O’Fine: le resto branché!

Ariane D’Onofrio, la sous-chef du resto O’Fine avec la chef Kasandra Avoine. Photo : Françoise Le Guen
O’Fine: le resto branché!
Journal Accès
Foodies

Bistro urbain

par Françoise Le Guen

La chef Kasandra Avoine a pris la barre du resto urbain O’Fine il y a quelques mois. Jeune femme passionnée, cette dernière sait cultiver l’art de la cuisine classique et nouvelle à la fois en plus d’offrir des plats aux présentations éveillant les papilles.

À 32 ans, elle a déjà eu plusieurs postes de chef dans les Laurentides dans la région de Saint-Sauveur. À Saint-Jérôme, cette dernière s’est donné comme défi de faire du resto urbain O’Fine une destination recherchée. Par ailleurs, issue de l’école hôtelière de Sainte-Adèle et forte d’une quinzaine d’années en restauration, elle a su se tailler une place dans un milieu d’hommes, profitant aussi de l’engouement québécois pour la gastronomie. « C’est un métier atypique que je fais avec amour. Ma passion est de voir les gens savourer et apprécier. Je prête aussi beaucoup d’attention à la présentation, le visuel, car on mange d’abord avec les yeux! »

Classique revisité

Kasandra concocte chaque semaine le menu. « Je mets toujours à la table d’hôte un plat de pâtes, un duo de tartares, un poisson, un fruit de mer et de la bavette, mais en changeant la sauce. Je vais ajouter un ingrédient qui vient puncher le plat. » De la cuisine actuelle, intuitive. Elle explore, comme dernièrement avec sa proposition de crème brûlée au matcha.

Bref, une cuisine simple, classique et nouvelle à la fois. L’essentiel pour elle est de ne pas perdre de vue la saveur d’origine de l’aliment. « Je ne suis pas ici pour réinventer des recettes. Je fais ce que j’aimerais manger à travers une cuisine faite avec amour. »

Des classiques adaptés, des tapas qui changent toutes les deux ou trois semaines suivant les saisons, les légumes du moment. «Je travaille la fraîcheur. J’aime ce qui est simple et goûteux, le retour aux sources. Je fais des plats traditionnels au goût du jour.»

Cette dernière ajoute que le resto fait son saumon fumé maison aux copeaux de cacao laqué au sirop d’érable et au poivre, fumé à chaud. Elle gère la cuisine avec son bras droit, la sous-chef Ariane D’Onofrio. Le propriétaire Louis Desjardins (Le Spago) lui donne carte blanche.

O’Fine Bistro
279, rue Saint-Georges, Saint-Jérôme
Tél.: 450 504-5678

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Foodies

  • Prière arable

    ÉDITORIAL Oui, je fais référence à l’acte rituel, et non, je ne parle de la langue afro-asiatique. Je veux bel et bien dire arable, du latin arabilis, soit labourer. Il n’est pas question de religion ici, quoique Saint- Isidore, le patron des cultivateurs, soit directement interpellé. Il s’agit de la nécessité, voire...

  • Le juste créneau entre gastronomie et restauration rapide

    Sushi St-Sauveur Depuis trois ans que Sushi St-Sauveur a pignon sur la rue Principale, citoyens sauverois, passants...

  • Grande ouverture du marché et bistro fermiers

    Aux petits oignons ACCÈS – La Ferme aux petits oignons, bien connue dans la région pour ses...

  • Comment manger santé sur le barbecue?

    Astuces Aucun doute: été et grillades vont de pair ! Fervent adepte debarbecue, voici quelques conseils pour...

X