À propos de l’enfouissement des lignes hydroélectriques

À propos de l’enfouissement des lignes hydroélectriques
Journal Accès
Opinion

Lettre ouverte

Monsieur St-Denis,

Dans La Tribune du 12 mai, on pouvait lire que votre collègue Guy Hardy, député libéral de Saint-François, « appuyait l’enfouissement » d’une partie de la ligne pour le projet Interconnexion Québec-New Hampshire afin d’éviter l’ouverture d’une emprise à travers la forêt Hereford.

Selon la Coalition SOS-Hereford, le projet d’Hydro-Québec risque de créer un précédent et pourrait décourager d’éventuels legs comme celui de la forêt Hereford.

Or, la ligne du Grand-Brûlé risque aussi de créer un important précédent en permettant à Hydro-Québec de réaliser un projet qui viole la Charte des paysages des Laurentides et qui ne respecte pas le schéma d’aménagement de notre MRC, ni l’esprit du règlement sur la protection des sommets de montagnes de Saint-Adolphe.

À quoi bon adopter charte, schéma d’aménagement et règlement si Hydro n’est pas tenue de les respecter?

Sans compter que le projet du Grand-Brûlé contrevient à plusieurs des principes du développement durable et que le tracé ne respecte pas les principaux critères de localisation d’Hydro-Québec.

D’ailleurs, même l’étude réalisée pour Hydro-Québec par la firme WSP amène à conclure que le tracé d’Hydro passe à Saint-Adolphe dans « des secteurs incompatibles sur le plan paysager avec des structures électriques ».
Dans une entrevue à l’Information du Nord, vous vous êtes déjà dit en faveur de l’enfouissement d’une partie de la ligne pour le projet du Grand-Brûlé.

À la lumière du dossier touchant l’Estrie et le New Hampshire, il apparaît de plus en plus évident que cette avenue aurait dû être privilégiée dès le départ par Hydro-Québec et que cela constitue la seule façon d’en arriver à un projet acceptable pour la région. Est-ce à Saint-Adolphe de « payer le prix » pour toutes les Laurentides?

La Municipalité de Saint-Adolphe a demandé récemment à Hydro-Québec d’enfouir une partie de la ligne afin d’éviter ce qui, de toute évidence, s’annonce comme un gâchis.

Je vous demande donc d’agir de manière responsable et de faire preuve de vision, comme l’a fait M. Hardy, en vous prononçant en faveur de l’enfouissement pour le projet du Grand-Brûlé, tel que demandé par les élus de Saint-Adolphe, la Chambre de commerce, le comité aviseur et bon nombre de citoyens.

Bien à vous,

Sarah Perreault
Citoyenne de Saint-Adolphe-d’Howard
Membre du comité aviseur

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Opinion

  • En réponse à J.-P. Létourneau sur l’asphaltage de la piste cyclable

    Bonjour, Qualité et avantages indéniables? Ornières, je n’en vois pas. La poussière de roche obéit très bien aux aléas de la nature, très confortable à la marche, au jogging et au vélo. Par contre, l’asphalte craque au moindre mouvement du sol. Et ce sera du « rapiéçage » comme dans nos rues. Pratique du...

  • L’asphaltage du P’tit Train du Nord… une idée qui devrait faire son chemin!

    Opinion Considérant que plusieurs tronçons du P’tit Train du Nord sont d’ores et déjà pavés, ne serait-il pas temps d’envisager la même chose pour la partie située entre Tremblant et Saint-Jérôme? En effet, nonobstant la vision pure et dure de certains écologistes, plusieurs points militent en faveur d’un tel projet. D’abord, il...

  • Val-David : Conseil municipal ou tribunal ?

    Lettre ouverte À Nicole Davidson, mairesse de Val-David, Kathy Poulin, Denis Charlebois et Daniel Lévesque, conseillers municipaux. Lors de la dernière assemblée du conseil municipal le 10 janvier dernier, vous avez démis publiquement Ghislaine Boisclair de son poste de membre du conseil auprès du Comité d’analyse de demande d’aide financière. Ce faisant,...

  • Une tranche de vie par jour, un jour à la fois

    Chaque début d’année, je prends une pause. Une vraie. Je dis à mon entourage que je suis...

X