Alain Messier

  • Actualité
    La petite fille qui ne déjeunait pas

    Par Alain Messier – Dans le Vietnam de Kim Thuy, le déjeuner avait pour particularité que l’on s’approvisionnait de soupe auprès de marchandes ambulantes. Tôt le matin, elles déambulaient transportant leurs soupes sur une longue perche avec des paniers. Le bouillon d’un côté avec du charbon pour le garder chaud, et les...

  • Chroniques
    Champlain et le plan Nord

    Dans les écrits qu’il adressa à la Chambre de commerce parisienne à l’automne 1618, Samuel de Champlain dressait un portrait saisissant des ressources naturelles et du potentiel économique de la Nouvelle-France. Il le fit car la situation était désespérée. Après seize ans de présence française en Amérique, Champlain n’avait eu que peu...

  • Actualité
    Découverte étonnante

    Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Récemment, grâce à une implication citoyenne, et une bonne décision administrative,des documents d’archives incomparables et de...

  • Culture
    Le mur de la souveraine

      Le sculpteur Alfred Laliberté(1878-1951) nous a laissé un recueil de pensées et de réflexions sous la forme d’aphorismes, de maximes, et de considérations sur tous les sujets de la nature humaine.  L’une d’entre elles qui fut écrite à l’automne 1930, a particulièrement retenu mon attention: «Incompréhensible la folie d’un groupe qui...

  • Chroniques
    Les deux médecins

    Selon plusieurs, l’une des conversations les plus remarquables de toute l’histoire littéraire moderne eut lieu à l’automne 1896 dans le petit village de Crowthorne en Angleterre. Alain Messier L’un des protagonistes était le lexicologue et philologue James Murray, auteur de l’Oxford English Dictionnary, qui était venu à la rencontre de l’énigmatique docteur...

  • Chroniques
    L’ANNÉE DU FALUN GONG

    Ainsi, on me demande un texte d’opinion sur l’année qui vient de se terminer… Tout comme le lecteur, le vocabulaire qui me vient à l’esprit est magouilles, grenouilles, fripouilles quant à scribouille, je me le réserve… Mais puisque j’aime m’attarder aux trompe-l’oeil et aux dérives intellectuelles, j’ai choisi de m’attarder sur l’une...

  • Chroniques
    Les gangs de rue à Montréal dans les années 1880

      Mars 1882, dans le village de Sainte-Cunégonde qui plus tard sera annexé à la ville de Montréal et deviendra connu sous le nom du quartier de la petite Bourgogne, sévissent des bandes organisées, le Gang des Bleus de Saint-Henri et le Gang des Rouges de Sainte-Cunégonde ancêtres des gangs de rues...

  • Chroniques
    Un sourd-muet dans le jury

    Cette fois l’affaire ne se règlera pas dans le sang mais devant un tribunal… Cela ne vous rappelle-t-il pas des actualités journalistiques récentes? Un titre relevé dans le journal La Patrie du 26 février 1908: «L’état déplorable de nos rues»… Des fait divers d’un passé récent, ont retenu mon attention et je...

  • Chroniques
    Il est rigoureusement interdit d’arracher des pages des archives…

    Vous connaissez Claude Lévi-Strauss? C’est un anthropologue, ethnologue, auteur, humaniste, membre de l’Académie française, il vient de mourir à cent ans. Il nous a laissé ce que beaucoup considère comme son testament, un livre intitulé: «Tristes tropiques.» Avec un titre semblable j’ai longtemps hésité à me le procurer je m’y suis toutefois...

  • Chroniques
    «Prenez un dictionnaire, monsieur le maire»

    Voilà la réponse que fit le docteur Alfred Marsil au maire Edmund Guérin, lors d’une séance de la commission d’enquête du comité exécutif de la ville de Montréal, en juillet 1910, commission dont le but était de faire la lumière sur «un présumé complot de la loge maçonnique l’Émancipation pour impliquer des...

  • Chroniques
    Elle le saisit là où un homme

    À l’occasion de la quatrième marche mondiale des femmes et de la rencontre régionale du Moulin à paroles mise en place par le Réseau des femmes des Laurentides, pourquoi pas un peu d’humour, «avec» la gent féminine, puisque la porte-parole Judi Richards a sûrement entendu quelques réparties autour du féminisme, de la...

  • Actualité
    La lettre de Marc Lépine

    Au détour d’un corridor, alors étudiant à l’Université de Montréal, j’entends cette bribe de conversation entre deux étudiants: «Pourquoi on ne nous a pas dit cela?» Plus tard je sus que ces étudiants venaient de visionner le film Octobre, relatant la Crise d’Octobre 1970. Cette anecdote se passait en 1997, donc 27...

X