Oui à un Centre sportif… mais qui réponde aux besoins de la population!

Martin Nadon est candidat au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.
Oui à un Centre sportif… mais qui réponde aux besoins de la population!
Journal Accès
Lettre ouverte

Depuis plus de 20 ans, les citoyens de la MRC des Pays-d’en-Haut attendent la construction d’un Complexe sportif dans notre région. Il y a quelques semaines, l’annonce officielle en a été faite. On ne peut que s’en réjouir.

On apprend toutefois que le projet consiste en la construction d’une piscine et de deux patinoires.
La construction d’une piscine m’apparaît essentielle; il s’agit d’un équipement nécessaire pour apprendre la natation à nos enfants et permettre aux gens plus âgés de se détendre et de garder la forme.

Le volet patinoires me laisse toutefois beaucoup plus perplexe. Je ne remets pas en cause la construction d’un amphithéâtre avec une glace… mais je ne vois pas la nécessité de construire deux patinoires, et ce, pour les raisons suivantes :

1) Dans une étude commandée par la MRC et réalisée par les YMCA du Québec, il est mentionné qu’en 2014, seulement 98 jeunes de notre MRC pratiquaient le hockey à Sainte-Agathe et que 50 s’adonnaient au patinage artistique.

2) Notre futur Complexe sportif devant favoriser la bonne forme physique de tous les citoyens et non seulement celle des jeunes, le hockey et le patinage artistique ne sont pas les sports les plus pratiqués par notre population dont l’âge moyen est de 49,2 ans, alors que celui du Québec est de 41,9.
Je propose, au lieu de cette seconde glace, la construction d’un terrain intérieur multifonctionnel comme on en voit de plus en plus au Québec, notamment à l’Académie Lafontaine de Saint-Jérôme que vous pouvez même visiter virtuellement (www.hdmedia360.ca/visite-virtuelle/hd/cbpndpAnk-stade-soccer-desjardins-st-jerome-qc.html).

Ce type de terrain comporte plusieurs avantages majeurs : 1) il est moins coûteux à construire et à entretenir qu’une patinoire, 2) il permet aux jeunes et aux adultes de pratiquer une panoplie de sports très populaires et plus accessibles financièrement (le soccer, le flag-football, la gymnastique, l’athlétisme, etc.), 3) il ouvre également les lieux aux aînés qui peuvent y aller d’activités qui leur conviennent, 4) les camps de jour hivernaux et estivaux (les jours de pluie) peuvent s’y tenir et 5) cette immense salle avec vestiaires peut être très utile pour héberger des évacués lors d’une situation de mesures d’urgence.

J’invite les citoyens à faire connaître leur opinion sur la question aux candidats aux élections municipales de cet automne, car c’est d’abord pour répondre aux besoins des citoyens de la MRC que le Complexe doit être construit!

En tant que candidat au poste de préfet de la MRC, vous connaissez maintenant mon opinion sur ce sujet majeur et il me fera plaisir de vous entendre ou de vous lire sur la question d’ici le 5 novembre, soit sur la page facebook/nadonpourlaregion ou à l’adresse courriel : nadonpourlaregion@outlook.com.

Martin Nadon, 
candidat au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Lettre ouverte

  • Le cœur de Sainte-Adèle aux soins intensifs

    Lettre ouverte de commerçants et de citoyens Sainte-Adèle, le 12 octobre 2017. Aux candidats aux élections municipales...

  • Réponse de Robert Milot

    En réponse aux deux lettres « citoyennes » me concernant publiées dans l’édition de Accès LE Journal des Pays-d’en-Haut...

  • Réflexion citoyenne (récidive)

    M. Milot, maire de Sainte-Adèle, À l’aube des élections municipales et de cette course à la mairie de Sainte-Adèle, et comme déjà mentionné dans ma réflexion citoyenne parue dans le journal Accès du 21 juin 2017, M. Milot, vous n’êtes toujours pas embarrassé de vous présenter aux élections de novembre prochain comme...

  • Lettre au maire Milot de Sainte-Adèle

    Cher Monsieur le maire, D’abord, un mot pour vous exprimer combien j’imagine votre fonction souvent ardue et ingrate. Devoir répondre à des demandes parfois impossibles ou impopulaires doit être le lot de nombreux jours. Dans ce contexte, je reconnais la réelle valeur de votre engagement de même que votre dévouement et, pour...

X