Le Patriote – 50e

Le prix Ambassadeur des Grands Prix de la Culture est remis au Patriote : Gilles Broué, SNQL, Alexandre Gélinas, Le Patriote, Manon Lefebvre, CCL.
Le Patriote – 50e
Martine Laval
Culture

Après la nostalgie du passé, les perspectives d’avenir

L’année du 50e anniversaire du Patriote tire bientôt à sa fin. Quelle année de célébrations et de reconnaissances cela aura été pour ce lieu culturel mythique qui a vu défiler les plus grands au cours de son existence et les a vus revenir sur la scène de leurs débuts au cours des derniers mois. Après nous être vautrés de tout notre long dans nos souvenirs et nous être badigeonné le cœur de nostalgie en revoyant sur scène nos artistes bien-aimés chanter notre jeunesse, voilà qu’est maintenant venu le temps de boucler la boucle et de regarder ce que l’avenir réserve à ce lieu dont le futur s’avère culturellement prospère.

Une inoubliable 50e saison!

La 50e saison du Patriote a débuté avec un lancement regroupant certains artistes invités, une première fort enthousiasmante qui se répétera désormais. Le premier spectacle de la programmation fut Rock’oustic de Robert Charlebois, parrain du Patriote. Un clin d’œil à l’histoire de la salle mythique s’est fait avec les deux avant-dernières représentations à vie des 39 ans de tournée de la pièce Broue. Richard Séguin, qui a débuté sa carrière au Patriote de Montréal, est venu y faire ce qui demeure un des plus beaux spectacles de l’année.

La grande soirée du 50e anniversaire restera gravée dans la mémoire des artistes qui y ont pris part et du public qui en a été témoin alors que, sur scène comme dans la salle, on s’est badigeonné l’ego de notre fierté québécoise et gonflé le cœur d’amour pour notre grandiose culture, avec le défilé des plus grands et des plus belles voix de chez nous, un moment inoubliable et historique qui a certes réveillé l’âme des artistes imprégnés en ses murs et ressuscité les fantômes qui veillent sur le lieu mythique.

D’autres moments mémorables furent le spectacle Des mots sur mesure, une mosaïque culturelle musicale animée par Monique Giroux; le passage de Gilles Vigneault qui, un demi-siècle plus tôt, jour pour jour, inaugurait les planches du Patriote; le spectacle magnifique de notre diva Diane Dufresne qui avait tenu à faire sa prestation en l’église de Sainte-Agathe au cœur du village; la venue de Claude Dubois, un habitué du Patriote; celle de Michel Louvain, notre gentilhomme québécois qui fêtait ses 80 ans de vie et ses 60 ans de carrière; la pièce de Michel Tremblay Encore une fois si vous permettez jouée par Guylaine Tremblay dans le rôle de Nana, la mère de l’auteur.

Reste encore à venir Michel Rivard le jeudi 16 novembre, qui nous fredonnera ses Chansons dans le creux de l’oreille en toute intimité à La Boîte à chansons; et en guise de spectacle de clôture des célébrations du 50e anniversaire, nul autre que l’icône du rock  québécois, Éric Lapointe, pour faire vibrer Le Patriote tout entier et survolter le public de ses grands succès. Une autre soirée mémorable qui sera gravée dans l’historique de cette année marquant un demi-siècle du lieu culte qui fut couronné du Félix du Diffuseur de l’année au Gala de l’ADISQ, et qui a gagné le prix Ambassadeur aux Grands prix de la culture des Laurentides, événement annuel célébrant le talent et l’engagement dans tous les domaines artistiques et culturels des Laurentides, particulièrement le milieu des arts de la scène qui était à l’honneur cette année.

Perspectives d’avenir

Bien que ce soit dans le présent que la vie se joue, il faut tout de même bien se projeter dans le futur pour avancer et durer. Pour la suite des choses au Patriote, on parle de rénovations intérieures, extérieures, avant et arrière pour dérider le cinquantenaire et lui donner un coup de jeune; et on souhaite évidemment continuer d’offrir aux amoureux du lieu des spectacles de qualité qui ont fait la réputation du théâtre au cours de ce demi-siècle.

« On souhaite faire du lieu mythique le phare culturel de Sainte-Agathe à partir duquel tout rayonnera et par lequel tout passera, projette Alexandre Gélinas, directeur général. On désire montrer notre sensibilité à occuper notre territoire pas seulement en salle, mais à travers d’autres infrastructures qui s’y prêtent, comme développer le créneau musical classique en l’église anglicane, offrir des concerts pour les résidents du CHSLD en travaillant avec la Fondation médicale. On travaille à un projet d’émission de télé intitulée La Boîte à chansons à CogecoTV désormais NousTV, pour laisser une place aux artistes de la relève d’ici et d’ailleurs en présentant le spectacle qu’ils feront à La Boîte à chansons du Patriote, suivi d’une classe de maître. Autre façon de diffuser l’art. »

Président du Conseil de la culture des Laurentides, membre de la Corporation de développement économique de la MRC des Laurentides, l’ex-attaché politique  s’implique un peu partout, sachant très bien par expérience que pour savoir ce qui se passe et s’assurer que la culture ait sa place, il est important d’être là où les décisions se prennent.

Alexandre Gélinas veut non seulement être là pour Le Patriote, mais pour le milieu culturel.

www.theatrepatriote.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X