Incursion au cœur des vendanges

Incursion au cœur des vendanges
Sandra Mathieu
Foodies

foodies

L’odeur de fermentation des raisins chatouille mes narines alors que j’arrive au point de ralliement pour ma journée de vendanges au Vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache, en ce samedi matin frisquet.

Chaque année, 700 bénévoles se lèvent aux petites heures, les week-ends de septembre et d’octobre, et parcourent les champs de vignes pour participer à la récolte de la matière première des 11 vins créés par ce leader vinicole incontesté. Aujourd’hui, nous sommes 85 à nous être donné rendez-vous au cœur du deuxième plus grand vignoble en superficie au Québec.

Après nous avoir laissé quelques minutes pour déguster de délicieuses viennoiseries encore chaudes, le vigneron et propriétaire Daniel Lalande nous accueille tout sourire. Il est manifestement un réel passionné : il se décrira d’ailleurs plus tard comme un amoureux fou de la vigne. Fils d’agriculteur, il a son vignoble tatoué sur le cœur depuis ses débuts en 1998 et, juste à écouter tous les projets qu’il a dans sa mire, on s’aperçoit rapidement qu’il vit d’adrénaline et d’audace, et qu’il a hérité de la bosse des affaires familiale.

Dans le feu de l’action

Des 16 différents cépages, certains d’entre nous cueilleront le chardonnay et le St-Pépin, alors que la majorité se dirigera vers le seyval noir. Chacun armé d’une paire de ciseaux, d’une petite chaudière faisant office de tabouret et de deux bacs de cueillette, les membres de mon petit groupe se dirigent vers la rangée 65. La matinée est fraîche et quelques rayons de soleil se pointent le bout du nez. Une journée parfaite pour découvrir toutes les étapes de la transformation du raisin en vin, de la vigne à la bouteille.

La technique est simple : on coupe délicatement chaque grappe de raisin en abîmant le moins possible la vigne. Régulièrement, le tracteur passe pour recueillir nos récoltes, qui se dirigeront dans les prochaines heures vers l’un des deux extracteurs situés à l’extérieur du bâtiment d’accueil.

Vers 11 h 30, notre groupe de bénévoles se dirige d’un pas décidé vers le petit bâtiment où on nous sert le lunch : pâté chinois réinventé et salades maison, le tout accompagné d’un bon verre de rouge, de rosé ou de blanc. Un crumble aux pommes viendra couronner ce repas de roi et un petit café bien chaud nous donnera l’énergie pour poursuivre la récolte jusqu’à 15 h.

Juste avant de nous entraîner vers la visite guidée des lieux, Daniel Lalande nous annonce avec une grande fierté que notre labeur a permis d’accumuler 13 tonnes de raisins aujourd’hui! La journée se termine en beauté avec une dégustation bien méritée de huit des 11 produits vinicoles du vignoble. Mes coups de cœur : le vin de glace Monde et le Phénix rouge.

Malgré quelques courbatures et une petite ampoule au pouce le lendemain, c’est assurément une expérience à répéter pour ma part et à mettre à votre agenda pour l’an prochain! Quelques conseils : apportez vos gants de jardinage, ainsi qu’un petit coussin pour le confort du postérieur.

Saviez-vous que…

• Le territoire des Basses-Laurentides est une région propice à la culture de la vigne, en raison de ses unités thermiques élevées (UTM), comparable  à celle de Marlborough en Nouvelle-Zélande.

• Comme la plupart des vignobles du Québec, Rivière du Chêne commence déjà à parler d’une année record pour 2016 avec le printemps et l’été ensoleillés que nous avons connus.

• Avec le projet de loi 88, on devrait être en mesure d’acheter les vins québécois en épicerie d’ici la fin de l’automne.

• Parmi ses beaux projets de fou comme il aime les appeler, Daniel Lalande développe un nouveau vignoble de plus de 20 hectares à Oka. Ce dernier devrait ouvrir officiellement au printemps 2019. La Cantina, en clin d’œil à sa mère italienne, abritera également une microbrasserie et un bistro.

• Les vins proposés par le vignoble sont identifiés Vins du Québec certifiés, promesse de qualité et d’authenticité. Neuf d’entre eux sont en vente dans près de 200 succursales de la SAQ.

Événement à venir :
Brunch des récoltes
www.vignobleriviereduchene.ca

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Foodies

  • Bouche b…

    De quoi l’être sur toute la ligne! Il faut qu’il y ait de la passion dans l’air...

  • Chill Pizza : Être bien et avoir envie de revenir!

    To chill ou « chiller » (en français), c’est se détendre, se changer les idées, être confortable...

  • Découvrez les vertus du sirop d’érable

    Vous avez toujours eu un (gros) faible pour le sirop d’érable? Vous serez heureux d’apprendre que ce délice incomparable, qui coule à flots chaque printemps — principalement au Québec, mais aussi dans plusieurs régions américaines (Vermont, New York, Maine, etc.), a de nombreuses vertus! Produit par la concentration de la sève des...

  • Deus Entremetteurs

    Ou le plaisir de ne pas avoir à cuisiner… Quel plaisir de manger des repas faits maison...