de Sainte-Adèle s’apprête à dévoiler ses cartes et espère mobiliser les citoyens dans le cadre de son projet d’acquisition de plus de 200 hectares dans le secteur du Mont Loup-Garou. C’est le jeudi 7 juin à 19 h à la Place des citoyens de Sainte-Adèle que la mairesse Nadine Brière et son équipe transmettront les détails de ce projet d’envergure.

« Le Chantecler est un secteur magnifique, mais nous n’y sommes pas chez nous. L’achat du terrain est une fin de non recevoir puisque le propriétaire du Chantecler, Jacques Goupil, n’est pas intéressé à se départir de ses terres », explique la mairesse de Sainte-Adèle, Nadine Brière.

L’acquisition de plus de 200 hectares du secteur du Mont Loup-Garou permettrait ainsi de pérenniser les sentiers et d’assurer un territoire à perpétuité pour y créer des sentiers multi-activités : randonnée, vélo, raquette, ski de fond et fat bike.

« Le plein air fait partie des mœurs de la municipalité et de la région et nous voulons pouvoir offrir aux citoyens et aux visiteurs un accès de proximité, vierge de contrainte et de tout développements immobiliers éventuels, renchérit la mairesse. Je m’implique dans le plein air depuis longtemps, et je suis consciente que plusieurs m’ont élue parce qu’ils me faisaient confiance pour faire avancer les choses. »

Elle ajoute que l’organisme Plein air Sainte-Adèle (PASA) fait partie des réflexions et contribue à l’élaboration du plan de développement du territoire et aura un grand rôle de mobilisation à jouer.

La gestion du territoire par PASA et non par la Ville permettrait selon Mme Brière d’éviter qu’à long terme, les intérêts politiques puissent en modifier la vocation.

Elle ajoute que la rencontre du 7 juin permettra aux citoyens de bien comprendre le montage financier, soit des subventions gouvernementales et des dons. « Nous voulons démontrer aux deux paliers de gouvernement que le plein air c’est important et essentiel pour nous », conclut Mme Brière.

Rappelons que la Ville de Sainte-Adèle avait fait l’acquisition d’un terrain récréatif de 70 acres dans le secteur du Mont Loup-Garou en février 2017.

Pérennisation des sentiers

Dans un contexte où la disparition de nombreux parcours ancestraux menace la pratique de certaines activités, la pérennisation des sentiers du territoire est un enjeu déterminant pour la région et constitue un grand défi. La MRC des Pays-d’en-Haut a d’ailleurs lancé en février dernier sa Politique de protection et d’accès aux sentiers.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Chef de pupitre par interim/journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. Normalement journaliste indépendante, je pose mes valises jusqu’à l’automne pour jouer le rôle de chef de pupitre et ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. J’ai la chance de travailler avec des collaborateurs qui ont à coeur l’accès à l’information de qualité. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis plus de deux ans.

[+] Plus dans À la une

X