Babette en Amérique du Sud

Babette en Amérique du Sud
Martine Laval
Chroniques

Étudiante brillante en Relations internationales, Élizabeth, 20 ans, s’est vue offrir une bourse pour aller étudier un an dans une université de Buenos Aires en Argentine.

Ayant lui-même voyagé en Amérique du Sud, se débrouillant bien en espagnol, Renaud, son chum de 24 ans, décide de l’accompagner dans son aventure. Ils se dénichent un appartement par Internet, préparent leurs bagages et quittent le Québec le 29 juillet 2009. Élizabeth débute ses cours cinq jours plus tard, tout en espagnol !!!

Buenos Aires est une ville culturelle très hétéroclyte. Il faut la vivre pour comprendre. Le tango, les musées, les foires, la danse, la musique. On y sent vibrer une grande conscience sociale chez les jeunes qui s’expriment à travers des graffitis très artistiques, des peintures murales. On y découvre un peuple coloré, plein de joie de vivre qui sait se contenter de peu pour être heureux. Comme dans tout pays, l’accueil des touristes est chaleureux, lorsqu’on parle la langue. Élizabeth et Renaud se fondent à leur nouvelle culture.

De décembre à mars, ce sont les vacances scolaires sur ce continent au climat à l’envers du nôtre. Babette et Renaud prennent le temps de se préparer un itinéraire intéressant et quittent la ville, sacs au dos et bottines de marche aux pieds, explorer en trecking, ce qu’ils ont envie de découvrir.

Première destination: la ville la plus australe du globe terrestre, Ushuaia, en Terre de Feu.

C’est l’isolement total, la beauté glaciaire et glaciale où l’atmosphère est claire et sereine: le bout du monde.

De l’autre côté du Détroit de Magellan ils remontent La Patagonie à travers des lieux sauvages. El Calafate, el Chalten, le glacier Purito Moreno, le Lago Argentino. La route en autobus est longue et cahoteuse, les randonnées sont épuisantes et demandent un dépassement de soi, mais les découvertes, au bout de l’effort, sont des récompenses époustouflantes et empreintes de splendeur inoubliable.

À Bariloche: la petite Suisse de l’Argentine, une fondue suisse et du chocolat après un tour de vélo et du trecking en montagne sont tellement réconfortants!

On remonte toujours mais cette fois on traverse la frontière pour retrouver des amis chiliens et vivre leur culture de façon authentique. Vina del Mar et Val Paraïso en bord de mer, les dunes de sable de Concon et Santiago, la capitale, nous font vibrer au pouls de ce peuple chaleureux .

Ah! Voilà qu’arrive Noël et les parents s’ennuient au Québec!! Retour à la maison et séjour de deux semaines, le temps de faire le plein de la famille et des amis et c’est reparti pour la suite de ces vacances latines…le coeur bien empli, mais le coeur gros tout de même…

Départ de Buenos Aires, prise 2. Direction: Brésil avec escale d’une semaine en Uruguay. La traversée se fait par bateau. Colonia, Montevideo où on fait préparer les visas pour le Brésil, La Pedrera où malades tous les deux, Élizabeth et Renaud se reposent et se remettent sur pieds en découvrant un peuple plein de gentillesse et finalement Punta del diablo où ils profitent des plages désertes avant de passer la frontière du Brésil.

Vingt heures de bus plus tard ils arrivent à Florianopolis au sud de Rio de Janeiro.

C’est l’avant-goût du Carnaval. On danse le Foho (danse africaine) sur la plage, on y mange des buffets typiques, on y boit des « capirinas »: cocktail à base de katshasa, l’alcool local. Séjour inoubliable! Surtout que Babette fête ses 21 ans et découvre Rio!!!!! Le bonheur! La fête, la danse tous les soirs, jusqu’aux petites heures du matin, sous 50 degrés Celsius!!!!

Quand arrive la semaine officielle du Carnaval, la chaleur de Rio est insupportable.

Les tourtereaux quittent pour Ila Do Men: une île écologique sans voitures. Aucun touriste étranger dans l’île à l’arrivée mais lorsque le Carnaval commence officiellement, l’île est envahie et la fête reprend de plus belle… Ouf! Les vacances se terminent sur un high incroyable!

Avec patience, en bateau et en bus, les deux amoureux retournent vers les obligations et le rythme universitaire qui les attendent à Buenos Aires.

Depuis leur retour au Québec au mois de juin dernier, chacun réalise à quel point leur vie est maintenant à jamais altérée. Ils voient tout d’un autre oeil…

Le blogue de Renaud

sur son voyage:

www.lenaindejardin.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • Championnes

    Chronique d’un X jctremblayinc@gmail.com Elles ont entre 7 et 9 ans, et elles ont tout raflé, enfin,...

  • Ça pue!

    La chronique à Mimi mimilego@cgocable.ca Et puis, mes «mangeux» de radis frais, avez-vous passé un bel été?...

  • Rentrée inachevée

    C’est une magnifique journée! Les oiseaux gazouillent, les enfants dansent, les parents sont émus, les chauffeurs sont...

  • Des jeux ludiques et thérapeutiques!

    Supplément : Partir du bon pied, pas juste pour les écoliers Boutique Griffon Sandra Mathieu, collaboration spéciale...

X