Les maudits cubes énergie!

Les maudits cubes énergie!
Josée Pilotte
Espace griffé

Samedi en finissant notre ride de vélo – qui fut somme toute assez mémorable, tant d’un point de vue technique que de notre super sens de l’orientation à se perdre deux fois plutôt qu’une dans le fin fond des bois – on a la bonne habitude, ma gang et moi, de prendre une petite bière et de manger des chips (pas de commentaires sou’plaît). On jase de notre ride, de tout et de rien et des nombreuses péripéties qui arrivent à l’un et à l’autre et qui nous font toujours mourir de rire. D’ailleurs à ce sujet, je vous promets un jour de vous faire le lexique de toutes les niaiseries qui se disent lors de nos sorties! Mais sachez que les sujets sont vastes et notre imagination, elle, très fertile.

Tout ça pour dire que nous avons parlé des articles parus dans La Presse+ et de la controverse qui a suivi entourant Pierre Lavoie. Article laissant présager que ce dernier se graissait la patte avec son OSBL et ses compagnies connexes. Article aussi qui sous-entendait que son partenaire Germain Thibault serait plutôt un tyran avec ses employés. Ah bon!? Je ne savais pas qu’il était d’intérêt public de savoir comment les entrepreneurs québécois se comportaient avec leurs employés au sein de leur propre entreprise. Tant qu’à y être, faisons une black list des pires entreprises… Mais là n’est pas le sujet, nous nous éloignons.

Comme disait un de mes amis : « C’est en lisant des articles comme ceux-ci que je remets parfois en doute l’objectivité des journalistes. Ça m’écœure qu’on s’en prenne à un gars comme Pierre Lavoie, qu’on sème le doute dans la tête des gens ».

Je dois avouer que je lui donne raison. Je trouve ça moi aussi assez dégueulasse qu’on s’en prenne à un gars qui essaye de faire bouger les choses au Québec. Un gars qui a de l’initiative. Un gars passionné, inspirant. Bref, un rare modèle pour nos jeunes. Et qui ne travaille pas juste pour le cash, mais plus par conviction. En tout cas, si on devait calculer tout le capital humain qu’il a investi depuis toutes ces années, avec un réel don de soi, il est loin d’être riche. Mais certainement riche émotionnellement en voyant tous les kilomètres qu’il a parcourus.

Lui, en tout cas, c’est vrai, ses bottines suivent ses babines.

Pis c’est quoi le maudit problème s’il fait de l’argent… voulez-vous bien me le dire? Franchement. Mais ça c’est pas nouveau : le Québec a toujours eu de la difficulté à être fier avec ceux qui réussissent.

Le problème c’est que Pierre Lavoie dérange. Il dérange – pour ne pas dire qu’il fait chier bien du monde – à commencer par le lobby de la santé.

Pensez-y une minute : le gars a trouvé une solution simple et efficace pour changer les mauvaises habitudes de notre société sclérosée, empotée et obèse et qui ne coûte pas une cenne à l’État : se grouiller le cul! Oui, juste aller jouer dehors 15 minutes par jour! Assez simple comme concept me direz-vous et qui peut enrayer des maladies dues à notre sédentarité.

Pensez-vous vraiment que c’est notre super gouvernement qui aurait pensé à mettre en place un système comme les cubes énergie? Jamais dans 100 ans! Plus c’est simple, plus c’est compliqué. On dirait même que le bon sens a pogné le bord au Québec.

Et bizarrement, c’est en pleine période d’activité des cubes énergie dans les écoles, qu’une enquête est menée à savoir si tout est kosher… Dans une période où les enseignants sont à couteaux tirés avec le gouvernement sur leurs conditions de travail, mettons que ça aide le gars des vues. Méchante belle diversion!

On va jusqu’à reprocher à la démarche d’apporter une dimension de compétition. Non, mais c’est rendu épouvantable cette façon de penser. C’est du nivellement par le bas. Où est la notion d’effort, de dépassement de soi? Y a rien de gagné dans la vie et on veut faire croire aux enfants qu’on peut atteindre certains objectifs sans persévérance ni efforts. Vraiment?

On ne leur demande pas pourtant de courir un marathon ou d’escalader l’Everest! Juste 15 petites minutes d’exercices physiques chaque jour pendant un mois.

Morale de l’histoire : tu ne peux pas accomplir de grandes choses sans faire un peu de vagues. Et je ne peux pas croire que je me sente obligée d’écrire là-dessus encore aujourd’hui!

Je pense qu’il faut remettre les choses en perspective et ne jamais oublier d’où il vient. Pierre Lavoie a réussi à transformer un événement tragique – la perte de deux de ses enfants – en énergie positive. Et il nous la sert en cubes.

Et n’en déplaise à ceux et celles qui évoquent le fait que la santé de nos jeunes ne devrait pas être une démarche compétitive, mais je pense qu’ils font fausse route. Dommage, Pierre devra pédaler encore longtemps avant qu’ils ne comprennent.

Voir les commentaires (31)

31 Comments

  1. Micheline Lefebvre

    9 juin 2016 à 8 h 22 min

    Très bon article, je suis d’accord à 100%.

  2. Valérie Desbiens

    9 juin 2016 à 8 h 33 min

    Bonjour, je tiens à vous dire que vous avez écrit un très bon article! Et que effectivement, il ne faut pas perdre de vu la cause première du pourquoi Pierre Lavoie a mit en place tout ça et que ça permet d’amasser des sous pour la recherche des maladies orphelines. De plus, s’il n’avait pas tout cela pour les maladies orphelines, une famille comme nous n’aurait pas beaucoup d’espoir. Mais grâce à Piere Lavoie, les recherches avances et continue d’avancer en nous donnant l’espoir que l’on trouve quelque chose pour sauver ou d’allonger la vie de notre fille avec une qualité de vie acceptable. Puisque nous aussi on vie avec la maladie qui est l’acidose lactique. Et que tout ce travail nous donne une petite lueur qu’un jour la recherche trouve et pour cela, il faut des fonds. Merci Valérie Desbiens

  3. Suzan Béland

    9 juin 2016 à 9 h 50 min

    Bravo !
    Vous avez tout à fait raison . Je vous appui a 100%. J’ai toute mon admiration pour Pierre Lavoie.

  4. Roger Ménard

    9 juin 2016 à 10 h 28 min

    Bravo pour pour votre article. C’est cet état d’esprit qui aurait dû paraître à la une des journaux.

  5. laval Blackburn

    9 juin 2016 à 11 h 34 min

    Il y a beaucoup d’inexactitudes et de préjugés dans votre article. Cessez d’écrire sous le coup de l’émotion, ça ne mène pas où vous pensez.

  6. Pascal

    9 juin 2016 à 12 h 35 min

    Madame ne semble pas avoir compris le fonctionnement des cubes d’énergie. Le but n’est pas de se contenter de faire 15 minutes, c’est plutôt de cumuler le plus de blocs de 15 minutes possible. Elle vient de là la compétition. Et certaines écoles virent complètement folles avec cette compétition. À celle de ma fille de première année (7 ans), les enseignantes d’éducation physique ont jugé pertinent de les amener à courir 40 minutes (marche interdite!) non stop avec seulement des pauses de 10 secondes top chrono toutes les 5 minutes. C’était leur test (qu’ils avaient déjà fait une autre fois plus tôt dans l’année). J’ai beau faire de la compétition en ski de fond, course à pied et vélo de montagne depuis l’âge de 7 ans (j’en ai maintenant 40), je trouve ça complètement débile comme approche pour des enfants de cet âge. Ma fille, qui est pourtant une bonne coureuse et une bonne sportive, déteste maintenant (et je devrais plutôt dire DÉJÀ) l’éducation physique. Parce que les enseignantes les font courir à tous les cours. Au lieu de les faire jouer. Mais ça, je ne l’ai vraiment su que tout récemment. Je ne vois même pas ce qu’un tel test a pu mesurer, à part leur capacité à résister à l’écoeurement. Plusieurs adultes qui font du jogging régulièrement n’arrivent pas à faire ça, 40 minutes de jogging non-stop. C’est quoi l’idée? Ah ben, l’idée, c’est de faire des foutus cubes d’énergie pour la gloire de l’école. Le jour de cet test, ma fille n’a pas été capable de dîner tellement elle était crevée et qu’elle avait mal au coeur, comme d’autres élèves de sa classe. Et savez-vous quoi? À la fin de la journée, elle et les autres ont quand même dû courir le 15 minutes quotidien obligatoire de l’école! 55 minutes de course à pied au total! Mais ça ne s’arrête pas là, à la maison aussi il faut en rajouter des cubes d’énergie, histoire de rivaliser avec les autres camarades (qu’ils trichent ou non dans leur coloriage de cubes). L’intention de départ était louable, mais c’est sérieusement en train de déraper cette histoire de cubes.

    En passant, des iniatives du genre, il y en a déjà eu. Participaction, Jeunesse en forme, etc. Les cubes n’ont rien de nouveau, c’est juste un nouvel emballage pour une même idée.

  7. Michael Boily

    9 juin 2016 à 12 h 57 min

    Merci!!

  8. Pierre Gagnon

    9 juin 2016 à 14 h 13 min

    Merci de si bien remettre les pendules à l’heure. L’approche de l’article de La Presse + était mesquine et nageait souvent dans l’argumentation floue et sans solide fondement. Je me suis même demandé si ce n’était pas simplement une « commande » passée à la journaliste.
    La semaine prochaine je prendrai la route vers le Saguenay pour le départ du Grand Défi Pierre Lavoie pour ma 6e édition. J’ai vu ce que les écoles que nous avons commanditées ont réalisé avec les sommes amassées. J’ai vu des enfants jouer dans leur cours d’école redessinées et rééquipées leur permettant de passer leur énergie à la bonne place et les rendant ainsi plus tranquilles pendant les cours. En ce qui me concerne le sport et l’activité physique sont sans doute les meilleurs substituts au « Ritalin » qui existent.
    Pour l’avoir suivi pendant toutes ces années et pour le suivre encore, je crois sincèrement en Pierre Lavoie. C’est un personnage intense et convaincu. Lui et Germain Thibault auront peut-être manqué de transparence à certains égards mais je les comprends aussi de vouloir éviter de devenir les cibles de toute une équipe de gérants d’estrade bien pensants qui s’appliqueraient à vouloir leur dicter comment ces commandites auraient pu mieux servir nos bons systèmes d’éducation et de santé.
    Mes convictions s’appuient sur ce que j’ai vu et elles ne seront altérées d’aucune façon par ce que j’ai lu. Jeudi prochain je roulerai avec Pierre Lavoie accompagné de plus de 200 équipes cyclistes avec la conviction que je peux faire une différence pour nos enfants, mes enfants et mes petits enfants.
    Note au néophyte du vélo qui nous identifie à un club sélect: Qu’ils soient d’une construction en carbone, aluminium, titane ou acier léger, tous les vélos ont un point en commun, ils sont munis de pédales pour les faire avancer. Les 1000 km ne se réalisent pas sans effort.

  9. diane vachon

    9 juin 2016 à 14 h 52 min

    cet article reflète tout à fait ma pensée concernant Pierre Lavoie. Il a fait bouger les jeunes et fait prendre conscience aux adultes qu’il faut changer leurs façons de vivre et faire de l’exercice.

  10. louise reid

    9 juin 2016 à 15 h 06 min

    Je vous transmets ma perception des choses. Nous sommes une familles actives. Papa joue au hockey 2 fois semaines et fais du gym 3-4 fois semaines. Maman court, escalade, fait du gym ou du yoga 6 fois semaines. Les 5 enfants ont été immergés dans tous les sports inimaginables hockey, patin artistique karaté kinball tennis soccer football danse etc…certains ont rejoint le groupe des sportifs et d’autres ont trainé de la patte. L’été c’est le trempoline, la piscine, la marche, l’escalade,le vélo, le rollerblade etc….les cubes énergies arrivent toujours entre 2 saisons. Le ski, le patin, le hockey est fini. C’est la période des examens du ministère. Les vélos ne sont pas tout a fait sortis. Mon dilemne à chaque année….j’ai des enfants qui bougent mais les cubes énergies tombent entre 2 saisons d’activités sportifs et en pleins dans les examens de fin d’année. Alors j’assure. J’ai la plus part du temps complété le tableau des cubes énergies en fonction d’une semaine typique d’activité physique de mon enfants plutôt que l’activité réel dans un contexte de fin d’année scolaire. De la mon questionnement, est ce à l’école de quoter l’activité physique de mon enfant, ou est ce une responsabilité parentale?..

  11. Gregoire

    9 juin 2016 à 15 h 22 min

    Excellent article merci MAdame pour votre courage de vous tenir debout et de parler des vraies affaires !

  12. Mireille Alarie

    9 juin 2016 à 16 h 38 min

    Bravo très belle article, je suis entièrement d’accord avec vous. Il est le seul qui fait bouger les jeunes et moins jeunes et il faut voir les yeux brillants et la fierté des gens qui font des cubes énergies.

  13. Isabelle Maurice

    9 juin 2016 à 20 h 04 min

    Je suis 100% d’accord avec vous.

  14. Maryse Godbout

    9 juin 2016 à 20 h 37 min

    Bravo pour votre article. Je suis moi-même enseignante en éducation physique et à mon école je participe depuis le début au Défi Pierre Lavoie. j’encourage mes élèves à bouger pour le plaisir mais surtout pour passer du temps en famille. Je ne vois que du positif dans cette démarche. Que mes élèves développent des bonnes habitudes de vie qui garderont dans leur vie d’adulte. N’est-ce pas positif pour l’avenir. Pour ma part, c’est au-delà de la compétition. Personne n’est obligé d’embarquer dans cette compétition . C’est en chacun de nous de décider d’embarquer ou non dans cette compétition…
    Je suis fière de mes élèves même s’i nous avons terminé 886e au Québec et 56e en région.

  15. Claude Paré

    9 juin 2016 à 20 h 50 min

    Excellent article, Merci!
    Dans les 7000 personnes inscrites à la Boucle du GDPL, imaginez le nombre de parents, le nombre de personnes qui ne pratiquaient pas le velo il y a à peine 2 ou 3 ans qui ont été inspirées par le magnifique travail de Pierre Lavoi qui se préparent depuis des mois pour effectuer ce défi de 135 km.
    Pierre Lavoie et son équipe rapprochée sont de véritables héros et les politiciens devraient se morfondre à tenter de les imiter et nous offrir un héritage digne de la confiance qu’on leur accorde en les élisant.

  16. Virginie

    9 juin 2016 à 21 h 57 min

    Le principe des cubes étaient bon, c’est dans l’application que ça a dégénéré.
    Ce qui avait été conçu comme une initiative AMUSANTE est devenue une compétition dans un monde déjà ultra rapide et compétitif, qui ne met plus l’accent sur le plaisir mais plutôt sur la nécessité de FAIRE CE QU’IL FAUT sinon on va être gros, en mauvaise santé, stressé, etc. Mère de deux enfants je vis la névrose entourant les cubes et mon fils de 7 ans est devenu anxieux de ne pas avoir autant de cubes que ses amis…
    L’article ne parle pas non plus des enfants de maternelle qui ont participé au Grand Défi mais qui, malgré que leur école a gagné, n’ont pu avoir droit aux prix et privilèges comme les autres plus grands de leur école (Stade Olympique, Ronde, etc.). Désolant. Encore une fois, une belle idée, mais pas toujours super dans son application.

  17. linette laberge

    10 juin 2016 à 0 h 51 min

    arrêter de toujours cogner sur ceux qui font ds efforts pr le mieux être ds personnes, qui je pense sont certainement honnêtes,j’ai aucun doute.Si tout le monde se donnait autant que ce Pierre Lavoie alors la langue n.aurait pas le temps de déblatérée aussi méchamment.

  18. Clara

    10 juin 2016 à 3 h 57 min

    Comme à l’habitude, les gens écrivent sans avoir de faits. Sans avoir d’informations précises.

    Des émotions à vite partager sans contenu.

    Je vais participer de la même manière en écrivant ce texte aussi vide et peu précis que les vôtres !

    Bonne lecture de rien à tous, bonne lecture de sentiments sans info; d’information sans véritable information. De moi je penses que.

  19. Brosseau Karine

    10 juin 2016 à 6 h 44 min

    Bonjour ! Très bonne article. Je serais d’accord à 100% avec vous si effectivement le but était de faire un petit 15 minutes d’exercice par jour! Même que je serais ok avec 30 minutes sur semaine et 60 minutes les jours de fin de semaine. Mais la réalité est bien différentes , c’est plutôt go on fait des cubes donc a fond la caisse pendant 30 jours. Pas réaliste a placer dans un horaire donc après 30 jours oufff enfin c’est fini! Et hop on retourne dans nos vieille habitude! Avec un petit 15 minutes par jours comme vous dites, l’effet changement de routine pour de saine habitude de vie serait pour ma part beaucoup plus efficace !
    Bonne journée 🙂 … Karine.

  20. Louise Demers

    10 juin 2016 à 7 h 07 min

    Bon bon bon .. peut importe ce qui se fait il y aura toujours des heureux et des malheureux. Pourquoi faut absolument dire ce que l’on pense là est mon questionnement. Y a t-il là une pertinence à tout dire ? Est-ce que cela amène quelque chose d’évolutif socialement ?

  21. Christian Cherkez

    10 juin 2016 à 10 h 21 min

    Bonjour,
    Mme Louise Reid en tout respect, vous nous dites qu’il n »est pas possible de trouver un 15 minutes par jour, durant un mois pour bouger et faire de l’exercice en raison de la période d’examen.

    Quand on étudie, il vient un moment où ça ne rentre plus et il n’y a rien de mieux que de l’exercice pour faire le vide, et refaire de la place. Ça permet de faire sortir le stress, ce qui est très bon en période d’examen.

    Les médecins recommandent 30 minutes d’exercice par jour pour être en santé, et là on en demande 15. C’est trop?

    N’oubliez pas: « Mens sana in corpore sans! », esprit sain dans un corps sain.

  22. Johanne

    10 juin 2016 à 11 h 19 min

    Je ne suis pas contre le principe . J’ai lu un article d’une d’une maman qui en avait raz-le-bol des cubes énergies. Je suis contre la compétition pour les cubes mais je suis pour montrer à mes enfants qu’on peut ramasser des cubes dans les jeux . Oui il y en a qui colore plus de cubes pour bien paraître et meme à en rajouter à la fin de la page . Le but est de faire bouger pas de faire de la compétition! C’est à moi en tant que parent de donner des bonnes valeurs à mes enfants . Mais où j’ai été déçu c’est quand le professeur à donner un zéro ma fille parce qu’elle n’avait pas rapportée son carnet …. La j’ai décroché . L’école faisait tirer un ballon . Ma fille était très déçu en sachant qu’elle ne pourrait y participer . Elle qui avait ramasser les cubes énergies avec coeur! Alors je dit bravo à monsieur Pierre Lavoie et un gros zéro au professeur !

  23. Madeleine Ducharme

    10 juin 2016 à 11 h 30 min

    Les Québécois ont un défaut. Quand une personne comme Pierre Lavoie réussit l’impossible, les envieux cherchent à le caler. Au contraire, pourquoi les Juifs réussissent en affaires? Parce qu’ils s’entraident au lieu de se dénigrer. Pierre Lavoie est un héros!

  24. Richard Marier

    10 juin 2016 à 13 h 44 min

    Je pense que le problème n’est pas le message, mais les « sous-Messagers »
    Quand les profs interprètent mal la compétition par exemple…

    La leçon à enseigner n’est pas que son école soit celle qui a produit le plus de cubes, mais plutôt combien de cubes de plus chaque élève a-t-il été en mesure de produire en comparaison avec ses performances personnelles précédentes!

    Être en forme physique, ce n’est pas une comparaison avec les autres, mais plutôt avec soi-même.

  25. Johanne

    10 juin 2016 à 21 h 17 min

    Très bon article. Ce qui est impressionnant, c’est que Pierre Lavoie est une personne « ordinaire » qui réussit à faire bouger une province au complet. Pour avoir assisté à 2 de ses conférences, c’est quelqu’un de tellement motivant. Ça prendrait beaucoup plus de Pierre Lavoie.

  26. Gdee

    10 juin 2016 à 22 h 53 min

    Bravo à Pierre Lavoie le héros du Saguenay.

  27. Jacynthe

    11 juin 2016 à 12 h 56 min

    Étrange que lorsque l’on fais du cash pour faire du cash personne ne chiale mais que quand tu fais du cash en essayant d’aider ou de faire avancer une cause les gens sont insultés ! Pourtant il est bien plus utile à la population de faire avancer une cause qui aide la société à se diriger vers le bon sens que de juste faire de l’argent sur leur dos. Je ne comprend toujours pas comment il se fait que nous payons des gens si cher pour certain emplois alors que pour d’autres, dont tous ceux qui aide les gens, sont sous payé ou bien peu payé en fonction de l’apport social qu’ils ont. Notre société est franchement mal en point…

  28. Martin Desrochers

    11 juin 2016 à 18 h 28 min

    Bonjour!

    Depuis l’apparition de l’article qui dénigrait la formule des cube énergie de Pierre Lavoie, je voulais répondre à la journaliste. Votre article fais une bonne synthèse de mon point de vue et je vous en remercie.

    Pour les parents qui sont témoins de dérapage des milieux scolaires concernant des pratiques douteuses qui peuvent mettre la sécurité de vos enfants. Je vous invite fortement à en faire part à M Lavoie.

  29. Francine Trudeau

    16 juin 2016 à 12 h 12 min

    Bravo pour cet article. J’ai vu Pierre Lavoie devoir venir s’expliquer à Salut bonjour. Cet homme mérite des applaudissements! Ne lâchez pas M. Lavoie car au Québec, si quelqu’un fait quelque chose de bien, il y a toujours quelqu’un d’autre pour chercher la bête noire … de quoi donner le goût de tout abandonner. Notre « futur » génération a besoin de bouger tout comme nous le faisions nous-mêmes lorsque nous étions jeunes. Dites-vous bien que la majorité de la population qui a un minimum d’intelligence est derrière vous et grâce à des gens comme Mme Pilotte, on peut le crier haut et fort.

  30. Jean Martin

    22 juin 2016 à 8 h 56 min

    My god qui a du monde innocent! Oublie certains commentaires de morons plus haut. Votre édito est appoint!

  31. BERNARD DENOMMEE

    7 août 2016 à 21 h 48 min

    Je ne vous connais pas, j ai pris connaissance de votre article. Quelle belle réflexion. Vous avez su exprimer ce que la grande majorité des gens pensent comme vous, et n ose pas le dire a haute voix. Il y aura toujours des morons pour abaisser et diminuer les gens qui ont l audace de faire des choses. Oublions ces gens et gardons notre facon de regarder les choses positivement. Bravo pour votre réflexion grandement partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Espace griffé

  • J’ai mangé de la vache enragée

    Il fut un temps, le mien, où l’art de se démarquer et faire partie d’une gang se résumait ainsi : Tu étais « preppy », ce qui voulait dire que tu portais un polo Lacoste ou Ralph Lauren le collet relevé et tu buvais une bière avec une paille pour paraître cool. Ou...

  • L’autobus de la vie

    Je ne sais pas si vous vous rappelez de vos 16 ans, ou tout était un bon...

  • Du sang sur la neige

    Non mais, dans quel monde on vit?! Nous avons reçu, au journal, la semaine dernière, suite à...

  • Une tranche de vie par jour, un jour à la fois

    Chaque début d’année, je prends une pause. Une vraie. Je dis à mon entourage que je suis...