Docile : intrigue et suspense

Jean-François Casabonne et Louise Cardinal. PHOTO: Courtoisie
Docile : intrigue et suspense
Martine Laval
Culture

Luc Bourgeois et Louise Cardinal. PHOTO: Courtoisie

Luc Bourgeois et Danielle Proulx. PHOTO: Courtoisie

THÉÂTRE D’ÉTÉ

Docile est la pièce de l’été du Petit Théâtre du Nord à Blainville, lieu intime où spectateurs et artistes se côtoient de très près, absorbant totalement l’attention et ajoutant à l’intensité du moment. Lors de la première, dans une salle comble, l’intrigante pièce coécrite par Mélanie Maynard, comédienne, et Jonathan Racine, producteur à la télévision et metteur en scène de la pièce, l’œuvre tient le public en haleine. Une pièce intelligente, intrigante, divertissante avec un jeu d’acteur élégant et convaincant.

L’action se passe dans le décor d’un chic appartement new-yorkais, au début des années 60, alors que les femmes commencent à oser espérer plus de liberté et d’égalité. Lui, Jacques, photographe professionnel, et, elle, « la femme de Jacques », osent rêver être nés pour autre chose que leur petit quotidien. En acceptant l’offre d’emploi exceptionnelle de travailler dans la grande ville pour une prestigieuse firme de produits de beauté, l’espoir du couple va bon train. Malheureusement, la situation ne sera pas à la hauteur de ce qu’ils s’étaient imaginé, de là toute l’intelligence de l’intrigant déroulement de la pièce.

Docile comme dans « soumission », Ann Gausman représente bien la situation féminine de l’époque où l’on rêvait d’émancipation et Louise Cardinal, l’épouse, est magnifique dans son affirmation progressive et Sébastien Gauthier, parfait dans le mari coincé dans ce qui se trame. Danielle Proulx est savoureuse dans son rôle de belle-mère désagréable et protectrice de son fils unique, et Mélanie St-Laurent, fascinante dans celui d’une femme troublée. Luc Bourgeois mène son jeu de créateur d’image distingué et manipulé avec brio, tout comme François Casabonne dans celui de manipulateur sans classe.

Pour une soirée totalement « absorbante » où le dénouement de l’intrigue laisse le spectateur complètement décontenancé, Docile est LA pièce à voir, et Le Petit Théâtre du Nord, LE lieu de diffusion d’excellentes pièces d’auteur depuis 20 ans, à découvrir.

Docile, jusqu’au 26 août, du jeudi au samedi, 20 h (relâche les 27, 28, 29 juillet).

Le Petit Théâtre du Nord
1000, ch. du Plan-Bouchard, Blainville I 450 419-8755
www.petittheatredunord.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X