À voir et à toucher, les vélos de Stefan Lesage

PHOTO : Courtoisie
À voir et à toucher, les vélos de Stefan Lesage
Culture

Le Side car aviator, une création de Stefan Lesage. PHOTO : Courtoisie

Happening émergent présenté le 9 septembre

Les amateurs de musique des Laurentides sont bien souvent des amateurs de plein air et de vélo. Il se pourrait donc que celui qui volera la vedette parmi les participants du Happening émergent… ne soit pas un musicien. Car partout où ils passent, les vélos de Stefan Lesage ne laissent personne indifférent.

Stefan Lesage, de Woodcycles Lesage, a installé son atelier à Val-David pour y construire des vélos (et des motos) qui sortent de l’ordinaire. Véritables objets d’art fonctionnels, ses vélos se retrouvent parfois dans des salles d’exposition, mais ils sont d’abord faits pour rouler. La réaction des passants est surprenante lorsque Stefan Lesage sort sur la route avec ses vélos. On klaxonne, on lui demande de s’arrêter pour admirer la mécanique (les engrenages sont faits en métal, et il y a évidemment les pneus en caoutchouc) mais, surtout, le châssis, entièrement fait de bois. « Les sourires, les réactions du public, les demandes de photo, c’est ma paie », affirme Stefan Lesage.

Depuis qu’il est jeune, il fait du vélo de montagne. Au début, il a fait l’achat de vieux vélos pour les modifier, en ajoutant des pièces. « Un jour, je me suis dit qu’il fallait jumeler mes deux passions : mon métier de menuisier et le vélo. »

Il a donc fabriqué un premier vélo en bois… et est sorti sur la rue. « Quand j’ai vu la réaction du monde qui me demandait d’où sortait ce produit-là, tout a déboulé. De création en création, j’ai évolué de la construction de vélos à partir de pièces existantes à la conception complète, du siège aux pédales. »

Les thématiques

Les vélos de Lesage ont la particularité de suivre de multiples thématiques. « J’aime travailler par thématique, car dans ce mode de pensée, on se place dans l’élément choisi de A à Z. » Il cite un vélo amérindien, résultat de longues sessions de brainstorming avec ses deux partenaires. Parmi les créations, on retrouve un vélo inspiré de Harley-Davidson, un vélo de l’armée et un vélo inspiré du métier de bûcheron.

Le 9 septembre lors du Happening émergent, il y aura environ une dizaine de vélos en démonstration. « Mes vélos, ce ne sont pas juste des objets qui valent cher, c’est un mode de vie artistique, de party, au jour le jour. Avec un tel vélo, le rapport avec la productivité est différent. C’est une mentalité côte ouest américaine. Ce sont des vélos pour rouler à 15 km/h. »

Le résultat est spectaculaire en images, mais il faut vraiment les voir de près et Stefan Lesage invite les gens à venir voir et toucher ses vélos, le 9 septembre prochain à Saint-Sauveur.

Rappelons que Tommy Fever et Sébastien De Francesco organisent, le 9 septembre prochain dans le cadre de la série des Ça me dit concerts, ce Happening émergent en collaboration avec la Chambre de commerce. La scène McGarrigle du parc Georges-Filion sera le lieu de concerts durant toute la journée à partir de 11 h. Les arts culinaires, les arts visuels et la musique sont au menu.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X