Les incroyables comestibles minijardins pour tous!

Les incroyables comestibles minijardins pour tous!
Martine Laval
Foodies

Né en Angleterre en 2008, le mouvement des jardins comestibles est bien établi dans plusieurs pays depuis quelques années et il se propage de plus en plus au Québec. L’agriculture urbaine, ce n’est pas seulement sur les toits ou dans les jardins communautaires que ça se passe, mais également dans les plates-bandes et les places publiques gérées par les municipalités, dans des boîtes à fleurs ou des bacs autour de son commerce. À cela s’ajoutera peut-être la possibilité prochaine de planter son jardin sur le terrain avant de sa résidence, si la règlementation est modifiée. Les potagers deviennent ainsi publics, donc offerts à tous, en plus d’enjoliver l’environnement.

Culture urbaine

L’alimentation saine doit être accessible à tous et à meilleur prix, et cette façon de l’offrir en aménageant son propre paysage de proximité joue ce rôle, complétant et allant même plus loin que les jardins communautaires. Plates-bandes, bacs citadins, parcs, tout espace cultivable est utilisé pour faire pousser ce qui se mange et réjouit l’œil du même coup. Le mouvement s’implante au Québec de façon grandissante et les Laurentides font leur part. Les « urbainculteurs » font donc d’une pierre deux coups en offrant des légumes frais cultivés localement, et en permettant aux citoyens de mettre la main à la pâte et d’en faire la récolte.

Les incroyables comestibles

Le mouvement Les incroyables comestibles fait son chemin dans les Laurentides, notamment à Saint-Sauveur. Initié par la Librairie Quintessence et suivi par un nombre grandissant de commerçants dont l’épicerie santé Rachelle-Béry, les restaurants Crêperie Bretonne, la Crêperie l’Armorique, le Passé-Composé, la brasserie sportive La Cage, la Librairie L’Arlequin, la boutique Simplement Vrac, et autres en démarche, le projet nourricier procure des bienfaits inestimables.

Le but étant de rendre l’autonomie alimentaire accessible pour tous, en ville comme à la campagne, la pépinière nourricière ainsi produite crée et fait grandir le sens du partage, prenant soin du même coup de notre Terre et de ses habitants. Puisse le mouvement proliférer et faire en sorte que le plus grand nombre puisse récolter ce qui est semé.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Foodies

X