La licorne

La licorne
Christian Genest
Omalley

J’ai assisté au C2MTL dernièrement et même recommencé des études en affaires et technologies, convaincu que la réalité virtuelle dépassera sous peu celle du plancher des vaches. J’y découvre un univers fascinant.

Départ vers la chasse à la licorne

Vous vous rappelez peut-être la petite pouliche? La célèbre licorne violette nommée Twilight Sparkle, en mission pour sauver le royaume en compagnie de ses nouvelles copines. La créature fantaisiste à corne torsadée bénéficiait de pouvoirs magiques aux vertus bien romanesques.

Malgré son nom, la licorne, version techno, n’a rien de l’animal imaginaire que vous connaissez.

Dans la romance entrepreneuriale contemporaine, la licorne fait passer de quelque chose de lointain et de compliqué vers quelque chose de magique et même sympathique, tout en étant rare et puissant.

Plus précisément, ce terme qualifie les start-ups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars, un sommet colossal en un temps record : une étoile filante du monde des affaires.

J’ai réalisé que la culture du rêve et de la fantaisie est une histoire totalement compatible avec celle des geeks. Exemples? Uber, Airbnb, Snapchat, Dropbox, Spotify, Jawbone… et une centaine d’autres.

La recette?

Rassemblez tout plein de jeunes qui se cassent les couilles sur une problématique, imaginez une solution applicative simple, mélangez le tout en fouettant de manière cool et présentez le tout sur votre portable favori! Vous obtiendrez un entrepreneur à la sauce 2016. Point de vue financement, on est loin de la boutique de confiseries ou du salon de coiffure appuyée avec les économies de la famille et des amis élargis.

Ici, on joue cette pièce de théâtre à la big : séduire les investisseurs privés en les faisant saliver via des indicateurs financiers non conventionnels ressemblant au mont Everest.

Des fonds de capital-risque investissent à coups de millions dans ces entrepreneurs nouveau genre aiguisant leur appétit de profits sous la perspective d’une entrée en bourse, où ils pourront doubler ou tripler leur mise. Notez ici l’importance de qui tu connais, qui t’introduit et d’où tu viens. Par où commencer?

La multitude des festivals de start-ups : Montréal, San Francisco, Tel Aviv; à vous de choisir selon votre penchant pour la plage ou peut-être la gastronomie de l’endroit!

Au départ, ces bonzes de l’investissement privé misent plutôt sur le jockey que sur la monture, allant même jusqu’à faire passer des tests psychométriques, afin que ce stratège version 2.0 démontre des pouvoirs surnaturels, une perle rare quoi.

On cherche à s’assurer hors de tout doute que cet individu affiche des qualificatifs assez ciblés : créativité, infatigable, libre penseur, batailleur.

Comme quoi démarrer un de ces futurs Google est une route presque infranchissable.

Le nec plus ultra du moment : les fintech ou technologies financières.

Après les PayPal, Stripe et Lending Club, les start-ups de la finance s’attaquent au transfert de fonds avec TransferWise, récemment valorisée à 1 milliard de dollars.

Assurances, paiements virtuels, prêts aux particuliers, banque nouveau genre, gagez sur ces secteurs comme les futurs rois des algorithmes qui feront exploser la caisse.

Ce n’est pas tout, j’vous l’ai dit, nous sommes dans un monde fantastique.

Le summum : devenir une Alicorne. Une race très spéciale de licorne, un genre de cheval gracieux pouvant contrôler la météo, fort comme un cheval, et maîtrisant  une magie plus puissante que celle des licornes. Reste à définir le terme en langage techno. On verra bien qui y parviendra parmi cette horde de néo-nerds.

Une chose certaine, les milléniaux sont de petites bêtes fascinantes!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Omalley

  • Cuisiner les enjeux sociaux

    J’ai assisté à la grande messe de SidLee, la semaine dernière, à l’Arsenal de Montréal, un rendez-vous...

  • Souffrir sa vie sur deux roues

    Devant les prix exorbitants de location de vélo à Sedona, j’ai choisi d’apporter ma propre monture. Ce...

  • Mettre ses valeurs aux poubelles

    « Papa, va voir sur leur site, ils exposent leurs valeurs avec fierté, il y a même une section ‘’Make a difference’’. Mes amies et moi, on achète au Garage et pis ça nous turn-off complètement cette histoire. » Ma fille-ado s’exprimait ainsi suite au visionnement de l’enquête de J.E. sur les boutiques...

  • 100% MEC : Le poil au masculin

    Mon mandat de la semaine : classer les types d’hommes. Humm. Humm. Voyons voir. Il semble que les...