Dans la parade avec Philippe Laprise

Après presque trois ans de tournée de son spectacle Plus sexy que jamais, Philippe Laprise se prépare à mettre un terme à cette belle aventure. Parmi ses derniers arrêts, Sainte-Adèle, le 11 mars.
Dans la parade avec Philippe Laprise
Valérie Maynard
Culture

À la salle A.-N.-Morin, le 11 mars

Bien en selle sur sa carrière d’humoriste, heureux d’être enfin « sur la marche des humoristes », Philippe Laprise s’apprête à boucler la boucle d’une tournée de près de trois ans. La comptant parmi son top-10 des meilleures salles de spectacles, A.-N.-Morin accueillera l’humoriste le « plus sexy » pour une dernière fois, le samedi 11 mars.

« Tout a été positif dans cette tournée. Je me sens accepté par la famille des humoristes », raconte au bout du fil Philippe Laprise.

Un jour, poursuit-il, un de ses profs lui a dit : « Dans la vie, 5 % des gens font la parade, 10 % la regardent passer et 85 % ne savent même pas qu’il y a une parade ».

Vous l’aurez deviné : Philippe Laprise fait partie des 5 % qui font la parade. « C’est là que je veux être, dans la parade et pas ailleurs », lance-t-il.

Être dans la parade et connecter avec son public. « Mon public est le meilleur au monde. Pas une fois je n’ai vécu de soirée difficile ou désagréable avec mon public », constate-t-il, à la fois étonné et ravi de voir que les gens dans la salle sont là pour lui, par choix. « Les gens me suivent dans tout ce que fait et dit. C’est cool.

Ça me donne confiance en moi », dit-il.

La politique… sujet risible?

Si Laprise trouve plusieurs sujets à rire, même son numéro sur le TDAH a suscité son lot de commentaires positifs, la politique n’en fait pas partie. Du moins pas encore. « Quand je regarde les politiciens, je trouve ça triste. Je ne suis pas capable de trouver ça drôle. Je ne veux pas détruire la politique, mais j’en veux aux petits hommes qui la font », explique-t-il.

D’ici à ce qu’il trouve quelque chose de risible à la politique, Philippe Laprise prendra le temps de vivre la fin de sa tournée qui se terminera à Chicoutimi, son coin de pays, devant famille et amis, le 1er avril.

Viendra ensuite l’écriture, déjà amorcée, de son prochain spectacle, en souhaitant que la magie opère de nouveau. « La recette d’un bon spectacle, c’est de toujours être sur la ligne. Le public ne doit jamais pouvoir départager le vrai du faux. C’est comme de la magie : je suis un magicien de l’humour! »

Au final, ce deuxième opus Plus sexy que jamais aura compté quelque 265 représentations et plus de 150 000 billets vendus.

Pour voir Philippe Laprise à Sainte-Adèle, et en attendant le prochain spectacle où, promet-il, il sera encore plus sexy, composez le 450 240-6220, poste 3000.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Culture