En réponse à J.-P. Létourneau sur l’asphaltage de la piste cyclable

En réponse à J.-P. Létourneau sur l’asphaltage de la piste cyclable
Journal Accès
Opinion

Bonjour,

Qualité et avantages indéniables? Ornières, je n’en vois pas.

La poussière de roche obéit très bien aux aléas de la nature, très confortable à la marche, au jogging et au vélo.

Par contre, l’asphalte craque au moindre mouvement du sol. Et ce sera du « rapiéçage » comme dans nos rues. Pratique du rollerblade?

Pourquoi ne pas former un endroit, un anneau circulaire, ovale ou sinueux sur un terrain tel que celui du secteur Mont-Rolland où il y a un grand terrain de jeu sous-utilisé depuis des années, mieux, je verrais le site des pentes 40-80 où on essaie, depuis quelque 3 ou 4 ans, de faire une piste quelconque… qui, de toute évidence, n’aboutira à rien.

Comment peut-on prolonger l’utilisation annuelle d’une piste en la pavant? Est-ce qu’il ne s’agit pas ici de conditions atmosphériques?

Personnellement, je l’utilise 7 jours semaine dès les premiers jours du printemps jusqu’aux premières neiges.

Il y a déjà un très bon fond à cette piste. Il ne s’agit que d’y ajouter une autre bonne couche de poussière de roche et de l’entretenir correctement et régulièrement.

Que l’on n’attaque pas la couche actuelle, elle est bien en place, solide. Il n’y a aucune ornière. Nous ne sommes pas sur l’autoroute 15 sud, au kilomètre 60…

L’optimisation de nos infrastructures passe d’abord par des rues et trottoirs municipaux en très bonne condition.

Qu’il n’y ait pas de haies privées dont les branches empiètent sur le trottoir ou dans la rue.

Avez-vous déjà fait une marche à Sainte-Adèle? Exemple : Je vous conseille de prendre la rue Sigouin près de l’école St-Joseph, où n’importe quelle autre rue municipale.

Lorsque ce ne sont pas les trottoirs à pente transversale abrupte, dangereuse, ce sont des rues à nids-de-poule et à bosses, à l’année.

Il semble que les ingénieurs municipaux ajustent le niveau du trottoir à celui du propriétaire plutôt que l’inverse…

Et des enfants les utilisent tous les jours pour aller à l’école.

Quant au complexe multisport que vous dites dispendieux, je vous ferai remarquer que nous sommes à peu près les seuls dans la région à ne pas en avoir malgré une polyvalente régionale.

Ces jeunes ados adoreraient utiliser un tel complexe sportif.

Combien de parents sont obligés de faire 20 km pour utiliser la glace de Ste-Agathe?

En plus, ce complexe peut servir à autre chose. Exemple : un lieu où peuvent se tenir des expositions, des compétitions de tous genres, des spectacles artistiques, etc.

Et on pourrait alors parler de revenus, d’investissement. Non, nos élus ne cliquent pas là-dessus.

En bref, non à l’asphaltage, non à ce pavé que je sais d’avance plein de trous et de bosses parce que non entretenu correctement. Regardez nos rues…

Oui à une couche supplémentaire de poussière de roche, la conservant flexible, répondant avec fierté aux aléas du temps.

Mettons plutôt cet argent dans nos rues et nos trottoirs.

Et s.v.p., ajustons les couverts de trous d’homme au niveau de l’asphalte.

Ray Landry, Sainte-Adèle

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Opinion

  • L’asphaltage du P’tit Train du Nord… une idée qui devrait faire son chemin!

    Opinion Considérant que plusieurs tronçons du P’tit Train du Nord sont d’ores et déjà pavés, ne serait-il pas temps d’envisager la même chose pour la partie située entre Tremblant et Saint-Jérôme? En effet, nonobstant la vision pure et dure de certains écologistes, plusieurs points militent en faveur d’un tel projet. D’abord, il...

  • À propos de l’enfouissement des lignes hydroélectriques

    Lettre ouverte Monsieur St-Denis, Dans La Tribune du 12 mai, on pouvait lire que votre collègue Guy Hardy, député libéral de Saint-François, « appuyait l’enfouissement » d’une partie de la ligne pour le projet Interconnexion Québec-New Hampshire afin d’éviter l’ouverture d’une emprise à travers la forêt Hereford. Selon la Coalition SOS-Hereford, le...

  • Val-David : Conseil municipal ou tribunal ?

    Lettre ouverte À Nicole Davidson, mairesse de Val-David, Kathy Poulin, Denis Charlebois et Daniel Lévesque, conseillers municipaux. Lors de la dernière assemblée du conseil municipal le 10 janvier dernier, vous avez démis publiquement Ghislaine Boisclair de son poste de membre du conseil auprès du Comité d’analyse de demande d’aide financière. Ce faisant,...

  • Une tranche de vie par jour, un jour à la fois

    Chaque début d’année, je prends une pause. Une vraie. Je dis à mon entourage que je suis...

X