François Bellefeuille «essaye des nouvelles affaires» au Patriote!

François Bellefeuille «essaye des nouvelles affaires» au Patriote!
Martine Laval
Personnalité

Après sa première fin de semaine au Patriote de Sainte-Agathe, François Bellefeuille y sera de nouveau les 11, 12, 18 et 19 août pour roder son nouveau spectacle. Avec plus de 300 000 billets vendus au cours de la tournée de son premier one man show, à quoi doit-on s’attendre, alors que la vie de l’éternel célibataire colérique, soupe au lait, charmant toutefois, a littéralement basculé depuis?

Vous avez débuté votre vie professionnelle en tant que vétérinaire avant de faire le grand saut en humour. Pratiquez-vous toujours cette première carrière?

À part mes propres chats pour lesquels je pose parfois un diagnostic, ça fait environ six ans que je ne pratique plus. La médecine vétérinaire est bien contrôlée et on ne peut garder une licence si on ne pratique pas régulièrement. Si le public de l’humour me délaisse, alors j’y reviendrai peut-être.

Ce qui ne semble pas prévu prochainement puisque vous avez reçu de belles reconnaissances! Quel est le bilan de vos dix ans dans le métier d’humoriste?

Je vis mon rêve donc je ne peux qu’être heureux! Je n’aurais jamais pensé que ça allait aussi bien fonctionner. Je suis très chanceux. On a vendu plus de 300 000 billets pour la dernière tournée, ce qui me permet de ne faire que ça. C’est la totale!

Qu’est-ce qui vous distingue dans votre style d’humour?

J’ai un malaise par rapport à cette question, car je considère que c’est plutôt aux autres de me définir. Je fais un personnage de scène qui ressemble beaucoup à mes défauts : colérique-soupe-au-lait-à-la-fois-charmant-mais-d’une-logique-bizarre. Je n’ai pas peur d’aller dans la folie et d’exagérer les choses. J’utilise toujours ma vie comme inspiration, et je me donne le droit de pousser encore plus loin, si bien qu’on finit par ne plus distinguer le vrai du faux. C’est ce que j’aime. Pour moi, l’humour est une échappatoire. Mon style est énergique, condensé, rapide. Pas de longs spectacles qui s’étirent. J’essaie de rester dans un style dense. Beaucoup de gags au pied carré.

« François Bellefeuille essaye des nouvelles affaires » ?

Ce n’est pas le titre final, mais ça justifie ma période de rodage. Je me permets de changer le texte, de déplacer des trucs, d’essayer du nouveau matériel. Je rode et teste mon spectacle et le public fait partie du processus de création.

À quoi s’attendre pour les spectacles que vous donnerez au Patriote?

Voilà encore une question que je trouve difficile, car ce n’est pas tant le sujet que la manière dont on en parle qui est importante.

Mon style évolue chaque année. Je crois par contre être un peu plus calme, plus posé, mais avec les mêmes élans énergiques. Le fait d’avoir fait mon premier one man show plus de 430 fois me permet aujourd’hui d’être plus confortable sur scène, plus en contrôle de mon style, plus abouti, plus mature. Mais je ne suis pas dénaturé! Le public retrouvera mon style… mieux contrôlé.

Pour les sujets desquels je parle, il faut savoir que ma vie a beaucoup changé depuis que je suis papa de deux enfants (22 mois et 2 mois)! J’en parle donc beaucoup dans mon spectacle, surtout que l’arrivée du premier a chambardé la vie de l’éternel célibataire que j’étais, à 39 ans! Ma vie de couple et de parent est donc très inspirante. Je parle aussi de ce qui me tombe sur les nerfs, les vins et fromages, mes rencontres avec le médecin depuis que j’ai 40 ans, et je fais entre autres le tour des insultes créatives et surprenantes à travers le monde… des p’tits bijoux!

Un mot de la fin, François?

Je vous dirais de ne pas rester au soleil trop longtemps avant de venir voir le spectacle parce que ça draine les énergies! En tout cas, moi je vais rester à l’ombre pour être plein d’énergie pour vous!

www.theatrepatriote.com

819 326-3655

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Personnalité

X