Bienfaisante méditation

Bienfaisante méditation
Martine Laval
Santé la vie

La méditation est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, l’apaisement du mental ou de certains états de conscience, voire une simple relaxation.

Des bienfaits apaisants sur toute la ligne

Les effets de la méditation ont fait l’objet de nombreuses études grâce aux effets bénéfiques et apaisants qu’on lui reconnaît pour le corps et l’esprit, et sur les phénomènes physiologiques tels le rythme cardiaque, la pression artérielle, les sécrétions hormonales, l’activité cérébrale et la respiration. Le cerveau produisant alors davantage d’ondes alpha, associées au calme et à la réceptivité, la méditation constitue une technique permettant de réduire les niveaux de stress et faciliter le traitement des affections qui y sont liées. Elle améliorerait le fonctionnement du cerveau.

Certains psychothérapeutes s’y intéressent aussi pour la réduction du stress et de l’anxiété lors d’une dépression car elle augmenterait le bien-être, l’humeur, la capacité à «faire face» et à améliorer le sommeil. Certaines études en prouveraient également l’efficacité, en complément d’un traitement médical classique dans la guérison de maladies: diminution des douleurs chroniques, amélioration des défenses immunitaires et des effets du traitement thérapeutique classique dans les cas de cancer, de troubles gastriques et intestinaux ou même de fibromyalgie et de sida.

À chacun sa méditation

«L’idée n’est pas de souffrir le martyre deux heures par jour dans la position du lotus, mais de s’octroyer, deux ou trois fois par semaine, dans la posture que l’on peut tenir, un petit quart d’heure de sérénité, spécifie Marc de Smedt, journaliste, écrivain et directeur de la revue trimestrielle Nouvelles Clés. Pratiquée avec régularité, la méditation permet de s’inscrire dans une meilleure conscience de soi et dans une présence au monde plus harmonieuse.»

Il n’est pas nécessaire d’être religieux pour méditer. Trouver le bon moment, créer l’environnement adéquat, relaxer, choisir sa posture, ajuster son regard, se concentrer sur son souffle et purifier son esprit, voilà plutôt la façon d’intégrer la méditation dans ses pratiques d’hygiène afin d’offrir à l’esprit les soins que l’on prodigue habituellement au corps. Les techniques sont variées mais reposent toutes sur les mêmes bases : une posture qui convient, un travail de respiration, une présence attentive à l’instant.

«Le corps sait ce dont il a besoin», affirme Marc de Smedt. Laissez-le trouver son moment propice, la posture qui le fait s’ancrer, le souffle qui le régénère. Il n’y a rien à accomplir, juste à être… ici et maintenant.»

Dépendant du bienfait que l’on veut en retirer, on peut méditer le matin pour commencer la journée dans de meilleures dispositions; le soir pour se débarrasser des tensions accumulées ; à midi pour recharger ses batteries à mi-parcours. Quand on a bien compris le processus, qui est celui d’un rappel à soi et à sa respiration consciente, on peut méditer n’importe où, n’importe quand, dès que l’on ressent le besoin de se rassembler.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

X