Les algues marines, ces méconnues

Les algues marines, ces méconnues
Journal Accès
Santé la vie

Dominique Cloutier ND. A – C’est un vrai plaisir que de vous parler d’algues marines! Elles nous annoncent un peu l’été, les vacances, la plage et le soleil, ce soleil qui nous fait tellement défaut ces temps-ci. Il me semble que cela nous apporte un petit air d’espoir et un regain de patience!

Riches en fibres, en minéraux et en nutriments, les algues sont aujourd’hui plus que jamais des aliments à part entière. En effet, les bienfaits relatifs à cette végétation marine ne sont plus à prouver. Véritables médicaments naturels, les algues arborent des propriétés encore méconnues, qu’elles soient médicales (anti-inflammatoires, antibactériennes, antivirales, antitumorales et anticoagulantes) ou psychologiques (permettent de limiter la fatigue, la dépression et la perte de mémoire).

Consommées depuis des siècles en Asie, ce n’est que récemment que les algues se sont fait une place au sein des menus occidentaux. La fucoxanthine, molécule présente dans les algues brunes, lutterait contre la croissance des cellules cancéreuses, et la phycoérythrine, apparaissant dans les algues rouges, permettrait de traiter les maladies dégénératives.

C’est prouvé, les algues, très riches en protéines et en acides aminés, sont comparables en tous points avec les œufs et certains légumes tels que les haricots et les lentilles.

À savoir : d’un point de vue nutritionnel, les algues marines sont davantage sources de fer et de calcium que certains aliments du quotidien. Ainsi, quelques grammes de Kombu sont comparables à la valeur en calcium d’un verre de lait et une portion de dulse est plus riche en fer qu’un steak d’une centaine de grammes.

Il y a trois sortes d’algues que nous utilisons le plus, il s’agit, du varech, des algues wakame et des algues nori.
Le varech est une des algues ancestrales; elle comprend presque tous les nutriments de la planète en infime quantité, sauf pour les oligo-éléments et les minéraux qui s’y retrouvent en forme très concentrée.

Le varech est riche en iodes, un élément important des hormones thyroïdiennes; l’iode joue un rôle de premier plan dans la régulation du métabolisme humain. Une augmentation de la quantité d’iode disponible dans l’organisme rehaussera le niveau d’activité de la glande thyroïde et, par le fait même, le métabolisme général.

Le varech est recommandé dans les cas de lenteur métabolique et de fatigue printanière, pour aider au bon fonctionnement de la thyroïde et pour prévenir les carences en iode. Le varech est contre-indiqué pour toute personne souffrant d’hypertension artérielle, de problèmes rénaux ou d’hyperthyroïdie.

Le wakame est également un allié de votre beauté, car il est capable de traiter les problèmes de peau telle l’acné. Le wakame a un effet positif sur les maladies cardiovasculaires et sur le cancer, c’est aussi un excellent anti-âge. Riche en vitamines et en antioxydants, le wakame est un superaliment! Il est cependant conseillé aux personnes ayant des problèmes de thyroïde d’être prudentes : le wakame est très riche en iodes.

L’algue nori est une algue japonaise régénérante et rajeunissante; elle est vendue sous forme de feuilles pour enrouler les makis et permet de lutter contre l’anémie, la chute des cheveux ou encore l’apparition de cheveux blancs. Riche en vitamines B1, elle stimule les fonctions cérébrales et contient plus de 45 % de protéines, oméga-3, fibres, sels minéraux et oligo-éléments.
Alors, pourquoi se priver de ces aliments qui nous offrent la richesse concentrée de l’océan? D’autant plus qu’ils seront sans doute appelés à prendre une place prépondérante dans notre alimentation!

COUP DE COEUR : Le varech est une plante ancestrale qui a plus d’un milliard d’années. C’est l’une des plus anciennes du monde et elle recèle presque tous les nutriments de la planète, en faible proportion, certes, sauf pour les minéraux et oligo-éléments qui y sont très concentrés.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

  • Démystifier le bio et faire la part des choses

      Traditionnellement, le bio pourrait se définir comme suit : Les produits biologiques sont des produits exempts,...

  • Budget Bio :

    Chrisitane Lacoste, naturopathe, ND Lorsque les sols sont dépourvus des éléments chimiques nécessaires et souffrent de la...

  • Le bio : oui!

    Christiane Lacoste, naturopathe, n.d. Réalisez-vous à quel point les aliments occupent une grande partie de notre journée?...

  • Les fruits acides, semi-acides et doux

    Dominique Cloutier N.D.A. Cette année, nous avons connu un printemps maussade et pluvieux et je ne crois...

X