Déficit d’attention ou manque de concentration?

Dominique Cloutier
Déficit d’attention ou manque de concentration?
Journal Accès
Chroniques

Chronique Santé

Dominique Cloutier N.D.A. – En fait, la question se pose, les parents se questionnent, les profs ne sont plus trop sûrs et, pourtant, il y a une différence, subtile, mais elle existe et je vais essayer de faire le tri pour pouvoir faire le point!

La médecine définit le déficit ou TDA comme suit, je cite :
« Le TDA est un syndrome neurocomportemental regroupant des symptômes causant un dérangement important du fonctionnement social, familial, académique ou professionnel de la personne atteinte. […] Lorsque l’hyperactivité est présente, on parle alors de « trouble de déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH) ».

Maintenant que dire du manque de concentration? Pour être claire, je cite encore :
« La concentration peut être définie comme la capacité de focaliser de manière efficace notre attention sur la tâche que nous sommes en train de réaliser. La concentration nous permet de bloquer des éléments perturbateurs, comme des bruits qui dérangent ou nos propres pensées qui s’égarent ».

Il est facile de constater à quel point la différence est mince.

Nous avons tous parfois de la difficulté à nous concentrer. Cependant, les personnes atteintes de TDA avec ou sans hyperactivité, TDAH, sont confrontées à des difficultés au quotidien, en particulier les enfants d’âge scolaire. Le TDAH peut miner l‘estime de soi ainsi que la capacité de fonctionner en milieu familial, professionnel ou à l’école. Le TDAH n’est la faute de personne. En effet, les recherches montrent que le TDAH semble résulter d’une insuffisance de substances chimiques cérébrales spécifiques, les neurotransmetteurs qui aident le cerveau à organiser et à régir la pensée et le comportement. De plus, environ 40 % des personnes atteintes ont, dans leur famille, des individus qui présentent les mêmes troubles. On pense donc que les gènes sont probablement impliqués dans le processus, et qu’il y aurait de bonnes chances pour que le terrain du TDAH soit génétique et héréditaire.

Il ne semble pas exister de traitement curatif; la prise en charge a pour but d’atténuer les conséquences du TDAH, autant pour l’adulte que pour l’enfant. Cependant, il existe des suppléments naturels qui peuvent beaucoup améliorer le comportement et la capacité d’attention.

En effet, le Dr Michaël Lyon et ses collaborateurs ont obtenu des résultats probants chez 70 % des enfants traités avec une combinaison de ginko biloba et de ginseng sibérien. Ces plantes permettent une meilleure utilisation du glucose et de l’oxygène par les cellules nerveuses. Le sucre est le carburant du cerveau et quand le sucre est instable, l’attention va s’en ressentir.

Pour ce qui est du manque de concentration ordinaire, les causes en sont courantes :
– La fatigue et le stress émotionnel peuvent causer des problèmes de concentration.
– Les changements hormonaux comme ceux de la ménopause et de la grossesse.
– Repos et sommeil déficients, l’insomnie serait la grande responsable.
– La faim et un régime inadéquat peuvent également causer des problèmes de concentration.
– Les douleurs physiques (essayez donc de vous concentrer quand vous avez mal aux dents!).
– Médications et la drogue.
– L’environnement dans lequel nous sommes, bruits extérieurs et autres.
– Et finalement, notre capacité personnelle de concentration;
il y a des personnes qui sont capables de se concentrer mieux que d’autres.

En fin de compte, je pense qu’on pourrait dire que les deux problèmes sont cousins, l’un plutôt génétique et héréditaire, alors que l’autre semble être en rapport avec notre style de vie, notre nourriture et notre capacité à gérer le stress.

Coup de coeur

Ce produit naturel accroît les niveaux cérébraux, neurotransmetteur du plaisir et de la récompense et de sérotonine, le principal neurotransmetteur inhibiteur, lesquels sont dégradés de manière critique dans les situations de stress et de surmenage. Il est fabriqué au Québec!

 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • Né pour un p’tit bain

    La chronique À mimi Le ministre de la Santé, Dr Gaétan Barrette, a annoncé avec fierté que...

  • Le vélo aquatique, vous connaissez ?

    BIO: Axée sur le bien-être depuis longtemps et voyageuse dans l’âme, Valérie Spitzer a eu la chance...

  • La corde de la culpabilité

    Qui est le coupable du jour… moi ou l’autre? Chronique défi, bien vieillir par Diane Baignée Combien de...

  • Tout sauf docile

    La chronique À mimi Un jour, la directrice vint me voir dans ma classe pour me dire :...

X