La femme de Berlin

La femme de Berlin
Journal Accès
Culture

L’auteure vous invite au lancement

L’auteure, conférencière, journaliste et romancière Pauline Vincent vous invite au lancement de son roman La femme de Berlin publié en 2004, mais édité dorénavant en format de poche, le 24 avril prochain à Saint-Sauveur.

La 4 de couv’
Si la comtesse Claire von Ems – née Grenier – a fui l’Allemagne nazie au printemps 1939 avec sa fille Lydia pour revenir au Québec, ce n’était pas tant en raison de l’imminence de la guerre que pour préserver l’honneur de sa famille : Lydia, enceinte, n’a jamais voulu dévoiler le nom du père de l’enfant!

Or, à Montréal, où est né le petit Pierre peu après le début de la Deuxième Guerre mondiale, les deux femmes, en raison de leur citoyenneté, sont arrêtées par la Gendarmerie royale et brutalement interrogées : Hanz von Ems, le mari de Claire, n’est-il pas un diplomate important en Allemagne, et Karl, le frère de Lydia, un soldat du IIIe Reich?

Sous le choc, Claire subit un grave AVC, tandis que Lydia se voit proposer un marché par les services secrets britanniques : si elle n’accepte pas de servir la cause des Alliés, elle sera détenue dans une prison à sécurité maximale… et sa mère et son fils déportés en Allemagne. Lydia, qui a depuis longtemps choisi son camp, accepte de suivre l’entraînement d’agent secret du Camp X pour devenir Émeraude, espionne au service de la Couronne britannique. Mais elle est loin de se douter des terribles événements qui l’attendent!

« L’histoire se déroule entre 1939 et 1942, à Arvida, New York Berlin et Bridgetown en Guyane anglaise. Il d’agit d’un polar-espionnage. Dès sa sortie en 2004, la critique a été unanime », relate l’auteure. Cette dernière soutient, à sa connaissance, être l’une des rares – sinon la seule – femmes au Québec à traiter d’espionnage.

Pauline Vincent invite le public à célébrer la parution de La femme de Berlin en format de poche, roman publié aux Éditions ALIRE, le lundi 24 avril 2017, de 17 h à 19 h, au BISTROGOLF, 141, rue Principale, Saint-Sauveur, 450 744-1434.

Veuillez confirmer votre présence à pvincent1@cgocable.ca.

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Diane Grenier

    10 mai 2017 à 8 h 34 min

    Dommage je l’ai manquer mais je vais me procure le livre…

    Diane Grenier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture

X