Angèle Dubeau pour une dernière fois…

Angèle Dubeau vit présentement sa dernière tournée. Elle sera
Angèle Dubeau pour une dernière fois…
Valérie Maynard
Personnalité

À Saint-Jérôme, le 6 octobre

Angèle Dubeau sillonne le monde depuis 40 ans, accompagnée de son fidèle violon. Elle vit ces jours-ci sa dernière tournée québécoise. Après, ce sera l’Amérique du Sud, l’Europe et peut-être l’Asie, elle ne sait pas encore. Chose certaine, après, ce sera tout. Plus de tournée. Juste le plaisir de jouer du violon. Et de prendre son temps.

« Ça fait 40 ans que je vis dans mes valises. Une tournée, c’est une nouvelle salle tous les soirs. Ça engendre beaucoup de fatigue. Vous savez, je suis une des artistes qui a fait, au cours de sa carrière, le plus de salles de spectacle », indique-t-elle.

La décision d’Angèle Dubeau remonte à quelques mois déjà. « Je change de mode de vie. Je veux prendre mon temps, une denrée rare dans ma vie. Et je suis en pleine santé, alors c’est le bon moment pour moi », ajoute celle qui a offert des concerts dans plus de 45 pays à travers le monde au cours de sa carrière.

Pour une dernière fois

Pour cette tournée, intitulée Pour une dernière fois, Angèle Dubeau sera accompagnée de son orchestre La Pietà et proposera un programme composé d’œuvres qui ont marqué sa carrière. Comme La Danse macabre, de Camille Saint-Saëns, la musique de François Dompierre et, en primeur, des extraits de son nouvel opus, son 41e, dont la sortie est prévue en octobre. Consacré au créateur Max Ritcher, un compositeur prolifique à la signature unique et aux fortes œuvres originales, ce nouveau portrait signé Angèle Dubeau compte 16 pièces revisitées avec son violon, entourée de son orchestre La Pietà. « Cet album, c’est une suite logique… je suis bien fière de mon coup », lance-t-elle.

Débutée depuis septembre, la tournée Pour une dernière fois se terminera en décembre à la Maison symphonique de Montréal. « D’aussi loin que je me souvienne, la musique fait partie de ma vie. Avec elle, je me suis exprimée, avec elle j’ai créé et encore aujourd’hui et pour longtemps je m’en nourrirai quotidiennement. Cette tournée, Pour une dernière fois, n’est pas un adieu musical, mais une décision de changer mon mode de vie », dit-elle, convaincue de pouvoir continuer à faire vibrer son violon sans la fatigue et le stress du voyage et des concerts quasi quotidiens.

Angèle Dubeau poursuivra ses enregistrements et ses implications dans divers projets, comme La Fête de la musique à Tremblant ou d’autres concerts ponctuels.

Son plus récent album, Silence on joue – Prise 2, continue de trôner au sommet du palmarès de musique classique au Canada. En carrière, Angèle Dubeau a vendu plus de 600 000 albums et récolté au-delà de 35 millions de streams répartis dans plus de 100 pays.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Personnalité

X